Les sports d’hiver c’est vraiment sympa, mais ce serait encore mieux si on pouvait en profiter l’été. Quand les températures sont plus douces et qu’on peut encore sentir ses doigts à la fin de la journée ! En attendant que quelqu’un prenne en compte cette revendication, on est bien obligé de prendre notre mal en patience, quitte à trouver quelques astuces pour survivre aux morsures du froid.

1. La technique des 3 couches

3 couches suffisent pour se protéger du froid, mais pas n’importe lesquelles. La première, appelée « seconde peau » doit laisser le corps respirer. On évite donc le t-shirt en coton qui s’imprègne de transpiration pour nous transformer en boule puante. Le seconde couche en laine polaire, ouate ou softshell doit être isolante pour empêcher notre chaleur corporelle de participer au réchauffement climatique. Enfin, un vêtement imperméable et respirant nous gardera idéalement au sec, même lors de nos pires gamelles dans des neiges poudrées.

2. Bien se frictionner avant d’affronter le froid

L’échauffement n’a jamais aussi bien porté son nom. En se massant les muscles, les ligaments et tout ce qui vous passe sous la main, on active la circulation sanguine, qui est un peu notre chauffage central. Quant aux zones du corps les plus sensibles au froid, ne pas hésiter à utiliser des crèmes à base de camphre, idéales pour enflammer votre épiderme.

3. Garder la tête bien au chaud

Les vendeurs de bonnets sont unanimes et assurent qu’environ 30 % de notre chaleur corporelle s’échapperait par notre tête… d’où l’idée de bien la couvrir. Sauf que ce ne serait pas aussi simple. A moins d’être totalement chauve, la tignasse d’un adulte suffirait à limiter cette déperdition de chaleur. Reste à savoir de combien. En attendant que tout le monde se mette d’accord, le bonnet reste à minima un accessoire indispensable pour se protéger les oreilles du froid, à moins d’avoir les cheveux longs, ou des poils sur vos esgourdes.

Prix : à partir de 14.06 chez Etsy

4. Ne pas boire trop chaud

Contrairement à la sensation qui nous parcourt, le vin chaud réchauffe davantage les mains et les cœurs que les corps. Pour rester au chaud, mieux vaut privilégier les boissons tièdes que l’on aura pris soin de verser dans un thermos toujours à portée de moufles. Effet bouillotte garanti !

5. Porter des chaussettes en laine mérinos… ou des semelles chauffantes

Les pieds sont les talons d’Achille du skieur exposé au froid. Mal protégés, ils sont particulièrement vulnérables et risquent de développer des engelures dans les cas les plus graves. Pour éviter d’arriver à cette extrémité, il faut privilégier les matières naturelles comme la laine mérinos, et surtout éviter la superposition de couches. Et si vous êtes vraiment frileux des pieds, il existe au choix, des chaussettes de ski auto-chauffantes, des semelles chauffantes ou des chaufferettes à base de charbon actif et d’oxyde de fer.

6. Choisir les bonnes chaussures de ski

Peu importe que vous soyez équipés des chaussettes les plus chaudes du monde, si vos chaussures sont trop étroites, trop serrées ou mal adaptées à votre pied, vous allez avoir froid à vos panards en plus de choper des ampoules! La faute aux vaisseaux sanguins comprimés qui parcourent tant bien que mal vos petits petons, et qui, à cause du flux réduit de sang chauffé à 37 degrés environ, vont rapidement se transformer en douloureux glaçons.

7. Bien faire sécher ses chaussures après le ski

Remettre des chaussures encore humides de la veille est le meilleur moyen d’avoir froid aux pieds toute la journée. En rentrant des pistes, pensez à enlever les chaussons de leur coque pour les laisser sécher dans un endroit chauffé. Et tant pis, si ça sent un peu la socquette mouillée dans tout l’appartement. Vous pouvez également tricher et opter pour un sèche chaussure électrique, histoire de gagner du temps.

8. Les moufles, c’est la vie !

Contrairement aux gants, les moufles la jouent collectif en resserrant les liens entre vos doigts, obligés, à une exception près, de se tenir serrés les uns contre les autres. Un bon moyen de se prémunir des morsures du froid au moins pendant quelques heures, à condition de ne pas retirer vos gants trop souvent, comme pour utiliser votre smartphone par exemple. Ce serait comme ouvrir les fenêtres de votre appart en plein hiver et vous plaindre ensuite que votre appart est une passoire thermique ! Attention également à ne pas couper la circulation sanguine de vos mains en les laissant par exemple reposer sur la barre du télésiège !

Prix : à partir de 8.49 chez Asos

9. Ventiler ses vêtements pendant la journée

Même si vos vêtements vous gardent bien au chaud sur les pistes de ski, ils emmagasinent au passage une bonne partie de la transpiration dégagée par votre corps. Un conseil : profitez des moments de repos qui jalonnent la journée sur les pistes pour ouvrir votre combinaison et évacuer ainsi cette humidité qui, à la longue, risque d’imprégner vos vêtements, en plus de vous faire sentir le chien mouillé.

10. Éviter de manger trop gras (on sait, c’est pas gagné !)

Évidemment, personne ne va vous demander de vous priver de raclette ou de vous nourrir exclusivement de barres énergétiques pendant votre séjour, tout ça pour vous éviter de choper la mort. Malgré tout il est bon de rappeler que la digestion des aliments gras fatigue énormément l’organisme qui va cramer pas mal d’énergie pour digérer vos excès. De l’énergie qui pourrait manquer au moment de réchauffer votre petit corps tremblotant dans le froid !