Tous les quatre ans il y a les jeux olympiques, jusque là je n’étonne personne, mais quelques semaines après ce rendez-vous que tout le monde attend, il y a un rendez dont tout le monde se fout beaucoup plus : les jeux paralympiques. Il y a eu des légendes du sport paralympique, des personnes qui parfois ont fait des meilleures performances que des athlètes valides. Trop nuls les valides en fait.

1. Ibrahim Hamadou, premier homme à jouer au tennis de table avec sa bouche et son pied

Vous avez deux bras et deux jambes et vous galérer à rattraper un ballon qu’on vous lance même si on vous dit avant « attention Ferdinand je te fais la passe ». C’est chaud pour vous, et Ibrahim Hamadou ne fait certainement pas partie de votre team de nullos parce que lui, peut jouer au tennis sans bras et avec sa bouche.

C’est à la suite d’un accident de train que l’athlète égyptien perd ses deux bras, il s’intéresse dans un premier temps au football, mais conscient du danger que ce sport représente pour lui (s’il tombe il n’a rien pour amortir sa chute), il se tourne vers le tennis de table. Après trois ans d’apprentissage, il arrive à maitriser son sport et se qualifie même pour les jeux paralympiques de 2016. Il ne remporte pas de médaille, mais est le seul pongiste africain à concourir et récolte beaucoup d’admiration de la part du public et de ses adversaires.

2. Nantenin Keïta, fille du célèbre musicien Salif Keïta

Si vous ne connaissez pas Salif Keïta, sachez que vous me décevez grandement et je vous conseille d’écouter sur le champs sa belle musique. Ensuite, il faut savoir que sa fille Nantenin Keïta, est une athlète spécialiste du 400m. Atteinte d’une forte déficience visuelle du fait de son albinisme (comme son père), elle concourt avec les handisports. Détentrice du record de France, médaillée de bronze sur 100m aux JO de 2012 et médaillé 400 mètres aux Jeux paralympiques d’été de 2016 à Rio, Nantenin Keita, en plus d’être la fille d’un grand artiste, est une des plus grandes athlètes de son temps.

3. Trischa Zorn, l'une des nageuses les plus titrées de l'histoire des Jeux Olympiques

Aveugle de naissance, la nageuse américaine a marqué l’histoire des Jeux paralympiques en participant 7 fois, et en remportant pas moins de 10 médailles individuelles et 2 en équipe aux jeux de Séoul en 1988. Au cours de sa carrière Trischa Zorn a remporté 50 médailles dont 41 en or.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : User:LauraHale

4. Jonas Jacobsson, le meilleur tireur handisport du monde

Jonas Jacobsson souffre d’une paralysie du bassin, mais ça ne l’empêche pas d’avoir remporté une trentaine de médailles entre 1980 et 2012 (dont 17 en argent). Il est donc une légende du handisport et un exemple pour beaucoup. Il a d’ailleurs reçu la plus haute distinction pour un athlète suédois (son pays d’origine) : une médaille d’or Svenska Dagbadet, chapeau.

Crédits photo (Creative Commons) : Helene Stjernlöf

5. Abdellatif Baka avait été plus rapide que des athlètes valides aux JO de 2016

Le coureur de demi-fond algérien malvoyant Abdellatif Baka avait étonné tout le monde en 2016 en réalisant un meilleur temps sur 1500m que Matthew Centrowitz Jr, un athlète valide vainqueur du 1500m, la même année sur la même distance. En effet, l’algérien avait réalisé le temps de 3:48,29, quand l’américain avait gagné sa finale en 3:50.00. Il avait déjà remporté la finale du 800m lors des JO de Londres en 2012. Son record a propulsé l’athlète dans les légendes du handisport, et il y restera très certainement encore un petit bout de temps.

