La découverte, au fil des ans, de sites archéologiques, a permis d’écrire la grande histoire de l’être humain, de ses balbutiements jusqu’à nos jours. Une fresque en perpétuel mouvement qui se nourrit du travail des archéologues et autres explorateurs. Mais au fait, quels sont justement les sites archéologiques les plus vieux de la planète ?

1. La grotte Theopetra (Grèce)

C’est en 2012 que les chercheurs purent affirmer avec certitude que des humains vivaient déjà ici il y a plus de 135 000 ans. Ce sont des empreintes d’enfants retrouvées tardivement qui permirent de faire de ce site archéologique le plus ancien du monde. Un site qui, en plus de renfermer plusieurs artefacts du paléolithique, du mésolithique et du néolithique, comprend un mur construit il y a 23 000 ans pour protéger du froid les habitants de la grotte. Mur s’imposant quant à lui comme la plus vieille construction artificielle connue. La grotte est désormais fermée au public.

2. La grotte El Castillo (Espagne)

Inscrite à l’UNESCO, cette incroyable grotte, découverte en 1903, abrite des peintures remontant à 40 800 ans. 220 au total. Ce sont donc les plus anciennes peintures pariétales d’Europe. Plusieurs éléments de mobilier y furent également trouvés.

3. La grotte Chauvet (France)

Découverte en Ardèche en 1994, cette grotte comporte rien de moins qu’un millier de peintures et autres gravures. Parmi celles qui représentent des animaux, on peut dénombrer 14 espèces différentes. Les chercheurs ayant déterminé que les plus anciennes avaient été peintes il y a environ 36 000 ans. Fermée au public afin de la préserver, la grotte a été reproduite à Vallon-Pont-d’Arc, sous le nom de Caverne du Pont-d’Arc.

4. Murujuga (Australie)

Contenant la plus importante collection au monde de pétroglyphes, ce site renferme également un très grand nombre de pierres dressées. Un lieu sacré pour les Aborigènes qui remonte à environ 30 000 ans. Même s’il est fort probable que certaines parties datent d’encore plus loin. Des dessins représentant des animaux depuis bien longtemps éteints en attestant. Aussi incroyable que cela puisse paraître, ce site est aujourd’hui menacé par divers projets de construction…

5. La grotte d'Altamira (Espagne)

On peut admirer dans cette grotte des peintures du Paléolithique supérieur et du Magdalénien. Il s’agit de l’un des plus importants sites du monde concernant l’art préhistorique. Classé à l’UNESCO, il fut découvert en 1879 et date d’environ 27 000 ans. Une grotte renfermant aussi de nombreuses pièces de mobilier et autres objets.

6. La grotte de Lascaux (France)

Probablement la plus célèbre de toutes les grottes de France, Lascaux, en Dordogne, abrite des œuvres vieilles de 18 000 ans. Idem pour les objets découverts lors des fouilles. Même si les spécialistes ne sont pas toujours d’accord sur l’ancienneté de ces derniers. Protégée et inscrite à l’UNESCO, la grotte est aujourd’hui fermée au public. On peut néanmoins visiter Lascaux IV, la réplique exacte de Lascaux. Lascaux qui, pour info, à été découverte par hasard en 1940 par 4 adolescents qui cherchaient un coin peinard pour se rouler des pelles (bien que cela n’ait jamais été prouvé formellement)…

7. Tell Qaramel (Syrie)

Monticule archéologique découvert au nord d’Alep, Tell Qaramel a révélé lors de fouilles menées entre les années 70 et les années 90 des traces d’un peuplement datant de 12 000 ans. On y déterra de nombreux objets en silex et en os, mais aussi des tours qui se sont rapidement imposées comme les plus anciennes du monde.

8. Göbekli Tepe (Turquie)

Inscrit à l’UNESCO depuis 2018, ce site situé près de la frontière syrienne date de plus de 11 000 ans. Découvert en 1963, il s’avère remarquable pour plusieurs raisons. La découverte du plus ancien temple du monde s’imposant comme l’une des principales. Le truc amusant, ce que Göbekli Tepe fut un peu laissé à l’abandon dans les années 60 après sa première découverte. Ce n’est que 3 décennies plus tard que les chercheurs commencèrent à s’y intéresser et mirent à jour ses extraordinaires richesses, poussant donc l’UNESCO à l’inscrire au Patrimoine mondial.

9. Tell es-Sultan (Palestine)

Parfois appelé site de Jéricho (il se situe à 2 bornes de la ville), ce site remonte à plus de 10 000 ans. Il s’agirait des restes de la plus ancienne ville du monde. Ville entourée par un mur qui pour sa part, est le plus ancien mur urbain jamais découvert par les archéologues.

View this post on Instagram

Ancient house #jericho #westbank #travel

A post shared by Tom (@tomkattttt) on

Allo Indiana Jones ?

Source : Oldest