Au secours, bébé a l’arrière de la tête toute plate. On respire profondément. On évite de paniquer. Même si c’est tentant de paniquer. La tête plate n’est pas une fatalité, ça se soigne. Bonne nouvelle non ?

1. Son petit nom scientifique

Le syndrome de la tête a pour nom scientifique : la plagiocéphalie. Du latin, plagio (plat) et céphalie (la caboche). Grâce à Topito, vous pourrez briller en société en utilisant ce mot polysyllabique pour parler de la difformité bénigne de votre greffon ou pour gagner une partie de Scrabble.

Crédits photo : Topito

2. On les retrouve principalement chez les garçons

La plagiocéphalie touche essentiellement les détenteurs de slip à poche. En effet, dans 75 % des cas, c’est Corentin qui trinque. Et pas Corentine.

3. Une des causes peut se trouver depuis le ventre de la maman, ce sont les causes "in utero"

Ainsi, la déformation céphalique se déroule in utero (pas dans l’album de Nirvana, idiot). Il suffit par exemple d’une grossesse multiple pour entraîner ce genre de malformations (difficile de se trouver une place là-dedans).

4. ...ou à la sortie quand on utilise une voie instrumentale

Voir la tête de son nourrisson légèrement déformée après l’accouchement, ça arrive. Si votre charmant fœtus n’est pas décidé à s’extirper de la matrice maternelle, les médecins accoucheurs peuvent utiliser des forceps ou une ventouse. Ce type d’outils peut entraîner une petite déformation qui se rétablira d’elle même quelques jours plus tard.

5. ...MAIS MAIS MAIS la principale cause se niche dans la position de sommeil de l'enfant

Il faut bien garder en tête que la tête des nourrissons grandit à vitesse grand V, tout en restant malléable. Donc s’ils dorment toujours dans la même position, la tête peut se déformer rapidement. A ceci s’ajoutent quelques facteurs à risque comme donner le biberon toujours du même côté, ne pas faire varier ses positions. En gros tout ce qui limite sa motricité et le laisse principalement allongé sur le dos.

6. Good news : il n'y a pas de conséquence physiologique

Si avec la durée, ce syndrome peut avoir des conséquences esthétiques, son cerveau devrait toutefois fonctionner normalement. Ceci dit, il y a encore des débats à ce sujet. Bon être sûr de notre coup, évitons donc de laisser ce syndrome s’installer.

7. On évite les contacts prolongés de sa tête sur une surface dure

On préconise le plus souvent 30 minutes par jour de position ventrale (pas d’un coup hein ! on y va mollo, par pallier et puis surtout on surveille TOUJOURS le bébé quand il est sur le ventre !). Cela devrait l’aider à prendre le contrôle de sa tête et ses muscles pour la tenir bien droite. Et puis de toute façon, on passe pas sa vie allongé sur le dos bon sang de bois.

8. Kinésithérapie mon ami

Les mains magiques composées de doigts de fée d’un.e kiné ou d’un.e osthéo pourront faire des miracles pour remettre la tête de bébé d’aplomb.

9. L’orthèse crânienne pas obligatoire

Même si ce casque pour nourrisson est plutôt grave stylax, sachez qu’il n’est pas indispensable. SI toutefois votre médecin vous le recommande, non seulement votre bébé sera le plus cool de la famille mais en plus le casque lui permettra un « remoulage crânien ». En ce qui concerne la durée, cela varie évidemment pour chaque enfant donc ne cherchez pas ici de réponse. Toutefois cette thérapie est généralement utilisée quand l’asymétrie est très marquée.

10. Bouge ta tête petit être pour la remettre en place

A base de stimulations colorées, de tapis d’éveil, essayez aussi de le porter au maximum avec une écharpe… et on le redit, h’hésitez pas à changer de bras quand vous lui donnez le biberon aussi.

Précisions : les bébés atteints du syndrome de la tête plate ne penseront pas forcément que la terre est plate.

Source : le blog de Claire Pérol (kinésithérapeute), La maison des Maternelles