6. Daniel Dias est juste le nageur le plus décorés des Jeux Olympiques de tous les temps

Le Brésilien, Daniel Dias né sans mains et sans pieds, et décide de commencer la natation à l’âge de 16 ans, inspiré par le nageur handisport Clodoaldo Silva. Et c’est que le gamin a eu le nez creux puisqu’il devient champion du monde de natation handisport en remportant 11 médailles d’or à Durban en 2006 et Eindhoven en 2010. Pour les Jeux Paralympiques, il comptabilise 24 médailles remportées à Pékin, Londres et Rio et devient ainsi le nageur le plus titré de l’histoire.

Crédits photo (CC BY-SA 2.0) : Dilma Rousseff

7. Achmat Hassiem, un nageur handisport qui a perdu sa jambe à cause d'un requin

Je vous arrête tout de suite, non les requins ne sont pas dangereux pour les hommes, nous sommes d’ailleurs plus meurtriers à leur égard étant donné qu’on les tue en masse pour en faire de la soupe d’ailerons. Néanmoins la légende du mec qui part trop loin au large et se faut bouffer par un requin est parfois vraie. C’est le cas de Achmat Hassiem qui a perdu sa jambe suite à une morsure de requin lorsqu’il s’entrainait au Cap. En 2006, l’athlète témoignait dans le journal l’Equipe : « D’abord, j’ai vu ma jambe dans les mâchoires béantes du requin, puis il m’a secoué dans tous les sens. C’est lorsqu’il s’est mis à me tirer vers le fond que j’ai commencé à avoir peur ». C’est donc cette histoire qui a fait en grande partie la notoriété du nageur, qui au passage, est un grand défenseur des requins blancs et de la conservation des océans et se rend bien compte qu’il était juste au mauvais endroit au mauvais moment.

Crédits photo (CC BY 3.0) : Mela on SABC

8. Beatrice Hess, la torpille française

Je vois déjà les vielles vannes sur son nom de famille « ouais Béatrice, c’est pas trop la hess ?? », mais passons. Atteinte de paralysie cérébrale, la jeune Hess, s’est démarquée pour sa performance aux Jeux de Sydney en 2000, où elle est établie neuf records du monde, rien que ça. Dans sa carrière, elle accumule 20 médailles d’or aux Jeux Olympiques et c’est pas rien (pas tellement la hess finalement, lol).

9. Lee Pearson, l'un des plus grands cavaliers de son temps

Déjà être cavalier c’est classe, alors être cavalier quand on souffre de Arthrogrypose Multiplex Congenita c’est encore plus classe. Et maintenant que vous avez paniqué devant ce nom de maladie qui a sûrement retenu tout votre souffle, je vais tenter de vous expliquer ce que c’est. Il s’agit en fait d’une limitation articulaire congénitale qui provoque une grande raideur au niveau des articulations. Tout ça pour dire que Pearson a concouru lors de quatre éditons des JO (Sydney, Athènes, Pékin et Londres), qu’il a été champion du monde 14 fois, mais qu’il possède aussi 14 médailles paralympiques, qu’il sait ouvrir des bières aves ses dents tout en restant classe, et qu’il arrive parfaitement à lécher son coude. Quel homme.

Crédits photo (CC BY 2.0) : Flickr user Chris Brown

10. Oscar Pistorius, le seul mec de ce top connu pour les mauvaises raisons

Et on termine par une histoire bien glauque, celle d’Oscar Pistorius. Je suis sûre que vous avez déjà entendu parler de ce mec et si c’est le cas, ça n’est pas pour le handisport, mais bien pour l’affaire du meurtre de sa femme…

Avant ça, Pistorius est né sans péronés et a du être amputé juste en-dessous des deux genoux à la naissance. Il se met à l’athlétisme dans son adolescence, et devient par la suite le premier amputé à se qualifier aux épreuves d’athlétisme pour les Jeux olympiques en 2012. C’est aussi le premier athlète handicapé médaillé (par équipe) parmi les valides lors des Mondiaux de Daegu en 2011. Bref, il avait mis en lumière le handisport pour les bonnes raisons avant de devenir le meurtrier qu’on connaît aujourd’hui.

Crédits photo (Creative Commons) : Erik van Leeuwen, attribution: Erik van Leeuwen (bron: Wikipedia).

Vous saurez quoi regarder en plus des jeux Olympiques la prochaine fois !