Elles sont belles et jouent de la musique. Meytal, Jess, Marta et leurs copines font la pluie et le beau temps de la cover sur YouTube et peuvent se targuer de cumuler plusieurs millions de vues. L'intérêt musical n'est pas toujours au rendez-vous, mais les commentaires de critiques musicaux qui jugent autant la forme que le fond valent souvent le détour. Petite revue des troupes pour cette petite playlist dominicale :

  1. Meytal Cohen
    Rien ne semble faire peur à cette « batteuse ». Ni le bourrinage à la Slipknot, ni le prog rock démesuré de Rush. Meytal (ou Meytalll) s'approprie les morceaux et accouche de vidéos plutôt chiadées, le tout avec sourire ravageur à l'appui. La belle a d'ailleurs sorti un album avec son groupe (Meytal) et se déplace partout dans le monde à l'occasion de Drum Clinics de plus en plus plébiscitées.
    Le commentaire du mec blasé : « Elle n'a rien de spécial. Ok, elle joue super bien de la batterie, mais si un mec ordinaire faisait le même truc, personne n'en aurait rien à foutre. »

  2. Jess Greenberg
    Cette anglaise s'est rapidement faite remarquer sur YouTube grâce à ses reprises gonflées de standards du rock, qu'elle s'approprie, sans avoir peur d'y mettre les formes. Décolleté généreux, moue boudeuse, regard mutin, Jess sait aussi maîtriser son instrument et chante plutôt très bien. Mais internet étant ce qu'il est, pas sûr que ce soit pour la musique qu'elle accumule depuis plusieurs années les millions de vues.
    Le commentaire du type gêné : « Sérieusement, j'adore ta voix et ton jeu de guitare, mais ne pourrais-tu pas mettre un t-shirt ou quelque chose ? Je me sens vraiment mal quand je regarde tes vidéos. »

  3. Marta Altesa
    Bassiste méchamment portée par un groove assez spectaculaire, Marta ne mise pas vraiment sur son physique pourtant avantageux. Certes, dernièrement, la belle espagnole a semble-t-il diminué la fréquence de ses publications sur YouTube, mais ses reprises tournent toujours en boucle chez les amateurs de 4 cordes (même si elle joue plus souvent sur une 5 cordes, aux doigts et non au médiator s'il vous plaît).
    Le commentaire satisfait : « Ainsi, elle ne montre pas ses seins, elle n'essaye pas de paraître cool et sait vraiment jouer de la basse. 1000 pouces levés. »

  4. Jayesslee
    Dire que les jumelles australiennes Janice et Sonia Lee ont cartonné avec leur superbe reprise de Gangnam Style, rendant ainsi ce morceau enfin écoutable, relève du doux euphémisme. Avec plus de 44 millions de vues à ce jour, les deux sœurs se sont imposées avec grâce et douceur.
    Le commentaire du gars jamais content : « Autant de talent et elles choisissent de jouer cette chanson boiteuse de merde. »

  5. Laura Cox
    La « guitar hero » du lot. Et française de surcroît ! La grosse fan de Slash, qui, Gibson à la main, plie en quatre les solos les plus emblématiques du rock. Avec Laura, c'est la technique et le son qui priment. Et en plus, de temps en temps, elle chante (bien) !
    Le commentaire « french bashing » : « Ce serait 10 fois mieux si tu n'étais pas française. »

  6. Anna Sentina
    Une autre bassiste qui envoie plutôt du lourd, sur des reprises de Rage Against The Machine, Metallica ou encore Daft Punk (cherchez l'intrus). Anna slappe et malmène son instrument, passe du brun au blond en un clin d’œil, et est en train de se tailler une jolie réputation sur la toile, où ses covers font un carton.
    Le commentaire de l'obsédé qui se fout de la musique : « Si seulement j'étais cette basse ! »

  7. Nea Batera
    La plus bourrine. De Cannibal Corpse à Megadeth, en passant par Pantera et System Of A Down, Nea Batera ne fait pas dans la dentelle quand elle prend place derrière les fûts.
    Le commentaire du spécialiste : « Elle a vraiment besoin d'accorder un peu plus sa batterie et j'aimerai la vidéo. Là, ça sonne comme St. Anger (de Metallica). »

  8. Tina S
    Une autre française, qui reprend à la guitare les plus grands shreds du rock. Dragon Force, Jason Becker, Malmsteen, Van Halen et bien d'autres passent à la moulinette de cette surdouée de 16 ans. Et oui, c'est un peu énervant, quand on n'est soi-même pas foutu de jouer Come As You Are de Nirvana correctement, mais force est de reconnaître l'exceptionnel talent de cette gamine littéralement investie dans la pratique d'un instrument qu'elle maîtrise de A à Z.
    Le commentaire qui n'a rien a voir : « Oui, mais peut-elle faire un bon sandwich ? »

  9. Marina Andrienko
    Guitariste, alternant l'acoustique et l'électrique, ayant une forte prédisposition à jouer du Muse, Marina cartonne de plus en plus avec ses vidéos certes un peu trop riches en effets-spéciaux « Windows Movie Maker », et son imagerie très girly.
    Le commentaire du manager : « Que quelqu'un lui file un contrat et un cookie ! »

  10. Juliana Vieira
    Avec ses Fender, Juliana rejoue les classiques d'AC/DC, des Guns N' Roses ou de Metallica, avec une conviction et un toucher qui forcent le respect et sans esbroufe. Pas la plus connue du lot, mais celle qui monte qui monte...
    Le commentaire du mec jaloux qui s'improvise expert : « Ce n'est pas elle qui joue. J'ai regardé attentivement et j'ai vu qu'elle faisait semblant. »

Alors, selon vous, Jess Greenberg devrait-elle mettre un t-shirt ou rester naturelle ?

Tu cherches des idées cadeaux pour Noël ? On a tout ce qu'il te faut :