La météo, c’est un peu ce qui fait la pluie et le beau temps de notre quotidien. Il suffit qu’on annonce de la flotte pour que nos plans de sorties tombent à l’eau. D’ailleurs, en matière d’intempéries, certaines villes françaises sont moins bien loties que d’autres… Ou quand on préférerait y aller mollo avec les précipitations.

1. Saint-Benoît de La Réunion

On vous prévient tout de suite, il s’agit de la seule ville d’Outre-mer de ce classement, car les îles françaises ne jouent clairement pas dans la même catégorie. Elles sont carrément dopées à la pluie. Rien que Saint-Benoit accumule en une année autant de flotte que Lyon, Bordeaux, Lille et Paris réunis. Au total, la ville située au sud-est de Saint Denis enregistre 3532 mm de pluie répartis sur 196 jours chaque année. Cayenne en Guyane arrive juste derrière avec 2871 mm, suivie de Le Raizet en Guadeloupe (1617 mm). Easy.

Source photo : Giphy

2. Biarritz

Biarritz c’est sympa surtout l’été en fait. Si vous vous demandez pourquoi personne n’a l’idée d’y aller hors saison, il suffit de jeter un œil à la pluviométrie du coin de 1981 à 2010. A ce petit concours de litres d’eau sur la casquette, la station balnéaire se classe première ville de métropole avec une moyenne annuelle de 1451 mm de pluie sur 141 jours de précipitations. Un conseil, oubliez les espadrilles si vous vivez dans le coin, les bottes en caoutchouc sont nettement plus utiles.

Source photo : Giphy

3. Brest

Si vous voulez comprendre pourquoi les Bretons ont une réputation d’alcoolique, regardez simplement la quantité de flotte qu’ils reçoivent sur le museau chaque année. L’eau, ça va bien 5 minutes, mais ça devient insupportable quand la cure dure 159 jours par an, comme c’est le cas à Brest (moyenne de 1981 à 2010). La ville est de loin celle la plus souvent arrosée en France, et pas seulement à l’heure de l’apéro. En termes de quantité de pluie, Brest se classe juste derrière Biarritz avec 1210 mm par an. Prévoyez votre pépin.

Source photo : Giphy

4. Limoges

Si vous n’aimez pas avoir trop chaud l’été et n’avez rien contre quelques averses même en plein été, Limoges est faite pour vous. Les températures moyennes varient de 3 degrés en hiver avec un bon 19 en plein mois d’août. Quant à la pluie, c’est pas mal non plus, puisque s’il pleut davantage en novembre et décembre (100 mm par mois), les précipitations arrosent copieusement la ville le restant de l’année, avec encore 83 mm de flotte en plein mois d’août. En tout, on considère que Limoges a enregistré 1023 mm de pluie annuelle sur 30 ans, soit la 4ème ville la plus pluvieuse de France.

Source photo : Giphy

5. Grenoble

On dit souvent que Grenoble est située dans une cuvette… Pas étonnant donc que la ville se paye un paquet de flotte chaque année. On parle d’une moyenne de 990 mm de pluie par an, dont 25 % de ces précipitations pendant l’été. Ce qui ne l’empêche pas non plus d’apparaître, à la fois parmi les villes les plus chaudes de France (record de 41 degrés), et celles avec les températures les plus basses (record national de -27 degrés en 1971).

Source photo : Giphy

6. Bordeaux

Bordeaux, son art de vivre, ses petits bars à vin, son invasion de Parisiens… Sans oublier bien sûr les sauts d’eau qui se déversent chaque année sur la ville. Il faut dire que Bordeaux est quasiment en première ligne des dépressions venues de l’Atlantique (la Bretagne est hors compétition), avec une moyenne de 944 mm de précipitations chaque année, réparties sur 124 jours. Bordeaux capitale du vin et de la flotte donc.

Source photo : Giphy

7. Lyon

Certes proportionnellement, il pleut moins souvent dans la Capitale des Gaules qu’ailleurs. Par contre, quand le robinet est ouvert, c’est le déluge. La pluie lyonnaise ne mouille pas, elle rince. En moyenne, Lyon enregistre une moyenne de 832 mm de pluie annuelle sur 104 jours de précipitations. A Lyon plus qu’ailleurs, sortez couvert.

Source photo : Giphy

8. Lille

Comme quoi, il ne faut pas se fier aux idées reçues qui circulent sur le climat nordiste. Ce n’est pas parce qu’on n’y voit pas à 5 mètres, qu’il fait forcément moche dans le nord. Prenez Lille par exemple. En moyenne sur 30 ans, il a plu presque autant à Nice que dans la Capitale des Flandres.

Source photo : Giphy

9. Nice

S’il fait beau à peu près 10 mois par an, le reste du temps, ça tombe dru sur les permanentes niçoises. Il pleut même davantage à Nice qu’à Paris avec 733 mm de pluie annuelle contre 637mm dans la Capitale.

Source photo : Giphy

10. Strasbourg

En fait, on aurait dû citer Le Mans en 10ème position des villes les plus pluvieuses de France, mais on ne savait pas trop quoi raconter de plus. Et comme ça se joue à quelques gouttes d’eau près, on s’est dit que Strasbourg était plus vendeur. Et puis, c’est toujours mieux que d’être connue à tort comme la ville la plus dangereuse de France non ? (L’étude bidon de 2016 a été dénoncée mais la rumeur continue d’être partagée sur les réseaux sociaux). Bref, dites-vous que le plus gros danger si vous allez à Strasbourg, c’est pour votre brushing… Pour le reste, vous ne risquez pas grand-chose.

Source photo : Giphy

Evelyne Dhéliat si tu nous lis.

Source : education.meteofrance.fr