Si le fait de manger de la viande présente déjà un débat en soit, savoir quelle viande peut être consommée est également un sujet discutable. Au delà de l’aspect moral qui englobe le fait de se nourrir d’une espèce ou d’une autre, il y a également un aspect sanitaire important, puisqu’on peut crever en mangeant certains types d’animaux. Alors évidemment la plupart ne sont pas présents dans notre beau pays, mais bon, ça vaut le coup de savoir histoire de pas se faire intoxiquer lors d’un voyage.

1. Les limaces

Bon, je ne sais pas à quel moment dans votre vie vous trouveriez appétissant une bonne salade de limaces, mais l’idée d’en manger est absolument à éviter. Ces petites bestioles peu ragoûtantes transportent de nombreux parasites, dont un (Angiostrongylus cantonensis) qui est capable de s’introduire dans le cerveau humain. Ce parasite peut d’ailleurs infecter les escargots, d’où l’utilité de les faire bouillir (même si ça reste tout aussi dégueulasse à mon humble avis). Plusieurs cas d’infections ont eu lieu et peuvent provoquer entre autre des méningites ou la mort. La plupart d’entre eux arrivaient d’ailleurs chez des enfants ou des jeunes personnes qui mangeaient une limace pour un pari. Donc évitez ce genre de défis à la con.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Serge Ottaviani

2. Les tortues

Peut-être qu’au cours de l’un de vos voyages vous aurez l’occasion de manger de la tortue, ce qui dans pas mal de cas peut-être assez inoffensif en apparence. Mais dans d’autres, cela peut être littéralement mortel, comme un récent drame qui a tué 19 personnes dont 9 enfants à Madagascar. Dans ce cas ci, il s’agit d’une algue dont se nourrissent les tortues de mer qui est toxique entre novembre et mars et qui cause de nombreux décès chaque année (16 personnes en 2018 en Madagascar également). Bon et en plus c’est une espèce protégée donc on évite merci.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Brocken Inaglory

3. Le pterois

Celui qu’on appelle le « lionfish » en anglais est un poisson présent dans la mer des Caraïbes et l’océan Pacifique. Si jamais l’envie vous prenait d’en bouffer un, comme ça pour déconner, je me dois de vous rappeler que ses épines sont toxiques, et que bien qu’apparement en les enlevant le poisson soit comestible une étude prouve que finalement ce n’est pas totalement le cas. Après avoir testé près de 200 spécimens, la FDA (food and drug administration) a réalisé que 25% d’entre eux gardaient des toxines pouvant provoquer des troubles neurologiques. Dans le doute vous répondez non à toute personne qui vous propose un pterois grillé.

Crédits photo (CC BY 2.5) : Photo by Jens Petersen, Edited by User:Olegiwit (cloned in part of fins) and Fir0002 (removed spots and noise)

4. Les chauves-souris

Alors même si en soupe il paraît que c’est pas si mal que ça et qu’apparement c’est une bonne source de protéine, les chauves-souris sont littéralement un nid à saloperies qui peuvent se retrouver dans votre assiette (et dans votre corps). Effectivement, ces petites bestioles seraient les mammifères qui transportent le plus de virus sur notre planète. On pense même que le virus Ebola se serait répandu à cause d’elles. En gros plusieurs maladies (dont des troubles neurologiques encore) peuvent venir d’elles, comme le renard volant des Mariannes qui se nourrit de graines de cycadophyta qui contient des neurotoxines. Dans le doute n’en bouffez pas quoi, c’est une idée de merde.

Crédits photo (CC BY-SA 4.0) : MathKnight

5. Le barracuda

Peut-être qu’un jour vous aurez l’occasion de manger ce drôle d’animal, même si j’ignore pour quelle raison, mais dans l’ensemble il vaut mieux s’en méfier. Déjà de son vivant la bestiole n’est pas la plus amicale, mais même morte, elle peut vous refiler la ciguatera, une forme d’intoxication alimentaire présente chez de nombreux poissons qui provient d’une algue. Même si la chair de l’animal n’est pas toujours toxique, dans le doute il est préférable de ne pas prendre le pari. Enfin après vous faites ce que vous voulez hein, moi je vous dis ça parce que je tiens à vous.

Crédits photo (Domaine Public) : Togabi

6. Certains insectes

Bon alors il ne s’agit pas de tous les insectes puisque cela dépend de plusieurs facteurs (s’ils ont du venin en eux, leurs défenses naturelles, ce dont ils se nourrissent…) mais on note certaines espèce à ne pas bouffer ou en tout cas à éviter. En gros c’est comme pour les poissons, si certains aliments qu’ils mangent sont inoffensifs pour eux, le fait de les manger derrière ne l’est pas pour nous, comme c’est le cas pour certains vers dont les plantes qu’ils mangent ne sont vraiment pas bonnes pour nous. Donc renseignez vous bien avant de vous la jouer Koh Lanta pour épater vos amis.

7. Les poissons-balistes

Ceux qu’on appelle également les poisson-gachettes sont de drôles de créatures carnivores pas forcément amicales. On les appelle comme ça car ils peuvent « dégainer » des épines pour se défendre. Si on compte plusieurs espèces dans leur catégorie, la plupart possède une chair toxique et ne doit donc pas être mangée. Donc franchement en vrai, mangez juste les poissons que vous trouvez chez votre poissonnier quoi, commencez pas à vouloir manger tout ce que vous péchez, c’est une belle connerie.

Crédits photo (CC BY 2.0) : Leonard Low de Australia

8. Les pangolins

J’ai vraiment besoin de développer ce point ? En vrai c’est une idée extrêmement merdique de manger un pangolin, on peut tous s’accorder là dessus, non ?

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Piekfrosch at German Wikipedia

Bon, je vous passe la longue liste de tous les poissons et crustacés qu’il ne faut absolument pas manger, parce qu’il y en a un paquet, donc faites gaffe. Vous pouvez aussi aller voir les trucs à ne pas manger dans la nature et les trucs qu’on peut manger et qu’on ne sait pas, c’est un peu le contraire de ce top quoi.