Le Time s’est amusé à identifier la géolocalisation de milliers de selfies pour déterminer les villes dans lesquelles les habitants étaient le plus portés sur le personal branling. Et c’est aux Philippines, à Makati précisément, que la population est le plus tournée vers elle-même. Normal, vous me direz, parce que je crois pas qu’il y ait TELLEMENT autre chose à photographier que soi, à Makati.

1. Makati, aux Philippines

On parle d’une banlieue de Manille dans laquelle on trouve les principales places boursières et les ambassades étrangères des Philippines ; donc en gros un genre de banlieue riche. Et les riches, ils s’aiment bien, puisqu’on compte quand même 258 personnes qui se prennent en selfie pour 100.000 habitants. Ca fait du buzz.

In the jungle, Makati jungle ??? #MakeItMakati

A post shared by Ken Onozawa (@kenonozawa) on

2. Manhattan, New York

Avec 202 mecs qui prennent des selfies pour 100.000 habitants, Manhattan est un lieu incontournable de l’amour de soi, au même titre que son lit quand on s’adonne à l’onanisme ou que le miroir qu’on embrasse. C’est beau de se dire qu’on se trouve sur une des îles les plus connues du monde et qu’on ne trouve rien de mieux à faire que de se prendre en photo. Bon, en l’occurrence, on peut sans doute brandir la carte tourisme.

3. Miami, en Floride

155 mecs qui prennent des selfies pour 100.000 habitants. Quelques exemples : moi qui cours en justaucorps jaune à Miami Beach, moi qui croise un alligator, moi qui fais du body-building, moi qui me fait une coiffure années 80… La liste est longue.

4. Anaheim (et Santa Ana), en Californie

En l’occurrence, on peut parler d’une sorte de communauté de communes dans la mesure où il s’agit bien de deux villes distinctes, mais toutes deux situées en Californie. Anaheim a un peu un nom de raclement de gorge effectué en vue de signifier sa présence à un interlocuteur, une manière comme une autre de hurler qu’on existe, un peu comme de prendre des selfies, d’ailleurs, et ils sont 147 à le faire pour 100.000 habitants, CQFD.

Ah je viens de me rendre compte que c’est là que se situe Disneyland. Tout ça fait sens.

The castle ?

A post shared by Cynthia Cervantes (@justcyn_) on

5. Petaling Jaya, en Malaisie

La Malaisie n’est pas le pays du malaise, mais bien le pays des Malais, lesquels n’hésitent pas à se mettre en scène dans un décor malais, ce qui n’a rien de mal et n’est pas nécessairement laid, enfin ça dépend du cadre et du visage de chacun. Bref : 141 adeptes du selfie pour 100.000 personnes.

Cheap Offices with a stroll of walk to MRT Station

A post shared by Office Advisor (@office_advisor) on

6. Tel Aviv, en Israël

139 mecs prennent des selfies pour 100.000 habitants, ce qui est pas mal pour la capitale israélienne dans la mesure où l’on pensait que les activités, à Tel Aviv, consistaient essentiellement à se prendre des cuites façon Ibiza dans des bars gays. Mais apparemment, il y a bien plus que ça, puisqu’on peut aussi documenter les cuites que l’on se prend dans des bars gays en multipliant les selfies.

? ?? ?????? ?????? ????? ???? ????????, ? ??? ????, ??????? ? ?????? ????? ????? :)

A post shared by ????? ?????? (@siyanko_life) on

7. Manchester, en Angleterre

114 mecs qui prennent des selfies pour 100.000 personnes, alors même que l’hacienda est fermée et que United n’y arrive plus. Imaginez un peu si le selfie avait été inventé dans les années 80.

A post shared by Paul Gatter (@paul_gatter) on

8. Milan, en Italie

Qui dit capitale de la mode dit capitale des gens qui s’aiment bien, dit donc capitale de l’autoportrait, dit par conséquent capitale du selfie, ce qui nous mène naturellement à ce chiffre de 108 personnes qui prennent des selfies pour 100.000 habitants, ce qui en conséquence laisse entendre que se promener dans Milan suppose de se heurter à de nombreuses perches à selfie.

9. Cebu, aux Philippines

Le retour des Philippines ; il n’est pas impossible que les gens, là-bas, se prennent en photo eux-même de peur que Dutarte ne décide de les buter du jour au lendemain et pour laisser une trace de leur vie. En tous les cas, ils sont 99 pour 100.000 à tester le coup.

10. George Town, en Malaisie

Et à nouveau la Malaise, cette fois-ci avec 95 mecs qui se débrouillent très bien tout seuls pour se prendre en photo, merci pour eux, super, pas besoin d’aide, je me démerde, arrête de m’infantiliser, qu’est-ce que tu crois ? Qu’on a besoin de la puissance occidentale pour multiplier les photos ? Bah non, tu te fourres le doigt dans l’oeil.

Je m’aime comme un fou, comme un soldat.

Source : Time.com