La langue française est riche en expressions en tout genre et on en utilise des centaines sans même savoir d'où elles viennent. Ce qu'on aime par dessus tout, ce sont les expressions familières, voire un peu beaufs. Pourquoi ça ? Parce qu'on est entre nous pardi, à la bonne franquette ! Et pour tout.es celles et ceux qui raffolent des expressions françaises, Mimetix va devenir LE jeu incontournable en soirée ! Faites deviner des expressions en les mimant, et sentez-vous libre de grimacer, grogner, caqueter, marcher à quatre pattes, utiliser des accessoires, vos coéquipiers ou mille autres méthodes tirées par les cheveux pour vous faire comprendre !

Top partenaire [?]

1. Ne pas casser trois pattes à un canard

« Ne pas casser trois pattes à un canard », c’est ne pas réussir à faire quelque chose d’extraordinaire. On part donc du principe que, si canard à trois pattes il y a, lui casser les pattes serait la chose la plus extraordinaire au monde. On aurait juste pu dire « Ne pas être un canard à trois pattes » mais non, il s’agit de lui briser les membres. Bonne ambiance.

Source photo : Giphy

2. Il ne faut pas prendre les enfants du bon dieu pour des canards sauvages

Les expressions à rallonge me font toujours mourir de rire et j’aimerais beaucoup remettre cette dernière au goût du jour. Il serait vraiment drôle que les « enfants du bon dieu » désignent les anges et que cette expression soit un avertissement pour les chasseurs mais ce n’est pas le cas. Les « enfants du bon dieu », ce sont les humains bien sûr, les humains intelligents et respectueux qu’il ne faut pas confondre avec les canards considérés comme des volatiles stupides. Le but, donc, c’est de ne pas prendre les gens pour des abrutis ; on l’aura compris.

3. Ne pas avoir gardé les cochons ensemble

Élever les cochons, c’est une activité qui rapproche et qu’on faisait à l’époque dès le plus jeune âge. Si le stagiaire du bureau arrive vers toi et commence à te parler de la pluie et du beau temps, de ta famille ou même de tes problèmes de digestion, il est temps de couper court aux familiarités parce qu’on n’a pas élevé les cochons ensemble Nico donc reste à ta place.

Source photo : Giphy

4. En faire tout un fromage

Cette expression signifie « faire toute une histoire de pas grand chose » et vient du fait qu’en partant de rien (pas cool pour le lait), on peut arriver à un résultat très élaboré (du fromage donc). On aurait pu dire « En faire toute une carrière » ou « En faire toute une famille » mais non, on est en France alors le fromage passe avant tout !

5. Jeter le bébé avec l'eau du bain

Cette expression est à l’origine allemande et s’est rapidement répandue dans toute l’Europe. « Jeter le bébé avec l’eau du bain », c’est se débarrasser d’une chose importante pour ne pas avoir à s’occuper des ennuis qu’elle implique. Ma question est : à quel niveau de flemme on se situe pour envisager de jeter son bébé pour ne pas avoir à le sortir du bain ?

Source photo : Giphy

6. Avoir les dents du fond qui baignent

Voilà une expression très chic que tu pourras ressortir au prochain repas de famille. « Avoir les dents du fond qui baignent », ça veut dire avoir la gerbe. Cela peut être parce qu’on a trop mangé ou trop bu ; dans tous les cas, ça va pas fort. L’expression est malheureusement un peu trop imagée puisqu’on comprend bien que si les dents baignent, c’est dans du liquide. Et que peut bien être ce liquide ? Du bon gros vomi bien sûr.

7. Avoir le cul bordé de nouilles

« Regarde Maurice, le voisin m’a offert une bouteille de liqueur ! » « Oh la la, tu as vraiment le cul bordé de nouilles. ». Grace à cette mise en situation, on comprend aisément que « Avoir le cul brodé de nouilles » signifie avoir de la chance. Aujourd’hui, on associe facilement le mot « cul » à la chance mais il est difficile de comprendre ce que les nouilles viennent faire là-dedans. Il existe une explication à cette expression mais personne n’est certain que cela soit la véritable origine de cette phrase saugrenue. Dans les prisons, il est parfois dit que proposer des faveurs sexuelles permet d’avoir des avantages auprès des autres prisonniers et donc d’avoir de la chance. On comprend alors rapidement à quoi correspond la nouille qui borde le cul.

Source photo : Giphy

8. Comme cul et chemise

Être « Comme cul et chemise », c’est être inséparable. Spoiler alert : la chemise ne se porte pas sur le cul (ou alors je porte mal mes vêtements depuis toujours). Alors pourquoi utilise-t-on cette expression au lieu de dire « Comme cul et pantalon », « Comme torse et chemise » ou même « Comme pantalon et chemise » ? Historiquement, l’expression serait « Comme deux culs dans une chemise » ce qui n’a pas beaucoup plus de sens quant à la façon de porter ce vêtement mais cela explique tout de même cette notion de proximité.

9. Avoir d'autres chats à fouetter

Depuis le XVIIIe siècle, on associe le chat au fouet dans plusieurs expressions comme « Pas de quoi fouetter un chat » qui signifie que la faute n’est pas grave. « Avoir d’autres chats à fouetter », c’est avoir mieux à faire mais pourquoi veut-on à tout prix faire du mal à ces félins sans défense ? La question reste malheureusement en suspens.

Source photo : Giphy

10. Ne pas pousser mémé dans les orties

« Faut pas pousser », tout le monde comprend que ça veut dire « Faut pas exagérer ». Il y a d’ailleurs une expression plus simple qui dit « Faut pas pousser le bouchon » et c’était très bien comme ça. Alors, qu’est-ce que mémé et les orties viennent faire dans cette histoire ? À vrai dire, personne ne sait vraiment. Peut-être que pousser une femme âgée dans un buisson de plantes urticantes est le summum de l’abus qu’un être humain puisse atteindre. En anglais, on dit « Faut pas pousser ta grand-mère hors du bus », un équivalent urbain des orties.

Source : Expressio

Vous aimez les expressions françaises ? Avec Mimetix, elles sont au coeur du jeu ! Faites deviner des expressions à vos amis en les mimant, sans avoir peur d'utiliser des accessoires, de gesticuler dans tous les sens et de mettre les autres participants à contribution ! En famille, entre amis ou entre collègues, grâce aux trois niveaux de difficulté de Mimetix, tout le monde trouvera son compte en soirée !