Cet été, Moscou accueille la crème de l'athlétisme mondial où les meilleurs athlètes du monde vont se défier pour montrer qui court le plus vite, saute le plus haut et lance un truc lourd le plus loin. Si les Français ont été peu en vue ces dernières années, il y a quand même dix bonnes raisons de croire (un peu) en nos athlètes.

  1. Renaud Lavillenie Saut à la Perche Champion Olympique, Champion d'Europe, recordman de France de saut à la perche depuis peu, le Clermontois domine la discipline et semble intouchable cette année. Malgré la concurrence allemande, Lavillenie devrait ramener à la maison le seul titre qui lui manque encore.
    Crédits photo (Creative Commons) : Erik van Leeuwen, attribution: Erik van Leeuwen (bron: Wikipedia).
  2. Yohann Diniz Marche Dans ce très beau sport qu'est la marche, Diniz fait partie des références européennes, puisque le natif d'Epernay est double champion d'Europe. A l'échelle mondiale, c'est un peu plus compliqué, à l'image des derniers J.O de Londres catastrophiques. Sûrement à cause du "faux rythme" qui ne réussit pas aux Français. Il n'empêche qu'il s'agit d'une potentielle chance de médailles du côté français.
  3. Teddy Tamgho Triple Saut Titillant régulièrement la barre des 18m en triple saut, il aurait été un favori logique à la médaille d'or si une blessure ne l'avait pas éloigné de longs mois des stades. S'il est dans un grand jour, il peut légitiment prétendre à monter sur la boite. Ça fait beaucoup de "si", on pourrait même presque couper du bois avec. Mais sait-on jamais. Les Français ne sont jamais aussi bons que lorsqu'on ne les attend pas.
    Crédits photo (Creative Commons) : Erik van Leeuwen, attribution: Erik van Leeuwen (bron: Wikipedia).
  4. Mahiedine Mekhissi 3000m steeple Nouveau recordmen d'Europe à quelques centièmes des 8 minutes, le bouillant coureur de 3000m steeple va devoir se dépasser pour vaincre la coalition kényane emmenée par Ezequiel Kemboi. Mais bon, il s'est déjà glissé sur le podium aux J.O de Londres. Pourquoi ne pas refaire le coup cet été ?
    Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Siren-Com
  5. Pierre-Ambroise Bosse 800m A seulement 21 ans, il est l'avenir du demi-fond français, et compte profiter de l'absence du roi Rudisha pour tirer son épingle du jeu sur 800m. Il faut dire que le Nantais a le palmarès jeune qui parler pour lui, avec une breloque d'argent aux championnats du monde UNSS à Doha, en 2009. Oui, il y a des championnats du monde UNSS.
    Crédits photo (Creative Commons) : Erik van Leeuwen, attribution: Erik van Leeuwen (bron: Wikipedia).
  6. Eloyse Lesueur Saut en Longueur Vice-championne d'Europe de saut en longueur et souvent bien placée en ligue de diamant cette année, la native de Créteil peut frapper fort pour ses premiers Mondiaux en plein air. Même si on va éviter de s'enflammer sur le cas de la détentrice du record de France en salle du saut en longueur (6,90 m).
    Crédits photo (CC BY 2.0) : Guillaume Baviere from Helsingborg, Sweden
  7. Jimmy Vicaut 100m Deux chronos en moins de 10 secondes devant Lemaitre, c'est prometteur. Si on ajoute à ça les absences d'un grand nombre de cadors (Blake, Gay ou encore Powell), il se pourrait que Jimmy devienne le médaillé surprise de ces mondieux. A moins que le "faux rythme"...
    Crédits photo (Creative Commons) : Erik van Leeuwen, attribution: Erik van Leeuwen (bron: Wikipedia).
  8. Pascal Martinot-Lagarde 110m haies "PML", le jeune hurdleur français vient de claquer un temps de 13s12 au meeting de Paris, devant Oliver, Richardson et Robles. Les grandes ambitions sont donc possibles à Moscou, pour celui qui a davantage la dégaine à figurer dans un clip de Dance hall..
    Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Connaisseur
  9. Antoinette Nana-Djimou Heptathlon Championne d'Europe, l'heptathlonienne d'origine camerounaise qui évolue à Montreuil nourrit de solides espoirs de médailles derrière Jessica Ennis et Tatyana Chernova. Ça risque quand même d'être compliqué, mais le sport comporte son lot de surprises en tout genre. Sait-on jamais.
    Crédits photo (Creative Commons) : Erik van Leeuwen, attribution: Erik van Leeuwen (bron: Wikipedia).
  10. Kévin Mayer Décathlon Quatrième des bilans de la saison, le natif d'Argenteuil peut également s’illustrer. Champion du monde juniors en 2010 et vice-champion d’Europe en salle (en heptathlon, donc) en mars dernier en Suède, il tentera de battre son record personnel et de s’approcher le plus près possible des meilleurs mondiaux. L'un des plus gros espoirs dans sa discipline.
    Crédits photo (Creative Commons) : Erik van Leeuwen, attribution: Erik van Leeuwen (bron: Wikipedia).

On aurait également pu citer Christophe Lemaître. Mais on n'y croit pas trop, en fait.