Dire à quelqu’un qu’il est complètement con, c’est s’exposer à un cassage de gueule en règle. Pour éviter ça, on a crée le faux compliment, la phrase qui ne veut rien dire et vise à s’éviter toute forme de moment gênant avec une personne dont la laideur ou la bêtise sont des invitations à l’éloignement rapide.

1. Tu es simplement différent

« Mais non, tu n’es pas bête, tu es simplement différent ». Si vous étiez un genre de Will Hunting, on aurait utilisé les mots exceptionnel ou génial. Si on vous dit que vous êtes différent, c’est probablement parce que vous êtes con comme un boulon, hyper désagréable, ou qu’il y a eu une confusion maousse dans l’ovule au moment de la répartition de vos chromosomes.

Source photo : Giphy

2. Tu as des formes, mais ça te va bien

C’est très joli même, mais peut-être qu’il faudrait arrêter les slims ET les Granolas. En même temps, si tu n’avais pas tes formes, personne ne te remarquerait, rapport au fait que t’es aussi drôle qu’un tableur Excel.

3. T'es vraiment un gentil, toi

C’est d’ailleurs pour ça que je te rendrai jamais le fric que tu viens de me prêter, parce que je sais que tu n’oseras jamais me le demander. J’espère que tu ne vois pas d’un mauvais œil le fait que j’invite ta femme au resto avec. C’est super sympa.

4. On voit à tes photos que tu as vraiment un regard à toi sur le monde

Notamment sur celle hyper mal cadrée avec ton doigt devant l’objectif. Tu devrais continuer, y a vraiment un truc, en plus ça t’aidera sans doute à te sortir de ta dépression. Et si tu peux me faire un Wetransfer avec toutes tes photos histoire que je puisse me foutre de ta gueule avec mes potes quand t’es pas là, tu serais vraiment un amour de sorcière.

5. Tu le dis avec tes mots et ça me touche vachement

Un classique des articles judiciaires. « La victime est revenue sur les événements avec ses mots à elle. » Traduisez par: la victime a arrêté l’école à son troisième CM1, et c’est vachement touchant la misère humaine. Plutôt que ma jambe, tu devrais vraiment tenir un journal de bord pour y raconter tout ce que tu viens de me dire, avec tes mots à toi.

Source photo : Giphy

6. T'es vraiment un battant

C’est con que tu perdes toujours à la fin. Franchement, que tu ne te sois pas encore flingué après avoir perdu ton boulot, ta femme et ton appart, ça montre que t’as un sacré tempérament. T’es vraiment le Jo Wilfried Tsonga de la vie quotidienne. Avec moins d’argent, quoi.

7. Ton humour, il est super fin !

Il est tellement fin qu’on n’y rit pas à tes blagues, le temps de comprendre que c’en était une, mais c’est drôle, c’est super élaboré, franchement tu devrais faire un one man show. Raconte encore l’histoire de la banane dans l’oreille, voir si j’ai bien tout compris ?

8. T'es ma cinquième meilleure amie

Forcément, les autres, je les ai connues avant toi, mais cinq c’est un super chiffre, avec tous les amis que j’ai, t’imagines, cinq? En plus, on peut se voir super souvent, vu que toi, des amis, tu n’en as pas trop. Coup de bol.

Source photo : Giphy

9. C'est juste que t'es en avance sur ton temps

T’es un visionnaire ! Les gens sont pas prêts à acheter ton livre, c’est tout. Et puis, forcément, les éditeurs ont peur, ils prennent pas de risque, avec la crise. Qu’est-ce que tu veux… Moi, j’ai adoré, A-DO-RE, mais il faut quand même comprendre qu’un bouquin de 800 pages consacré à la réglisse et traité sans aucun article, ça peut faire peur ! Patience, faut continuer à te battre et surtout pas arrêter l’écriture.

10. T'as un physique de star

Non, vraiment, tu me fais penser à Adrien Brody au niveau du nez et un peu à Gainsbourg pour les oreilles. Après, t’as moins de cheveux qu’eux, c’est sûr, mais franchement t’es limite un croisons-les à toi tout seul !

N’hésitez pas à lâcher vos coms’ si vous trouvez cet article « vivifiant » et « trop barré ».