Les arbres sont les témoins privilégiés de l’évolution du monde. Ils étaient là avant nous et le seront peut-être après, si on ne les coupe pas tous. L’homme a d’ailleurs plus d’une fois sabordé le travail de la nature. Comme en 2012, quand le Sénateur, un cyprès de Floride de 3500 ans a été brûlé plus ou moins accidentellement. Mais heureusement, il reste encore des arbres millénaires. Voici les plus vieux. Ceux qui ont pris racine depuis un moment…

1. Pando (États-Unis)

80 000 ans. Vous allez dire qu’on triche d’emblée parce qu’il s’agit d’une forêt et non d’un arbre en particulier mais en fait non pas du tout. Car ces peupliers faux-trembles que l’on peut trouver dans l’Utah sont tous reliés à un unique système racinaire. Alors non seulement ces arbres sont largement les plus vieux de toute la planète, mais ce sont aussi les plus lourds. Comprendre par là que Pando dans son intégralité, qui est donc un seul et même organisme vivant, est, avec ses 6 millions de kilos, le plus lourd du monde.

2. Le chêne de Palmer (États-Unis)

13 000 ans. Au bas mot ! Un seul système racinaire pour cet arbre qui ressemble davantage à un gros buisson. Mais techniquement c’est un arbre. Un seul arbre ! À voir sur la colline de Jurupa en Californie tant qu’il y est encore.

Crédits photo (creative commons) : CC-BY-SA-3.0

3. King Clone (États-Unis)

11 700 ans. On reste aux USA avec ce créosotier du désert de Mojave en Californie (lui aussi tient plus du buisson). Un vieux monsieur qui a vu l’évolution du monde et l’apparition successive des haches, scies et autres débroussailleuses, passant miraculeusement à travers les mailles du filet pour nous raconter aujourd’hui son histoire qui est aussi la notre. Mais pour ça, il faut bien écouter…

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

4. Le Pin Huon (Tasmanie)

10 500 ans. Un bosquet d’arbres génétiquement identiques qui peut donc être considéré comme un seul organisme.

5. Old Tjikko (Suède)

9550 ans. Ce bon vieux Old Tjikko aurait peut-être pu finir en kit pour finalement devenir une table au nom imprononçable par nous autres Français, mais non, il est toujours là, et il tient bon. Un épicéa qui trône fièrement sur la montagne de Fulufjället en Suède, découvert en 2004 par un géologue qui le baptisa en hommage à son chien disparu. Son secret de longévité : parvenir à se cloner lui-même. Pas bête…

6. Le pin de Bristlecone Mathusalem (États-Unis)

4842 ans. D’après la Bible, Mathusalem aurait vécu jusqu’à 969 ans. Ce pin des White Mountains de Californie porte alors bien son nom. Un arbre qui continue de pousser et qui n’est pas passé loin du trépas quand, en 1963, un de ses potes de 5000 ans, fut abattu sans autre forme de procès.

7. L'if de Llangernyw (Pays de Galles)

4000 ans. Un vieux lord qui a vu les hommes inventer la roue. En bonne forme, il pousse toujours, imperturbable.

8. Le cyprès d'Arbarqu (Iran)

4000 ans. Un vrai monument national. C’est non seulement l’un des plus vieux arbres du monde mais probablement le plus ancien de toute l’Asie.

9. Les Alerces au Chili (Chili)

3625 ans. Les parcs nationaux du Chili et d’Argentine abritent des arbres vraiment très vieux, à l’image de ces cyprès miraculeusement épargnés par la déforestation. Pourvu que ça dure.

10. Le Président (États-Unis)

3200 ans. Difficile de se balader dans l’Ouest des États-Unis sans aller rendre visite aux séquoias géants de la Giant Forest. Parmi eux se trouve le vénérable Président. Un colosse de 75 mètres dont le tronc mesure 8 mètres de diamètre. À ne pas confondre avec le camembert du même nom.

Ça envoie du bois !