Avant, le seul code qu’on connaissait c’était le code de la route et déjà celui-là il nous paraissait difficile. Mais le code, celui des devs et des cracks en informatique, pour le coup on ne pige rien. Mais en fait, il parait que c’est pas si compliqué. La preuve, on a réussi à décrypter ce top ! Et toi, le codeur qui va lire ce qui suit, on est sûr que ça va te rappeler des souvenirs ! On en profite pour t'informer que cette année,Microsoft Build 2022 aura lieu en du 24 au 26 mai prochain ! C’est l’évènement qui réunit tous les codeurs et développeurs du monde entier pour partager leur connaissance. Tu ne vas quand même pas rater ça ! Pour t’inscrire c’est par ici ! Et qui sait, peut être que grâce à ça tu deviendras le nouveau Bill Gates des temps modernes !?

Top partenaire [?]

1. On n'appelle pas ça des langages informatiques pour rien

Forcément la première fois qu’on voit une ligne de code on n’a aucune idée de ce que ça veut dire et c’est logique : on ne le connait pas encore et on a les yeux qui saignent. Pour comprendre un langage il faut l’apprendre, comme l’anglais, le russe ou le marseillais. Une fois qu’on a chopé les bases on écrit des balises et des scripts comme des sms et c’est la méga classe.

2. Tout est question de logique et de connaissances

Une fois qu’on a bien capté la syntaxe (comment on écrit tel ou tel langage) et un peu du jargon il ne reste plus qu’à comprendre la logique. Et là-dessus il n’y a pas de secret : on doit bouffer des lignes de code jusqu’à devenir le meilleur codeur du monde entier (ou au moins un bon dév). On se souvient ensuite avec le sourire de ces moments où on avait l’impression de comprendre que dalle à ce qu’on écrivait.

Source photo : Giphy

3. Il y a de plus en plus d'outils super complets

C’est quand on a assimilé les bases et la logique (et il ne faut surtout pas précipiter cette étape) qu’on se rend compte qu’il existe une multitude d’outils créés pour nous faire gagner du temps et automatiser notre travail afin de se concentrer sur la partie créative. Coucou les Postman pour tester les requêtes sur ses API et autres Docker pour lancer ses apps dans des conteneurs (si vous n’avez pas compris cette phrase retournez réviser).

4. Il y a une belle communauté prête à nous aider sur les forums

Dès qu’on a une question, un blocage ou tout simplement une envie d’apprendre un nouveau truc, on peut se référer aux nombreux forums dont le fameux site Stack Overflow que vous devez respecter comme un père spirituel. Et là on reprend foi en l’humanité : tout le monde s’entraide, se donne des tips et explique les erreurs dans la bienveillance et la fraternité. La meilleure communauté.

Source photo : Giphy

5. On peut trouver toute la documentation nécessaire sur des sites gratuits

Quand on veut apprendre un nouveau langage ou découvrir une nouvelle technologie et qu’on a pas de formateur on a tendance à flipper. Mais en fait il n’y a AUCUN PROBLÈME, on peut trouver en quelques clics toute la documentation nécessaire pour apprendre et s’exercer entre deux photos de chats. Des textes explicatifs, des tutos, des exercices, des vidéos… Tout ça est disponible généralement gratuitement sur des sites de référence, c’est pas beau ?

6. Même les messages d'erreurs sont super clairs

Avant de commencer à pleurer en se roulant au sol à cause d’un message d’erreur il faut savoir que les éditeurs de texte (ces logiciels dans lesquels on code) sont de plus en plus complets et nous disent directement où se trouve l’erreur et sa nature, ce qui nous aide grandement à gagner du temps et à comprendre où on s’est trompé. Ça fait de nous de vrais petits assistés parce qu’il n’y a pas encore si longtemps les gens cherchaient les erreurs dans leur code pendant des jours entiers.

Source photo : Giphy

7. Si on est bloqué, quelqu'un l'a été avant nous (et a trouvé la réponse)

Lorsqu’on tâtonne encore on peut se retrouver bloqué et ici aussi nos collègues ou les forums nous seront d’une grande aide. Dites-vous une bonne chose : si on a un problème, quelqu’un l’a eu avant nous, a trouvé la solution et l’a partagé en ligne. Vous ne serez plus jamais seul. MAIS NE COPIEZ-COLLEZ PAS BÊTEMENT DU CODE ÇA SE FAIT PAS.

8. On a vite soif de découverte

Lorsqu’on commence à gérer un langage, on a souvent envie d’en découvrir d’autres et sortir de sa zone de confort, c’est à ce moment qu’on commence à s’amuser. On peut découvrir énormément de nouvelles technos très cool et faire des projets variés : animation, intelligence artificielle, optimisation de base de données, développement mobile, générateur d’images d’animaux rigolotes… Des projets variés et essentiels.

Source photo : Giphy

9. Beaucoup de langages sont très proches

Si apprendre de nouveaux langages peut faire peur au départ, on réalise bien vite que beaucoup se ressemblent, d’une part dans leur syntaxe, mais surtout dans leur logique. En d’autres termes, c’est lorsqu’on apprend les premiers langages qu’on galère le plus, après c’est beaucoup plus simple et rapide à dompter vu qu’on comprend plus rapidement ce qu’on fait et qu’on ne tape plus des caractères aléatoires en priant pour que ça fonctionne (on l’a tous fait arrêtez de mentir).

10. Parce que la console c'est la vie

Non je ne parle pas de XBOX mais de la console de votre navigateur web qui n’aura bientôt plus de secrets pour vous. L’outil le plus complet, utile, limpide et sympathique de la vie d’un développeur dans laquelle on fait apparaitre des mots drôles, motivants ou insultants pour se réconforter quand on galère.

Console.log(« elle est où l’erreur bordel!!!!!);

Source photo : Giphy

Allez, tu as envie de partager tes connaissances ou découvrir de nouvelles façons de coder ? On espère alors que tu as réservé ta place pour Microsoft Build 2022, l'évènement à ne pas manquer pour tous les codeurs et développeurs au Campus Microsoft du 24 au 26 mai prochain ! Le programme et les inscriptions, c'est par ici ! Histoire de devenir bilingue en codage option génie, et pouvoir te la péter à ton prochain apéro !