Macron l’a annoncé, Blanquer l’a confirmé : l’école, ça reprendra le 11 mai pour à peu près tout le monde. Le choix est hautement critiqué par les profs, les parents et les élèves qui étaient bien contents de ne pas aller en cours même s’ils se foutent éperdument de choper ou non le coronavirus, eux. Ou comment organiser consciemment une catastrophe à échelle française.

1. Peut-on vraiment faire un cours à des CP/CE1 avec un masque ?

Vu qu’ils ne comprennent déjà pas grand’chose sans, ça peut se révéler compliqué. Sauf si vous portez des masques transparents, mais faudrait être un peu trop malins pour faire ça. Vous portez quoi comme masques vous ?

2. Que faire des enfants qui viennent à l'école sans masque ?

Les envoyer faire des travaux forcés en Chine semble être une solution un peu extrême. Non, on rappelle plutôt aux parents que les masques qui n’étaient pas obligatoires au début parce qu’on n’en avait pas donc on disait qu’ils étaient inutiles sont maintenant obligatoires même si on n’en a pas plus mais entre temps on s’est rendu compte qu’ils étaient utiles.

3. Peut-on dire à un maître/une maîtresse "ah prenez-les, parce que là j'en peux plus de ces petits cons" ?

Non on ne peut pas, même si on le pense très très très fort. D’autant que dès la semaine d’après le 11 mai, vous serez peut-être un peu nostalgique de tout ce temps passé avec eux ces deux derniers mois. Non, on rigole, y a pas moyen d’être nostalgique. C’était pas le bon temps cette époque de confinement où fallait faire l’école à la maison.

4. Comment on fait EN VRAI à la cantine en déconfinement ?

Parce que d’abord Kevin il arrive pas à couper sa viande tout seul et que couper la viande de quelqu’un à un mètre de distance c’est compliqué. Sauf si l’on est Tooms.

5. Les masques dans la cour tiendront-ils plus de 4 minutes chez les enfants ?

La réponse est non. Faut dire que Léa va dire Kevin qu’il était nul à la première récré. Donc Kevin il va lui arracher son masque, à LÉA, et aller le jeter gentiment dans les toilettes. Du coup la moitié de la cour, soit 420 élèves, vont aller voir en même temps, façon grappe, la maîtresse qui surveille la cour en enlevant bien leur masque pour expliquer que « han Kevin il a fait un truc super grave et que en plus il distribue des bonbons pleins de virus » (ce qui par contre ne sera jamais prouvé).

6. Peut-on encore jouer à chat dans la cour ?

Non. Enfin oui, mais si tu peux te faire toucher à distance, ça complique quand même vachement les règles. Le début de l’anarchie passe des fois par des choses toutes simples. Pugilat au bout de 10 minutes. On a qu’à inventer un jeu qui ressemblerait et s’appellerait le Coronavirus : celui qui l’attrape le visage des 4 personnes les plus proches de lui et ainsi de suite.

7. Peut-on demander à un enfant d'être réellement propre ?

Non.

8. Comment on fait pour n'envoyer que la moitié des gens en classe et l'autre moitié chez elle sans que les gens ne se trompent tous les jours ?

Il suffit d’essayer. Au bout de quelques heures, quand la mauvaise moitié de l’école revient à 13h30 alors que l’autre moitié n’est toujours pas partie, on appelle Blanquer pour lui demander comment on fait. C’est con qu’il réponde pas, sinon il aurait su. Sans doute.

9. Retourner à l'école est-il le new "pas de problème vous pouvez aller voter aux municipales franchement c'est safe ?"

Grave possible.

10. Les élèves de lycée vont-ils en profiter pour se recharger en weed, qui leur fait défaut depuis 2 semaines ?

OUI. ET C’EST PAS TROP TÔT POUR ETRE HONNÊTE.

Le monde est vaste et les questions nombreuses.