Faire du sport c’est génial ! Et en plus, c’est bon pour la santé ! Enfin… Pas partout malheureusement car la pollution a changé la donne. Dans certaines villes, l’air est tellement pourri que faire du vélo ou courir est devenu plus dangereux que de rester sagement chez soi à manger des chips tout en buvant du Coca affalé sur le canapé. Une étude a ainsi publié un classement indiquant dans quelle ville la pratique du sport en plein-air est déconseillée. Et ce par rapport au nombre de minutes d’activité à ne pas franchir avant que le sport ne devienne plus nocif que bon pour la santé… À noter que c’est le vélo qui a été pris comme sport de référence dans cette étude.

1. Zabol (Iran)

C’est à partir de 30 minutes de sport que celui-ci devient dangereux.

2. Gwalior (Inde)

La première ville indienne et malheureusement pas la dernière. Là-bas, même constat qu’à Zabol : au bout de 30 minutes d’activité physique en ville, la pollution attaque méchamment l’organisme.

3. Allahabad (Inde)

On reste justement en Inde avec Allahabad et ses nombreuses industries qui ont mine de rien bien contaminé l’air. Même sentence : au bout de 30 minutes de vélo ou de footing, ce n’est pas bon du tout.

4. Riyad (Arabie saoudite)

Ici, c’est au bout de 45 minutes que la pratique sportive en plein-air devient nocive. Riyad qui, avec ses six millions d’habitants, est la ville la plus peuplée du pays. Normal que ce soit aussi la plus polluée.

View this post on Instagram

?Happy Saudi National Day!?

A post shared by ??Jamil Montiel Obregon? (@jamil_obregon) on

5. Al-Jubayl (Arabie saoudite)

45 minutes également ! Une ville abritant l’un des sites industriels les plus importants de la planète.

6. Patna (Inde)

La population de cette ville ne cesse de croître à une vitesse relativement impressionnante. Prisée par les touristes du monde entier, elle n’en reste pas moins très polluée. Comptez 45 minutes de vélo environ avant que les particules fines n’attaquent votre organisme.

7. Raipur (Inde)

On reste en Inde avec cette ville, Raipur, dont l’air n’a justement rien de pur. 45 minutes de sport sont largement plus nocives que 45 minutes de transport en commun.

8. Bamenda (Cameroun)

Ici aussi le seuil à ne pas dépasser se situe autour des 45 minutes d’activité sportive. Port du masque conseillé. Même si ce n’est pas Halloween.

9. Xingtai (Chine)

On passe à 60 minutes. 60 minutes de vélo dans les rues de Xingtai font donc plus de mal que de bien. Rien de plus logique dans l’une des cités les plus polluées de Chine.

10. Baoding (Chine)

À Baoding, si vous habitez à plus de 60 minutes à vélo de votre travail, prenez le bus !

Ça fait flipper non ?Source : The Guardian