Lorsqu'on créé une fiction, arrive toujours le moment où l'on se pose la question fatidique : où situer l'action ? Si certains optent pour des lieux réels ou se contentent de rester très évasifs, d'autres ont bâti de véritables villes de fiction, avec une histoire, une géographie, et/ou une localisation précises. D'ailleurs, si vous ne savez pas quoi faire, il y a des gens villefictivophiles qui occupent leurs journées à alimenter Wikipédia en recensant tous les lieux possibles et inimaginables de ces cités imaginaires. Exit les Mordor (une région plus qu'une ville) et L.A. de Blade Runner (trop ancrée dans le réel), place aux vraies villes qui n'existent pas. Il y a de quoi faire avec ces dix-là.

  1. Springfield (Les Simpsons)
    On sait ce que vous allez nous dire, "Gnagnagna Springfield existe en vrai!". Oui mais voilà, l'Etat dans lequel se trouve la ville est voisin de l'Ohio, du Nevada, du Maine, et du Kentucky. On peut donc avancer avec quelques certitudes (et une carte des Etats-Unis) que le Springfield des Simpsons n'est pas celui de l'Illinois. Matt Groening, son créateur vient d'avouer s'être inspiré du Springfield situé dans l'Oregon. Un mythe s'effondre.
  2. Fairview (Desperate Housewives)
    La ville qui abrite la fameuse "Wisteria Lane" où vivent les quatre ménagères les plus délurées du petit écran. Fairview est l'archétype de la banlieue américaine, avec tout de même un taux de mortalité et de folie anormalement élevé pour un endroit où il n'est censé rien se passer. Et une ville où on passe son temps à sortir ses poubelles aussi, c'est important.
  3. Metropolis (Superman)
    Apparue pour la première fois en 1939 dans la revue "Action Comics", Metropolis est LA ville de Superman, une sorte de New York revisité qui se promène ensuite dans les Etats-Unis: située tantôt dans le Delawere, tantôt dans le Kansas... Surtout, Metropolis a ça de particulier qu'elle est systématiquement attaquée par des très méchants avec des superpouvoirs. Sinon, il y a Metropolis, Illinois, mais bon c'est moins excitant.
  4. Gotham City (Batman)
    Apparue comme décor de Batman en 1941, Gotham est un peu le versant crado de Metropolis. C'est une sorte de New York sombre où le crime et la corruption pullulent depuis que la famille Wayne, de puissants philanthropes, a été assassinée. Bref, le genre de ville où il n'y a pas besoin d'un couvre-feu pour garder les ouailles.
  5. South Park (South Park)
    On sait déjà que South Park abrite une école primaire, et que c'est un foyer de controverses inépuisable, entre les blagues racistes et les satires diverses. Mais surtout, South Park est une ville en 2D, une ville plate quoi.
  6. Groville (Groland)
    Pays de fiction créé pour les besoins de diverses émissions humoristiques de Canal+, le Groland (dont la capitale est Groville) est un croisement malheureux mais original entre Monaco et les régions les plus sinistrées du Nord, qui se permet de parodier l'actualité nationale et internationale. A Groville, on a peur.
  7. Twin Peaks (Twin Peaks)
    La ville imaginée par David Lynch tire son nom des deux montagnes qui la surplombent. L'histoire raconte qu'il aurait convaincu les producteurs de la chaîne ABC de financer son pilote avec seulement une carte des lieux et le nom de Kyle McLahan (Dale Cooper / Orson Hodge plus récemment) pour jouer l'inspecteur. C'était un type persuasif en somme le David.
  8. Hill Valley (Retour vers le futur)
    Une ville que vous avez forcément déjà visitée pendant la trilogie de Doc et Marty. Son hôtel de ville, son horloge, son square, ses boutiques deviennent le théâtre de Marty sur 4 périodes différentes. Ca fleure bon le dépliant touristique.
  9. Sunnydale (Buffy contre les vampires)
    Comme son nom ne l'indique pas, Sunnydale se situe en fait sur la "bouche de l'enfer", une pirouette scénaristique habile quand il faut justifier la "surprésence" de monstres et autres phénomènes surnaturels dans un bled californien.
  10. Sin City (Sin City)
    Rien à voir avec Las Vegas et une longue limousine pour touristes en quête du gros lot. Là on est bien dans Sin Citi la ville du vice et du péché. Une très sombre métropole ravagée par le crime et imaginée par Franck Miller dans la série de Comics non moins célèbre portant le même nom. C'est Robert Rodriguez (aidé de Tarentino) qui la mettra en valeur, façon de parler, à l'écran. Une ville à éviter, même pour un week-end découverte.

Et aussi, Bedrock des Pierrafeu, The Island de Lost, New New York de Futurama....

Sources: Complex.com, Cityvision

Hey, on vient de sortir notre premier jeu de société ! Commande-le dès maintenant.

Tu cherches des idées pour Noël ? On a déniché les cadeaux les plus cool :