Personne ne connaît leur véritable nationalité, mais ils se cachent jusque dans les plus grands succès d'Hollywood... Petit tour d'horizon des plus grands acteurs australiens que vous connaissez mais n'imaginiez pas être des kangourous.

  1. Paul Hogan Né un 8 octobre, soit le même jour que Marjorie des L5, et ça, c'est pas de chance. Paul Hogan n'a fait que trois films connus dans sa vie, et en plus, c'étaient même pas des chefs d'oeuvre. En plus, Paul Hogan était doublé dans la version française par Yves Rénier, le commissaire Moulin. Pire encore, c'est vrai qu'à part ces trois films, il n'est connu que pour une pub pour les voitures Subaru. Mais bon, merde quoi, Paul Hogan, c'est Crocodile Dundee, et Crocodile Dundee, c'est l'Australie. Donc forcément à la première place. Et si vous êtes pas contents, allez tuer un crocodile à mains nues, pour voir.
  2. Russell Crowe La très, très, très, très, très grande classe. D'abord, parce qu'il sait tout faire, ou presque. Révélé dans Gladiator, Mort ou vif, L.A. Confidential, Russell Crowe fait aussi partie d'un groupe de rock. Il a pu jouer un général romain (Gladiator), un capitaine de vaisseau britannique (Master and Commander), un inspecteur de police aux cheveux gras (American Gangster), un mathématicien aussi génial que fou (Un Homme d'Exception), en étant toujours aussi bon. Résultat: un oscar, un golden globe, un BAFTA, un AFI. Vraiment de quoi se faire une cheminée bien garnie.
  3. Errol Flynn Il fallait bien quelque part qu'on rende hommage à un inconnu venu du passé. Errol Flynn est souvent considéré comme américain, mais tout de même, il est né à Hobart, dans la lointaine Tasmanie. On peut donc le considérer comme le premier acteur australien majeur, ayant connu des succès dans les films d'aventures comme Capitaine Blood, l'Aigle des mers, la Charge Fantastique, Gentleman Jim, ou même les Aventures de Robin des Bois. Sinon dans la vie, c'était encore mieux: Errol Flynn était alcoolique, séducteur, fêtard. Deux prix de l'acteur le plus insupportable d'Hollywood, en 1943 et 1948 achèvent de faire d'Errol Flynn une légende.
  4. Hugh Jackman L'anti-Eric Bana, et c'est pas plus mal. Hugh Jackman est plutôt boudé par les grands réalisateurs mais enchaîne les bonnes prestations dans les films de second rang. Citons entre autres la saga X-Men où il a joué l'incontournable Wolverine, Scoop de Woody Allen, Van Helsing, The Fountain avec Aronofsky, Le Prestige, ou encore Opération Espadon. Il fut même élu 'homme le plus sexy du monde', à seulement quarante ans, devant Brad Pitt, George Clooney et Philippe Douste-Blazy. Et ça, on a beau dire, c'est autre chose qu'un oscar du meilleur second rôle, vraiment.
  5. Heath Ledger Un exemple pour la plupart des grands artistes de ce monde, de Michael Jackson à Bill Clinton, en passant par Paul McCartney et Filip Nikolic. Heathcliff (de son vrai prénom) a en effet réussi l'un des meilleurs tours qu'un artiste puisse faire: mourir après avoir accompli sa meilleure performance, le rôle du Joker qui lui valut un Oscar. Car avant, si sa carrière n'était pas crade (Brokeback Mountain, Les Seigneurs de Dogtown, Les Frères Grimm), le petit Ledger traînait quand même quelques boulets (Dix raisons de te larguer, Casanova, Le Purificateur).
  6. Hugo Weaving Encore un qui avait pourtant tout fait pour ne pas être Australien. Hugo naît en effet au Nigeria, de parents anglais, en 1960. Heureusement, à seize ans, il déménage en Australie pour être diplômé d'une école d'art dramatique. Au vu de sa carrière, une chose ressort sur Weaving: il paraît très complexé pour son physique. Au point de le cacher à tout prix. Dans Priscilla, folle du désert, il se déguise en femme. Plus tard, dans Matrix, il met des lunettes noires de travers dans les trois opus, juste pour que le spectateur se rende compte que ses oreilles ne sont pas à la même hauteur. En même temps, à côté d'Hugh Jackman, on comprend qu'Hugo se sente moche.
  7. Sam Worthington Sam est l'étoile montante du cinéma australien, l'espoir de tout un peuple. Une trajectoire bizarre pour ce natif de Perth, qui il y a deux ans encore, n'était connu que du public australien. Il a été tout d'abord choisi pour l'un des rôles principaux de Terminator 4, avant d'être la tête d'affiche d'Avatar, où ses jolis muscles sont étalés pour la première fois en 3D.
  8. Eric Bana Lui, personne ne sait qu'il est Australien. Pourtant Eric Bana est un acteur exceptionnel, capable de déjouer même avec les plus grands réalisateurs, de Steven Spielberg à Ang Lee, en passant par Wolfgang Petersen. Il fait partie des acteurs au talent inouï pour ses mauvaises performances répétées n'ont pas encore plombé sa carrière. Sa liste de méfaits est en effet innombrables: Hulk, Deux Soeurs pour un Roi, Troie, ou encore Lucky You. Eric Bana pousse le vice jusqu'à être un fan du football australien, à s'être cru pilote de motos de course, et à défendre l'un des animaux les plus moches du monde, le Diable de Tasmanie. Incontestablement le bad boy du classement.
  9. John Noble Vous ne connaissez pas ce type, mais vous l'avez déjà vu, comme beaucoup d'acteurs de ce classement, dans le Seigneur des Anneaux. Si si, avec des cheveux longs, le roi pyromane qui veut tout brûler, y compris Minas Tirith, et son fils Faramir. Bref, John Noble est surtout connu pour son rôle de Denethor II, qui lui a ouvert les portes des séries américaines. Il a ainsi été le Russe de service dans la série 24, avant de redevenir fou dans Fringe plus récemment. Un acteur considéré comme tellement bon qu'il ne peut jouer que des rôles de malades mentaux ou de fous dangereux. En même temps, vu sa tronche, on comprend un peu sa carrière.
  10. Dominic Purcell Une apparition dans la mythique série Hartley coeurs à vif. Au début des années 2000 il gagne doublement à la loterie: la green card qui lui permet de vivre aux Etats-Unis, et le rôle de John Doe, un homme qui sait tout. La suite, on la connaît. Purcell devient Lincoln Burrows, le frère d'un malade qui se tatoue tout le corps, et connaît un succès mondial en passant quatre ans à essayer de sortir de prison. Au cinéma, par contre, sa filmographie est dégueulasse, avec comme seul point d'orgue, une participation à Blade III. Bref, un grand homme du petit écran.

Et vous, vous en voyez d'autres?

Top écrit par Xyarthes