Les gens bourrés c’est souvent chiant, mais moins que les musées vides, que l’on préfère bourrés… surtout lorsqu’il nous parle d’alcool. Et dans le domaine, la France possède un vrai savoir-faire que l’on déguste en bouteille mais aussi dans certains musée. Un top à apprécier cul sec.

1. La Cité du vin à Bordeaux

Le vin comme patrimoine culturel de la gironde méritait bien une telle chapelle. Sauf qu’ici, on préfère les grands crus au vin de messe. L’édifice de 13350 m² a de quoi faire tourner les têtes. Déjà de l’extérieur, son design futuriste en forme de cep de vigne noueux (dixit les experts de l’architecture) annonce la couleur. Rouge de préférence et invite à déguster ce patrimoine culturel mondial avec en accès-libre, une cave-bibliothèque de 9 752 bouteilles, représentant 88 pays.

2. Le Musée de la vigne et du vin à Gaillac

Entre spiritualité et spiritueux il n’y a souvent qu’un pas que les moines bénédictins de l’abbaye Saint-Michel de Gaillac se sont empressés de franchir dès l’an 972. Ces derniers ont largement contribué au développement de la culture et de l’activité viticole de la région. Le musée de la vigne et du vin situé dans l’abbaye qui surplombe encore aujourd’hui le Tarn, rend hommage à leur savoir-faire, depuis l’époque gallo-romaine à nos jours, avec notamment des apéros concerts organisés régulièrement chaque été. PS: les moines n’y sont pas invités.

3. Le Musée de l’absinthe à Auvers-sur-Oise

Surnommée la Fée verte, l’absinthe a nourri l’imagination des plus grands artistes du XIXe siècle tels que Van Gogh et Manet. Une potion magique qui taquinait à l’époque les 72° d’alcool et donc susceptibles de provoquer chez certains consommateurs des troubles neurologiques, hallucinations et crises épileptiques. Un détail qui coûta sans doute une oreille à Van Gogh et peut-être aussi la vie. C’est d’ailleurs non loin de sa maison où il se suicida en juillet 1890 à Auvers-sur-Oise que l’on peut visiter le Musée de l’absinthe, qui rappelle l’histoire de ce sulfureux breuvage interdit en France depuis 1915.

4. Le Musée des Eaux de vie à Lapoutroie

Là où il y a de l’eau de vie, il y a de l’espoir. Une bonne raison de s’arrêter visiter son musée situé dans le village de Lapoutroie dans le massif des Vosges, avant de reprendre la route des vins (façon de parler : boire ou conduire…). Toutes les étapes de fabrication à l’ancienne des eaux de vie de fruits avec le matériel d’époque y sont détaillées, accompagnées d’une collection de bouteilles de liqueurs qui vous mettra l’eau (de vie) à la bouche.

5. Le Musée du Champagne Launois

Ce musée creusé dans la craie offre une balade dans le monde secret des artisans de la vigne. Accompagnés d’un guide qui a logiquement pas mal de bouteille, les visiteurs découvrent les outils et tours de magie qui transforment le fruit en bulles de bonheur.

Crédits photo : champagne-launois.fr

6. Le Musée de la vigne et du vin d’Anjou, Saint-Lambert-du-Lattay

Comme le bon vin, les musées aussi ont parfois besoin de s’aérer. Celui du vin d’Anjou pousse ses visites hors des murs à la découverte des vignes, de sa culture et de ses métiers. Chaque année, il organise également des initiations aux vendanges manuelles, assorties de joyeux moments de dégustation.

7. Le Musée du vin de Champagne et d’Archéologie régionale d’Epernay

Tout juste ouvert après une longue période de restauration, ce vaste et pétillant musée invite les visiteurs à la découverte de la culture du vin de champagne qui a modelé la terre et la vie de la région. Et comme dans le Champagne, l’écrin aussi est important, le musée est situé au sein du Château Perrier, classé au monument historique, dont les caves étaient jadis reliées à la ligne de chemin de fer pour distribuer un peu de bonheur à travers la France entière.

8. Le Musée du vignoble et des vins d’Alsace à Kientzheim

A l’image du travail de la vigne, il faut savoir prendre son temps pour apprécier toute la richesse de ce musée qui rend hommage au métier de vignerons de la région. 3 niveaux remplis d’outils, de pressoirs, d’alambics, d’objets liés à l’art du tonnelier ou du verrier, et surtout de toutes ces histoires qui se cachent dans chaque bouteille des vins d’Alsace.

9. Le Musée du vin de Bourgogne à Beaune

Installé depuis 1946 dans l’hôtel des ducs de Bourgogne, il est le premier musée œnologique de France. La visite offre de multiples arômes notamment au travers d’une mise en scène moderne, sensorielle et interactive de la culture de la vigne, le tout sur plus de 1000 m² d’exposition.

10. Le Musée du vin de Paris

Réputé davantage pour ses bouchons aux heures de pointe que pour son vin, la Capitale n’en abrite pas moins un célèbre musée situé non loin de la Tour Eiffel. 2200 objets y rendent hommage au savoir-faire des vignerons qui ont offert au vin français ses lettres de noblesse. Une visite qui est pour le coup, à consommer sans modération.

Et glou et glou.