Vous êtes un personnage de fiction ? Vous avez un projet de déménagement ? Ce top est fait pour vous, les autres vous pouvez y aller. Je ne suis pas un type directif alors je ne vous indiquerai pas les endroits où vous devez vous installer, uniquement ceux qu’ils vous faut à tout prix éviter, et ce même si l’immobilier y est attractif.

1. Gotham City

Evidemment que Batman est trop stylé. Personne n’a dit le contraire. Mais bon, vivre à Gotham, c’est l’assurance de perdre minimum un proche par jour dans une explosion, un enlèvement, ou un braquage. Je peux vous dire que si sa ville s’appelait Grenoble, les films seraient moins cool. Ça serait l’histoire de Brice Veine, le jour riche propriétaire de l’usine Veine, qui a fait fortune dans la production d’allumettes, et la nuit justicier-pigeon qui lutte contre les propriétaires de chiens qui ne ramassent pas les déjections de leurs animaux.

2. Minas Tirith

Je sais pas vous, mais moi je n’ai pas prévu de déménager dans une ville où on peut se faire égorger par un orc tous les 4 matins. En tout cas, pas tout de suite. Parce qu’en plus de ça, l’optimisation de l’espace y est catastrophique. Je ne sais pas qui s’est occupé du cadastre, mais il n’était pas compétent. Sûrement un pistonné.

3. Springfield

Ce n’est pas parce qu’il y a moins de criminels à Springfield que ça doit être plus agréable d’y vivre. Déjà, il y a un gros gogole irresponsable qui bosse dans une centrale nucléaire, ce qui est relativement dangereux. Mais en plus, lui et le reste de sa famille passent leur vie à pourrir le quotidien de leurs voisins. Une personne normale ne passerait pas une semaine dans cette ville sans se retrouver en prison après un accès de colère. Ah non, excusez-moi, les flics seraient incapables d’intervenir.

Source photo : Giphy

4. Sin City

S’il y a bien un endroit où il y a des No Go Zones, c’est pas Paris mais bien Sin City. La violence de cette ville est probablement pire qu’à Gotham, mais le pire dans tout ça, c’est que tu vis en noir et blanc. C’est chiant ça.

5. Gattaca

Le message de ce film c’est : la science, ça va bien deux minutes. Je suis assez d’accord avec ça (j’ai fait ES). Toujours est-il que je refuse de vivre dans une société dans laquelle on peut corriger les défauts des gens avant leur naissance. Comment pourrais-je me moquer des moches dans pareil contexte ?

6. Mos Eisley

Je n’ai rien contre un peu de soleil, et comme tout le monde, j’en apprécie les premiers rayons du printemps. Mais 2 soleils ? C’est trop, il faut probablement de la crème indice 280 pour survivre dans cet enfer. Si ça ne suffisait pas, quand t’es un être humain, ce qui est probablement ton cas, cher lecteur, tu y es probablement esclave, et ce n’est pas une situation sociale très enviable. Mais le pire de tout ça, c’est qu’ils n’acceptent pas les crédits républicains.

Source photo : Giphy

7. Le village des schtroumpfs

Déjà, les habitants de ce village sont insupportables et incapables d’articuler. En plus il y a qu’une meuf et elle est déjà en couple. Et à part ça, vous avez déjà essayé de dormir dans un champignon ? Au-delà du fait que ça ait l’air super mal isolé, on doit quand même y être plutôt à l’étroit.

8. Alexandria (The walking dead)

Qui pourrait bien avoir envie de vivre dans une ville entourée par les zombies, qui se fait bolosser en permanence par un psychopathe qui était probablement un excellent joueur de Baseball par le passé ? A part un habitant de Gotham ?

Source photo : Giphy

9. L'Atlantide

Relou de vivre au milieu des ruines. Encore plus relou de se noyer. Pour ma part, c’est un non.

10. (Bonus) New York

New York n’est certes pas une ville de fiction, mais elle est tellement utilisée dans les films et les séries que je me permets de l’intégrer à ce top. Pourquoi ? Parce que les films dans lesquels New York n’est pas rasée, recouverte par un tsunami ou envahie par des extraterrestres se comptent sur les doigts d’une main.

Source photo : Giphy

En voiture Simone, on part à Poitiers.