La timidité c'est comme la bière, il y en a de toutes sortes, et de tous les goûts. Je vous laisse méditer un peu là-dessus. Sauf que pour les timides comme pour leurs proches, il est parfois difficile de savoir à quelle timide ou à quelle timidité on est confronté. C'est pourquoi, dans notre grande mansuétude, et parce qu'on sait ce que c'est qu'être timide, on vous a classé tout ça, et c'est tout de suite plus clair.

  1. Le timide teubé
    Un classique, tout le monde a constaté au moins une fois dans sa vie une réduction significative de ses capacités cérébrales devant de jolis yeux ou un auditoire attentif. Un classique qui reste tout de même passablement humiliant. Toutes ces années à cultiver ta culture G, ta répartie et ta coolitude pour obtenir ce regard gêné et compatissant ! Après, tu es d’accord à 666% avec la personne en face de toi, ta blague était complètement, mais complètement inadaptée, et en plus tu l'as bafouillée donc personne n'a compris ! Respire un grand coup, assume, tu n'es pas mort, juste timide teubé.

    1
  2. Le timide du discours
    Un autre grand classique, tu es beau comme un dieu du stade et tu parles bien, en 6 mots tu es un concentré 100% pur jus d’alpha mâle. Alors pourquoi diable durant cette présentation tes mains tremblent, ta voix de basse joue les sopranes et ton front dégouline à grosses gouttes alors que l’avorton blafard qui co-présente avec toi est à l'aise comme un poisson d'eau douce dans de l'eau douce ? La timidité c'est comme ça, illogique et cruelle.

    2
  3. Le timide des yeux
    Tu étais une jeune femme ou un jeune homme équilibré avec un avenir plein de promesses jusqu'au jour malheureux où tu as commencé à penser au contact visuel. Tu sais, ce petit rien que tout le monde fait naturellement et qui te permet d’avoir l’air franc et d’être à l’écoute de la personne en face de toi. Depuis ce jour tu y penses à chaque discussion, soit tu ne regardes pas assez, soit tu regardes trop, rien ne va, et c'est un cauchemar.

    3
  4. Le timide asocial
    Il y a deux grandes catégories de timides, le timide classique qui est généralement considéré comme quelqu'un de gentil, de fiable, de touchant, bref quelqu'un qu’on aime bien, et puis il y a toi. Par un étrange coup du sort, tu es plutôt considéré comme un connard asocial et prétentieux. Il est vrai que tu as tendance à oublier les noms et que tu es souvent mal luné, mais tes vrais et rares amis savent que tout ça ce n'est pas de ta faute, et ça c'est le principal.

    4
  5. Le timide sélectif
    À deux, pas de soucis, ta conversation a du chien. Par contre, si des curieux arrivent à portée d’oreille, c’est l’extinction de voix. Lorsqu'après t’avoir demandé de répéter deux fois, ton interlocuteur fait semblant d’avoir compris les 10 décibels émis par tes cordes vocales, ces dernières décident qu’il est temps de prendre congé. Mais ne t’en fait pas, elles reprendront du poil de la bête dès que les intrus auront quitté ton territoire.

    5
  6. Le timide souriant
    Tu n’aurais jamais dû faire du théâtre. Tout d’abord, parce que tu étais mauvais. Tu avais une fâcheuse tendance à rigoler lorsque tu jouais un rôle tragique. Mais surtout parce que maintenant, ce foutu sourire en coin continue à te coller aux basques. Tu n’es même plus crédible lorsque tu joues ton propre rôle (ça c’est de la punchline !).

    6
  7. Le timide destructeur
    De prime abord tout semble normal chez toi. Il y a juste un petit détail qui cloche, c’est que lorsque tu parles à autrui, tes mains s’animent soudainement d’une pulsion destructrice. Tout y passe ! Le malheureux gobelet de café est réduit en lambeaux, le joli rapport finit en boule de papier, la peau de tes mains perd quelques morceaux...Contrôle-toi bon dieu.

    7
  8. Le timide temporaire
    Toi aussi tu frises la normalité, c’est juste qu’il te faut un temps de chauffe, en gros t'es un diesel. Au début ça va pas fort, tu fixes un point sur la table et puis tu testes quelques contacts visuels, tes mains deviennent de moins en moins moites et d'un coup ça y est, tu sors de ton nuage cotonneux de timidité. Bien joué gros.

    8
  9. Le timide psychomoteur
    Tu ne sais jamais où regarder dans le métro, tu as du mal à marcher si tu es à l'avant du groupe et si tu tiens une tasse de café, tout contact social inopiné peut-être fatal aux vêtements des voisins. Eh oui pour toi aussi, les rapports humains ne sont pas si simples que ça.

    9
  10. Le timide alcoolique
    Vous avez pu penser que boire pour noyer sa timidité était une bonne idée, et sur le court terme ça l'est sûrement, mais on vous assure que là réponse à vos problème ne se trouve pas au fond d'un verre et qu'à force de boire pour pouvoir parler, vous vous retrouverez à boire pour pouvoir vivre. (Chiale pas, c'est qu'un top, bien écrit certes, mais ça reste un top.)

    10

Vous vous êtes reconnu quelque part ?

Source photo : Tout le Monde te Mate