Il y a peu on vous avait expliqué pourquoi il était plus qu’urgent d’apprendre le coréen pendant le confinement. Et pour cause ! Le confinement est l’occasion parfaite d’apprendre de nouvelles choses et donc peut-être de débuter l’apprentissage d’une nouvelle langue. Alors si le coréen ne vous botte pas (ou si vous maîtriser déjà super bien la langue), pourquoi pas le japonais ? Une langue passionnante qui peut en outre s’avérer très utile. Pour plein de raisons…

1. Parce que les mangas, c'est bien mieux en version originale

C’est comme beaucoup de choses. Le manga se déguste de préférence en version originale ! Ce qui peut permettre en outre de se passer des intermédiaires et de directement commander les nouveautés au pays ! Pas besoin d’attendre la traduction !

Source photo : Giphy

2. Un vrai plus sur un plan professionnel

Idéal pour distancer la concurrence, l’apprentissage du japonais peut ouvrir de nombreuses portes dans certains domaines professionnels. À noter que ça marche aussi avec le chinois. Mais on va commencer par le japonais hein, c’est déjà assez compliqué…

3. Le japonais est l'une des langues d'internet

Sur le net, un peu plus de 99 millions de personnes s’expriment en japonais. Ce qui en fait la quatrième langue la plus utilisée sur la toile. Ça vaut peut-être le coup de profiter du confinement pour s’y mettre non ?

4. Une parfaite porte d'entrée

C’est probablement sujet à interprétation, mais il paraît que le japonais est l’une des langues asiatiques les plus indiquées pour nous Occidentaux quand on veut commencer l’apprentissage des langages asiatiques. Du coup, une fois qu’on a bien tout assimilé et qu’on peut parler couramment, les autres langues viennent toutes seules. Enfin pas tout à fait non plus…

5. C'est facile...

Il paraît… Le tout est d’apprendre les hiraganas, les katakanas, les romajis et les kanjis, soit les quatre écritures du japonais. On passe ensuite à la grammaire qui a la réputation d’être plus simple que la notre. Et hop, le tour est joué !

Source photo : Giphy

6. … et c'est marrant

Toujours selon certains spécialistes, le japonais est une langue particulièrement divertissante. Ce qui ne veut pas dire que son apprentissage n’occasionne pas quelques prises de tête. Ça ne serait pas drôle sinon.

7. Pour visiter le Japon à la fin du confinement

Si l’anglais est très largement utilisé au Japon, il s’avère insuffisant quand on veut un peu sortir des sentiers battus et explorer des contrées peut-être un peu moins mises en avant dans les catalogues des tours opérateurs. Connaître la langue, ou avoir de solides bases, pouvant aider à totalement s’immerger et pourquoi pas envisager carrément de s’installer là-bas…

8. Parce que le Japon possède l'un des cinémas les plus riches du monde

C’est un peu comme pour les mangas. Le cinéma, c’est souvent mieux en V.O.. Les films du studio Ghibli par exemple mais aussi les films de Kitano, Kurosawa, Miike ou Sono.

Source photo : Giphy

9. Et bien sûr pour les jeux vidéos

Le Japon, c’est le pays des jeux vidéos. Des jeux qu’on peut commander directement là-bas, et pleinement en profiter si on parle le japonais. Pendant le confinement, nous sommes nombreux à jouer frénétiquement. Peut-être est-ce l’occasion de percer les secrets du japonais pour vraiment devenir un hardcore gamer bilingue (ou trilingue) !

10. Pour la calligraphie

Alors bien sûr, pas besoin de parler le japonais pour apprécier la pratique de la calligraphie japonaise. Mais c’est un plus. L’un étant forcément lié à l’autre.

Source photo : Giphy

Si tu es convaincu tu peux retrouver tous nos conseils pour bien débuter son apprentissage en japonnais.