Quelles sont les villes françaises les plus favorables au bon développement de nos amis à poils ? C’est la question sur laquelle s’est récemment penché le magazine 30 Millions d’Amis, histoire d’établir un classement basé sur plusieurs critères, comme le nombre de distributeurs de ramasses-crottes, les infrastructures d’accueil, le fait que les chiens soient ou non bienvenus dans les transports en commun, la présence de cani-parcs et d’espaces verts dans lesquels ils sont admis, ou encore le nombre et le montant des subventions accordées aux associations concernées. Le genre de classement que l’on se doit de consulter quand vient de le moment de choisir la ville dans laquelle on va s’installer avec son toutou adoré.

1. Toulon (17,92/20)

Le must ! Les chiens sont les bienvenus dans les transports, ils peuvent faire leurs besoins dans des espaces verts et on nous donne les moyens de les ramasser. Même si c’est ce dernier point qui pêche un peu par rapport au reste. Allez, on rajoute quelles pelles à crottes ici ou là et c’est bon !

2. Perpignan (17,88/20)

Très près derrière Toulon, Perpignan s’accroche et brille tout particulièrement du côté de la propreté, avec un 20/20 accordé pour le nombre et la qualité des équipements mis à disposition des propriétaires de chiens.

3. Montpellier (17,51/20)

L’ancien numéro un est descendu à la troisième place. Quelle tragédie ! Enfin, le bilan reste quand même très positif, surtout au niveau des espaces verts et de la politique, qui pense aux toutous.

4. Bordeaux (17,33/20)

Si la qualité de la vie, d’un point de vue humain, est souvent souligné concernant Bordeaux, il en est visiblement de même pour les chiens. En 2016, la ville n’était qu’à la 5ème position. Belle progression ! L’année prochaine, on vise le podium.

5. Grenoble (17,10/20)

L’air pur des montagnes, des espaces verts et des bus qui aiment les chiens. Grenoble adore les canidés, qui le lui rendent bien.

6. Nice (17,04/20)

Troisième en 2016, Nice perd quelques places. Probablement à cause de la problématique des transports, où les chiens ne sont visiblement pas vraiment les bienvenus (10/20 seulement sur ce point). Dommage car sur les autres plans, c’est très positif.

7. Mulhouse (16,60)

Mulhouse gagne une petite place. Rajoutez un carré de gazon ici et là, quelques équipements supplémentaires pour assurer la propreté et promis, l’année prochaine, on en reparlera.

8. Boulogne-Billancourt (15,66)

Il n’y a pas de cani-parcs à Boulogne-Billancourt. Dommage car cet oubli fait méchamment baisser la note, qui reste en tout cas toujours supérieure à celle que la ville avait obtenue l’année dernière. Gros effort du côté des équipements en revanche.

9. Dijon (15,64/20)

À Dijon, les bus ne sont pas vraiment dog-friendly. C’est en tout cas ce que porte à croire le 10/20 accordé à ce point-là par 30 Millions d’Amis. Tant pis, il nous reste la moutarde.

10. Saint-Étienne (15,54/20)

À la ramasse niveau espaces verts, Saint-Étienne se rattrape avec des cani-parcs et brille avec une politique qui n’oublie pas les toutous.

Grosse chute pour Toulouse, qui passe de la 2ème à la 17ème place, tandis que Villeurbanne fait visiblement le maximum pour inciter les chiens à la fuir à tout prix, en végétant en bas de classement.

Source : 30 Millions d’Amis (et un peu mon chien aussi).