Vous avez voté pour la ville la plus ennuyeuse du monde et, bien que je doute personnellement que vous y soyez jamais allé, vous avez élu Pyongyang en tête des capitales mondiales où l’on se fait chier. Bravo, c’est facile de taper sur un régime où de toute façon les habitants n’ont pas le droit de lire Topito. Félicitations.

1. Pyongyang

La capitale de la Corée du Nord a effectivement l’air d’un lieu chiant à mourir.

L’anecdote sans intérêt : L’occupation préférée des habitants de Pyongyang est de bien bien fermer leur gueule et de regarder les défilés militaires. Génial non ?

Crédits photo (creative commons) : Bjørn Christian Tørrissen

2. Niort

Capitale des assurances et des mutuelles, Niort est le lieu où sont rédigées toutes les lettres qui font flipper de France.

L’anecdote sans intérêt : Les Niortais sont super bien couverts contre les intempéries.

Crédits photo (creative commons) : dynamosquito from France

3. Alburquerque

Albuquerque est la plus grande ville du Nouveau-Mexique. 546.000 habitants quand même. Malgré les suicides pour passer le temps.

L’anecdote sans intérêt : Quand on lit Albuquerque à l’envers, on obtient l’équivalent d' »ennui mortel » en langue Maya.

Crédits photo (creative commons) : Asaavedra32

4. Charleroi

Les habitants de Charleroi s’appellent les Carolos. Ce qui rime avec rigolo, avec dirlo et avec tout est fermé on dirait un dimanche perpétuel.

L’anecdote sans intérêt : Pour partir de Charleroi au plus vite, il existe un raccourci.

Crédits photo (creative commons) : Maxime Delvaux

5. Ouagadougou

Ouagadougou a peut-être le nom le plus rigolo du Burkina-Faso, on ne s’y marre pas tous les jours.

L’anecdote sans intérêt : Le nom Ouagadougou vient d’un mot signifiant « le lieu où l’on reçoit les honneurs ». Imaginez une ville chiante comme une cérémonie des Césars.

Crédits photo (creative commons) : Sputniktilt

6. Minsk

Ce qui est bien avec la Biélorussie, c’est qu’on ne sait pas si l’on doit dire Biélorussie ou Bélarus, mais qu’on s’en fout.

L’anecdote sans intérêt : Une des raisons pour lesquelles la consommation de vodka est explosive, à Minsk, c’est qu’il faut bien faire quelque chose de ses soirées.

Crédits photo (creative commons) : Gavrysh

7. Fes

Fes, au Maroc, est réputée pour être la ville sans intérêt du pays par excellence. Mais il y a une excellente boulangerie quelque part si on cherche.

L’anecdote sans intérêt : L’expression « en mai, fais ce qu’il te plaît », viendrait de la ville de Fes et serait déformée de l’expression originelle « Non mais, pas à Fes, s’il te plaît » que les condamnés à l’exil proféraient pour ne pas être transportés à Fes.

Crédits photo (creative commons) : Zimaal

8. Aix-la-Chapelle

Trois mots chiants pour une ville chiante. L’Allemagne n’est pas le terrain de jeu favori des amuseurs publics, on le sait, mais les habitants d’Aix-la-Chapelle ne se font pas surnommer (du moins par moins) les grognons pour rien.

L’anecdote sans intérêt : Il y fait moins beau qu’à Aix-en-Provence et qu’à Aix-les-Bains.

Crédits photo (creative commons) : Arne Hückelheim

9. Luxembourg

Un pays chiant, une ville chiante, un jardin chiant : le Luxembourg n’a pas donné que du bon à l’humanité.

L’anecdote sans intérêt : « Là tout n’est qu’ordre et beauté, Luxembourg, calme et volupté » avait écrit Baudelaire pour parler d’une série de conférence sur le bois et ainsi souligner l’ennui profond dans lequel sa contemplation l’avait plongé.

Crédits photo (creative commons) : Cayambe

10. Brasilia

Niemeyer avait un mot d’ordre : faire des bâtiments qui ne donnent pas envie d’y habiter. Mission réussie.

L’anecdote sans intérêt : Quand il a écrit Rendez-vous à Brasilia, Aznavour ne s’y était jamais rendu.

Wouuuuuoooooooonnnn. Pardon, je baillais.