L’ornithorynque, c’est ce petit mammifère semi-aquatique qui barbote tranquillou dans les eaux de Tasmanie et d’Australie essentiellement. On l’a découvert en 1798 et lorsque le capitaine John Hunter a envoyé les croquis décrivant l’animal à des scientifiques britanniques, ces derniers ont d’abord cru à un gros canular (on savait s’amuser à l’époque). En même temps, on peut les comprendre… Certes, ils sont mignons mais ils ressemblent quand même à un gros foutage de gueule.

1. C'est l'un des seuls mammifères au monde qui pond des œufs

Et franchement, que celui qui ne s’est jamais demandé quel goût avait une omelette d’œufs d’ornithorynque me jette la première pierre… Comment ça « personne » ? Pff. Aucun curiosité. On note quand même l’effort d’intégration de ces derniers puisque la femelle allaite malgré sa ponte. Et oui, l’allaitement, c’est plus un truc de mammifère, faut l’dire. J’ai pas peur de dénoncer moi.

2. Sa queue lui sert de gouvernail, plutôt pratique

Et aussi de réserve de graisses. Mais quand même, l’histoire retiendra que les ornithorynques ont su faire de cette extension cheloue qu’ils ont piqué aux castors, quelque chose de bien bien utile. Aucune blague graveleuse à relever… Avouez que vous êtes déçus. AVOUEZ.

Source photo : Giphy

3. Il vient d'Australie, ça pète sa mère

Bon du coup, si vous avez envie d’aller en voir dans leur milieu naturel et pas dans un zoo, va falloir déménager. Rapidos. Et si la perspective d’observer des ornithorynques barboter dans l’eau n’est pas suffisante pour vous convaincre à déménager, on a quelques autres arguments plutôt pas mal. (Oui, on a vraiment très envie que vous vous cassiez loin).

4. C'est un mélange assez comique entre une loutre, un castor et un canard

L’ornithorynque n’a clairement rien à envier à Frankenstein. En même temps personne n’a rien à envier à Frankenstein. Mais je m’égare. Des papattes palmées de loutre, une queue de castor bien plate comme on les aime et un museau en forme de

Source photo : Giphy

5. En anglais, on le nomme "duck-billed platypus"

Et c’est clairement un nom de Pokémon. Franchement, les gars se sont embêtés à l’appeler « Psykokwak » alors que le terme anglais aurait largement fait l’affaire. Grosse perte de temps. Grosse, grosse perte de temps… Et non, ce n’est pas un canard.

6. Il peut vivre jusqu'à 15 ans, bien plus qu'un bulldog

Les ornithorynques atteignent la maturité sexuelle à l’âge de deux ans. On veut pas juger mais on trouve ça un peu tôt. Pour ce qui est de leur espérance de vie : ouais, c’est vrai, on est loin des tortues géantes qui peuvent vivre plus de 250 ans. Mais faites pas les gros relous alors que vous allez pas dépasser le siècle. Merci.

Source photo : Giphy

7. Ils mangent 20% de leur poids tous les jours, balèze

Bon. Ils ne pèsent pas plus de 2,5 kilos. Du coup, ce n’est pas non plus énorme. Ce titre était 100% clickbait. Mais si nous nous sustentions dans les mêmes proportions, nous devrions ingurgiter plus de 12 kilos de bouffe. Un peu beaucoup trop.

8. Ils font partie des rares mammifères à venin

les mâles ont un petit aiguillon venimeux de traître à l’arrière de leurs pat(t)ounettes que même que si tu le touches avec ta gambette et bah elle est toute paralysée. Ils peuvent aussi buter un chien sans problème également.

Source photo : Giphy

9. Ils ont des super-pouvoirs, l'électro-localisation

Très très pratique quand tu vois que dalle dans l’eau et que tu n’entends rien. Bah ouais les gars savent nager mais ça s’arrête là. L’électrolocalisation leur permet de détecter le champ magnétique que dégage leur proie lorsqu’elle contracte ses muscles. Ils se nourrissent de vers, d’insectes, de crevettes d’eau douce, mais également de petits poissons et d’écrevisses. Régime alimentaire plutôt sain mais peu diversifié.

10. Ils ont été envoyé par les reptiliens

Oussp, j’ai encore traîné sur des sites obscures en m’informant.

Si vous ne souhaitez pas en adopter un, vous avez un gros problème. #sanscoeur #heartless #herzlos

Source : Wikipédia

Source Image : Shutterstock