« Attends, je passe sous un tunnel », pouvait-on encore dire quand on avait le droit de conduire au volant, ce qu’on ne vous conseille pas de faire dans un but de survie. Parfois, le temps passé dans le tunnel excédait de loin tout ce à quoi on pouvait s’attendre. De longues minutes dans le noir à traverser la montagne. C’est qu’on était dans un gros, gros tunnel, aussi. Mais sans doute pas aussi gros que ceux-là.

1. Le tunnel de Laerdal, en Norvège - 24,5 km

Une bonne activité à laquelle se livrer quand on est à l’intérieur : retenir sa respiration et voir le premier qui devient tout bleu. Super jeu pour se mettre dans l’ambiance avant de (se) manger un fjord.

Crédits photo (CC BY 2.0) : Jørn Eriksson from Oslo, Norway

2. Le tunnel du Zhongnanshan, en Chine - 18 km

Une bonne activité à laquelle se livrer quand on est à l’intérieur : 18 km. C’est la longueur de l’Eco-trail de Paris. Vu que le Paris Dakar part parfois de Buenos Aires, je me dis qu’on pourrait délocaliser l’activité en Chine pour améliorer les relations franco-chinoises et la santé de nos populations respectives.

3. Le tunnel du Jinpingshan, en Chine - 17,5 km

Une bonne activité à laquelle se livrer quand on est à l’intérieur : C’est grand à meubler. C’est le problème, et c’est sans doute la raison pour laquelle personne ne l’a acquis à ce jour comme bien immobilier. Néanmoins, il est encore temps de voir grand, think bigger et sky (qu’on ne voit pas, du coup) is the limit.

4. Le tunnel routier du Saint-Gothard, en Suisse - 16,9 km

Une bonne activité à laquelle se livrer quand on est à l’intérieur : Comme il est situé dans le massif du même nom, lequel n’est pas bien loin du canton des Grisons, il serait de bon ton, à l’heure de franchir ledit, de se goinfrer de viande des Grisons à raison de 100 grammes tous les kilomètres, de façon à enfler proportionnellement à la longueur du tunnel. J’ai mis la proposition dans la boîte à idées, à vous de jouer.

Crédits photo (CC BY-SA 4.0) : Raimond Spekking

5. Le tunnel routier de l'Arlberg, en Autriche - 14 km

Une bonne activité à laquelle se livrer quand on est à l’intérieur : On raconte qu’un type qui s’appelait Albert avait un défaut de prononciation qui le menait à se présenter en disant « Bonjour, moi c’est Arlberg. » Ces mots étaient bien souvent suivis d’un silence pesant, un tunnel de silence et c’est tout naturellement que les Autrichiens ont nommé leur plus grand tunnel en l’honneur dudit Arlberg. On traversera donc le tunnel en pensant à lui.

6. Le tunnel du Xishan, en Chine - 13,6 km

Une bonne activité à laquelle se livrer quand on est à l’intérieur : Xishanais vous passez par là, pensez au temps qu’il m’a fallu pour trouver un jeu de mots à faire sur ce tunnel. Votre mépris devrait vous occuper tout au long des 13 kilomètres et demi.

7. Le tunnel de Hongtiguan, en Chine - 13,1 km

Une bonne activité à laquelle se livrer quand on est à l’intérieur : La première version du tunnel avait été conçue par un ingénieur particulier, puisqu’il s’agissait d’un gros lézard, un iguane, pour être tout à fait exact. Sauf qu’il avait vraiment fait un travail ni fait ni à faire et que le tunnel s’est effondré quelques jours après sa construction. L’iguane architecte ne s’en est jamais remis et est parti vivre en ermite dans quelque province reculée. Nommée en son honneur le tunnel de la honte iguane, la réalisation commémore son premier architecte par une plaque située à mi-longueur. Allez vous y recueillir.

8. Le tunnel du Hsuehshan, à Taïwan - 12,9 km

Une bonne activité à laquelle se livrer quand on est à l’intérieur : Compter les kilomètres dans sa tête pour essayer de voir si on a le compas dans l’oeil maintenant que l’on connaît la longueur exacte du tunnel. Sinon, pensez aux 25 ouvriers morts lors d’accidents survenus pendant sa construction. Au choix.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Encino

9. Le tunnel de Fréjus, en France et en Italie - 12,895 km

Une bonne activité à laquelle se livrer quand on est à l’intérieur : Sourire de toutes ses forces parce qu’on quitte la France pour rejoindre l’Italie. Saliver à l’idée de la bouffe et du vin qui nous attend. Se rendre compte que le mauvais temps, comme le nuage de Tchernobyl, s’arrête à la frontière. Avoir l’impression d’arriver à Toonville, comme dans Roger Rabbit.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Florian Pépellin

10. Le Tunnel du Maijishan, en Chine - 12,3 km

Une bonne activité à laquelle se livrer quand on est à l’intérieur : Vous savez pourquoi ce tunnel est le meilleur de tous les tunnels ? Parce que le Majishan dose. Voilà. Vous avez 12,3 km pour la comprendre.

Tunnel pas celle que je croyais.

Source : Wikipédia