Crédits photo (creative commons) : Baboon

Durant la Révolution Française et après la prise du pouvoir par la Convention Nationale, qui instaure la Première République, Robespierre, Saint-Just et leurs acolytes fanatiquement républicains et antiroyalistes, accélèrent la politique de déchristianisation de la France et encourage le changement de nom de nombreuses communes en France. L’objectif de cette démarche ? Débarrasser le territoire de tout ce qui peut évoquer, de près ou de loin, le passé royaliste et chrétien de la France, en remplaçant ses ostentations démodées par des symboles évoquant la République et la Révolution. Peu de noms, finalement, auront survécu à la chute de la République. Et on peut aisément comprendre pourquoi :

  1. Capbreton devient Capbrutus
  2. Le Mont Saint-Michel devient le Mont-Michel
  3. Saint-Éloi devient Loi
  4. Saint-Pierre-le-Moûtier devient Brutus-le-Magnanime
  5. Port-Louis devient Port-Libre
  6. Saint-Jean-de-Bœuf devient Bœuf
  7. Moulins-Engilbert devient Moulins-la-République
  8. Le Havre devient Le Havre-Marat
  9. Bourg-la-Reine devient Bourg-l’Égalité
  10. Tremblay-en-France devient Tremblay-sans-Culottes
  11. Saint-Maur-des-Fossés devient Vivant-sur-Marne
  12. Versailles devient Berceau-de-la-Liberté
  13. Saint-Martin-la-Méanne devient Les Jacobins-de-la-Méanne
  14. Fontenay-le-Comte devient Fontenay-le-Peuple
  15. Château-Thierry devient Égalité-sur-Marne
  16. Saint-Tropez devient Héraclée
  17. Bourg-en-Bresse devient Bourg-Régénérée
  18. Saint-Péray devient Péray-Vin-Blanc
  19. Saint-Chamond devient Val-Rousseau
  20. Saint-Apre devient Barra-sur-Dronne
  21. Saint-Cyprien devient Cyprien-sur-Dordogne
  22. Fort-Royal devient Fort-National
  23. Damazan devient Damazan-le-Républicain
  24. Saint-Bonnet-le-Froid devient Bonnet-Libre
  25. Saint-Caprais devient Thémistocle
  26. Toulon devient Mont-la-Loi
  27. Sainte-Marie-des-Chazes devient Marie-Pénible
  28. Condé-sur-Noireau devient Noireau
  29. Lyon devient Commune-Affranchie
  30. Marseille devient Ville-sans-Nom, appelée ainsi pour s'être opposée à la Révolution...Tout comme Lyon, qui est condamné de la même manière.

Et vous, ça vous plairait que le gouvernement Ayrault donne à nos communes des dénominations en rapport avec des figures et des symboles socialistes ?

Source : Wikipédia