L'adolescence est une étape délicate, ingrate, pleine de surprises, souvent mauvaises. On choisit doucement sa voie, et au même moment son corps choisit lui aussi la sienne, de manière un peu anarchique. Bref on est pas vraiment raccord. Ajoutez à cela le sentiment que personne ne vous comprend vraiment, le tableau est idyllique. Top 10 des morceaux choisis de cette étape un chouilla pénible.

  1. L'érection intempestive: elle vous prend par surprise, n'importe où, sans raison, et surtout tout le temps. A la simple vision d'une fleur, d'une fourchette, où à l'arrivée à la bibliothèque. Prévoir des pantalons amples pour eviter l'effet "poutre apparente"
  2. La voix qui change et bafoue une virilité en devenir: une fâcheuse tendance à monter dans les aigues alors qu'on se voudrait caverneux, chabalesque, sinatresque.
  3. La petite moustache naissante: mi-duvet, mi moquette murale. Elle est là sans l'être, on n'ose pas encore raser et on ressemble donc à Bernardo, le copain de sourd Zorro. Mais lui vivait au Mexique où l'effet est plus tendance
  4. L'incapacité physique à regarder une jeune fille dans les yeux, mais plutôt dans les seins: certes ce qu'elle dit semble intéressant et vous aimeriez la regarder dans les yeux. Mais il ya ce fameux T-shirt trop serré. Surement dû à un rembourrage artificiel. Oui, les filles aussi ont leurs problèmes.
  5. La douche en commun dans le vestiaire: avant ça n'avait pas d'importance. Maintenant un peu plus. La peur de se rendre compte que le double décimètre n'est pas le même pour tout le monde.
  6. L'explosion (quasi nucléraire) d'acné: surtout le moment où vous vous rendez compte, c'est à dire seulement en fin de journée, que vous avez un gros bouton blanc prêt à éclore si joliment, juste à côté de la bouche.
  7. La pollution nocturne: autrement dit un rêve sympathique qui tourne bien... jusqu'au réveil. Moins gênant si on dort chez soi. Plus embêtant si on dort chez un pote.
  8. La discussion entre potes quand chacun prêtant avoir déjà fait monts et merveilles avec le sexe opposé: alors que tous savent que rien n'est vrai. Surtout pour vous. On fait comme si
  9. Fouiller nonchalament dans les CD au moment des slow dans une boum quand tous vos potes ont eu le courage d'aller inviter une fille: aller l'inviter, aller l'inviter, aller l'inviter, aller l'inviter... la prochaine fois
  10. Les reproches pour votre amour inconsidéré de groupes bien pourris et bruyants : cf le point du dessus. Avec une préférence pour de vrais rebelles. A écouter très fort. Rien que pour faire chier papa-maman. Et la mamie du dessus.
Et vos souvenirs d'ado "seul contre tous", c'était quoi ?