C'est (presque) dimanche, il fait gris, votre poisson est mort et vous ressortez les vieux vinyles de Tata Josiane. Peut-être pas l'idée du siècle si vous ne voulez pas finir au Prozac à la fin de la journée. On est loin de Lorie et de sa chanson "Ca y est c'est le week-end!". Plus tristes, mais plus de talent aussi sans doute dans ces chansons.

  1. Damia - Sombre dimanche (1933)
    Cette chanson désopilante raconte l'histoire d'une femme qui met fin à ses jours dans son appartement glacial et vide car son mec lui a posé son 850e lapin.
    http://www.youtube.com/watch?v=YwLXQxQcs1Y
  2. Frehel - Sans lendemain (1939)
    Ode à toutes les malheureuses en amour: Fréhel nous chante l'histoire d'une femme qui se tape des hommes, mais les salopards ne la rappellent jamais, et ne se fendent même pas d'un petit sms.

  3. Berthe Sylva - Les Roses blanches (1926)
    L'histoire d'un gosse de Paris et de sa mère, "pauvre fille aux grands yeux rougis par les chagrins et la misère". En bonus, la version avec les paroles pour s'éclater au karaoké dimanche prochain.
    http://www.youtube.com/watch?v=5aHKerX9Gv8
  4. Serge Gainsbourg - Ce mortel ennui (1964)
    Tout est dans le titre. Un type qui s'emmerde, ça déprime.

  5. Edith Piaf - Dans ma rue (1946)
    Limite une caricature de la chanson réaliste, Edith Piaf nous raconte que sa "pauvr' mère travaille au lavoir" et qu'elle est malade. Voilà.

  6. Yvonne George - J'ai pas su y faire (1925)
    La déprime de la célibataire dans toute sa splendeur.
    http://www.youtube.com/watch?v=uUNo5iLDIYw
  7. Georges Brassens - La prière (1954)
    Quand Brassens reprend un poème sur des enfants battus et des oiseaux blessés, on a juste envie de se pendre.
    http://www.youtube.com/watch?v=PsL5htYViWM
  8. Pia Colombo - La complainte de Mackie (1956)
    Une chanson qui conte les déboires d'un assassin, bizarrement, c'est jamais vraiment joyeux.
    http://www.youtube.com/watch?v=EELNsc_HiUk
  9. Billie Holiday - Strange fruits (1939)
    "Strange fruits", c'est en fait une référence au corps d'un noir pendu à un arbre. Je sais pas vous mais j'ai pas la pêche en ce moment...

  10. Bourvil - Les crayons (1946)
    Moins déprimante car parodique, Bourvil reprend les codes des chansons réalistes pour en faire une chanson drôle qui commence par "elle n'avait pas de parents".

  11. (bonus) Les inconnus - Chansons rétro (1991)

Et vous, vous écoutez quoi dans vos jours tristes?

Top écrit par Lisette

Crédits photo (creative commons) : Thomas Linet