C'est vendredi, c'est une connerie : c'est la conneriiiie du veeeendrediiii. On serait tentés de ne rien dire de plus que ce fantastique jingle, parce que ça se passe de commentaires. Et d'ailleurs, c'est ce qu'on va faire.

A votre tour !

Source : la page Facebook Animals Without Necks (via Petit petit gamin)