Dans la vie, il y a les gens qui aiment la raclette. Et puis, il y a les gens qui adoooorent la raclette. Seulement il n’est pas toujours évident de savoir dans quelle catégorie on se trouve. Pour en savoir plus sur ton addiction à la raclette, voici donc dix signes qui ne trompent pas. Et pour celles et ceux qui savent déjà que leur relation avec le fromage fondu est passionnelle et fusionnelle, RichesMonts et Topito organisent la 3ème édition de la Journée Mondiale de la Raclette le 13 décembre !

Advertisement Advertisement
Top partenaire [?]

1. Tu es assis à table deux heures avant l'heure du repas

D’ailleurs tu es toujours assis le plus près de l’appareil possible. Pour ne pas passer pour un monstre tu dis juste que tu as froid et que la chaleur de l’appareil te rend la vie plus douce. Mais vu qu’on est en été et qu’il fait 35 °C, il est assez clair que tu mens.

2. Quand tu poses la question “qui veut du fromage ?”, c’est uniquement pour savoir si tu peux taper dedans

D’ailleurs pour éviter tout risque de pénurie, tu achètes toujours dix fois trop de raclette. On n’est jamais trop prudent.

3. Tu mets deux tranches de fromage à chaque fois. Et une de charcut. Et re-une de fromage. 

C’est ce qu’on appelle le full intense raclette burger cheesy shades of fromage qui coule. Bon en vrai, ça ne s’appelle pas vraiment comme ça, mais je tente de populariser cette expression qui décrit modestement l’attentat moral de ce que tu fais à ton estomac.

4. Un jour tu t'es déjà dit "Tiens c'est quand le dernier repas où je n'ai pas mangé de raclette ?"

Pense quand même à boire un peu d’eau.

5. Pour toi, la raclette ne connaît pas de saison

Pour les « regular people » la raclette c’est un plat d’hiver entre amis. HAHA. Ça te fait bien rire ces règles absurdes. La raclette, pour toi c’est à toutes les saisons, et avec le sourire.

6. Une raclette tout.e seul.e ? Aucun problème

Même si ta machine à raclette dispose de 8 places, tu apprécies les moments où tu peux en jouir en pleine solitude. Eh oui tu parviens totalement à remplir les 8 places et à maintenir la cadence pour que les fromages n’aient pas le temps de brûler. D’ailleurs tu t’es déjà fait une bonne vingtaine de raclettes depuis le début du confinement.

7. Tes amis n'osent plus t'inviter à dîner parce qu'ils ne sont pas sûrs que tu tolères un repas sans raclette (du coup ça tombe bien le confinement)

Or, il faut se rendre à l’évidence, il existe des gens (bizarres) qui trouvent acceptable de passer une vie sans manger de la raclette à tous les repas. Oui je sais, ça semble fou mais ça existe et statistiquement, il doit bien y avoir ce genre de spécimens dans ton entourage. Néanmoins, reste dans la compréhension. Ne rompt pas tous tes liens d’amitié avec eux, ils vivent peut-être une mauvaise passe ce qui expliquerait ce genre de comportement étrange… Accepte-les comme ils sont.

8. Tu as déjà fait des rêves semi-érotiques avec de la raclette dedans

Régulièrement tu fais ce rêve incroyable où tu te baignes dans une piscine de raclette et tu parviens à nager sous la raclette non pas grâce à un masque et à un tuba mais bien parce que tu avales d’énormes bouchées de raclette. C’est si doux. Mais attention, il t’est aussi arrivé de faire un cauchemar horrible dans lequel tu te préparais une raclette et en fait à la place c’était du goudron.

9. Tu as appelé ta fille Raclette

Dans l’espoir malsain que ce prénom lui transmette automatiquement tes gênes de passionné de la raclette. Malheureusement, nous sommes bien obligés de te l’annoncer : elle va surtout vivre de grands moments de solitude dans la cour de récré avec son seul ami Grille-Pain.

10. Tu ne trouves absolument pas qu'on parle trop de raclette sur Topito

Raclette fuel for life.