L’avion c’est un peu mystérieux, on rentre dedans avec des inconnus, on voit juste l’endroit où on se pose mais pas toutes les autres pièces, on dirait qu’on nous cache plein de trucs. Puis y’a tous ces boutons et ces objets incompréhensibles qui ont l’air de servir à rien. Alors qu’en fait tout a une utilité dans cette bonne vieille carlingue. Et la soute, y’a quoi dedans ? Tant de secrets qu’on aimerait révéler, c’est bouleversant, excitant et perturbant à la fois.

1. Il y a une hache dans les avions

Généralement elle est cachée dans le cockpit. Elle est là au cas où il faudrait créer des nouvelles issues de secours, en cas d’incendie par exemple. Utile aussi en cas d’invasion zombie, mais les probabilités sont moindres selon mon oncle.

2. Les vitres ont un petit trou qui te sauve la vie

En fait, les hublots de l’avion ont du triple vitrage. La vitre extérieure protège de la pression à haute altitude, la vitre la plus proche de nous sert à protéger les deux autres en cas de coup. Et la vitre du milieu a donc un petit trou vers le bas, qui sert à réguler la température, chose très importante vu la différence de degrés entre l’extérieur et l’intérieur de l’appareil. Sans ce petit trou, tout risquerait d’exploser à chaque voyage, et c’est pas vraiment ce qu’on veut quand on n’est pas trop débile.

Crédits photo : Instagram

3. Les poignées près des sorties de secours servent à protéger le personnel de bord

Quand on doit évacuer tout le monde de l’avion, c’est souvent la panique et les gens ont tendance à pousser tout le monde comme des tarés pour atteindre la sortie. Sauf que près de l’issue, le personnel essaie de mettre un peu d’ordre dans tout ça en promulguant des conseils de qualité. Et pour éviter d’être dégagés hors de l’avion par des passagers hystériques les gars doivent se tenir à ces poignées, qui ont beaucoup plus d’utilité que celles au plafond des voitures (à quoi elles servent putain ?).

4. Les sky marshals existent vraiment, même dans les compagnies françaises

Le sky marshal, c’est une sorte de flic présent incognito dans l’avion au cas où on aurait un fauteur de troubles à calmer, un terroriste à désarmer, etc. Chez Air France, on peut en avoir pour certaines destinations, comme le Canada, les Etats-Unis ou le proche Orient, et on les appelle les Surafs (pour Sûreté Air France.) Si tu prends un de ces vols tu pourras essayer de deviner qui est le marshal et lui lancer des regards appuyés pour montrer que toi tu as compris. En vrai ça sera pas le bon et on te prendra pour un fou.

Crédits photo : irishamerica

5. L'air conditionné des avions n'est pas sale

On entend souvent des mauvaises langues dire que l’air des avions est plein de truc dégueu, tout ça parce que celui qu’on reçoit passe par les turbines, mais en réalité il est très bien filtré, surtout sur les modèles récents. Donc pas besoin de retenir ta respiration, surtout si ton vol dure plus de 2 minutes.

6. Il y a des triangles noirs dans certains appareils

C’est notamment le cas de plusieurs modèles Airbus. Au dessus d’un hublot de chaque côté de l’intérieur de l’appareil on peut voir un petit triangle noir. En réalité il sert à indiquer au personnel de bord l’endroit depuis lequel ils pourront mieux voir les ailes de l’avion s’il y a un problème et qu’il faut connaître sa source. Bon ok c’est pas très rassurant, mais en vrai ça ne sert que très rarement.

7. On ne peut plus ouvrir les portes en plein vol suite à une affaire mystérieuse

En 1971, un homme monté à bord d’un avion américain sous le pseudonyme D. B. Cooper a menacé de faire exploser une bombe si on ne lui remettait pas 200.000 dollars. Après avoir obtenu ce qu’il voulait, il a sauté en parachute et n’a jamais été retrouvé. On peut dire que c’est un joli coup, mais l’exploit devrait rester unique puisque depuis on a installé sur les avions une vanne « Cooper » pour empêcher l’ouverture de la porte en plein vol. C’est mon histoire préférée de toute l’aviation.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

8. Éteindre son portable ou son ordi pendant le décollage ne sert à rien

On oblige les passagers à le faire juste par prudence, mais en vrai les perturbations électromagnétiques sont beaucoup plus importantes à l’extérieur de l’avion qu’à l’intérieur. Le pire qui puisse arriver, c’est que les appareils fassent des interférences avec la radio du pilote s’il doit parler à la tour de contrôle. Le pilote t’entendrait alors que tu étais en train de dire à ton partenaire qu’une fois arrivé chez lui vous feriez des trucs sales. Il paniquerait et l’avion s’écraserait.

9. Les deux pilotes mangent deux repas différents

Et la raison est assez logique : ça limite le risque d’intoxication alimentaire généralisée. Ce serait vraiment con d’annoncer le crash d’un avion parce que les pilotes étaient en train de se battre pour accéder aux chiottes.

10. Les avions qui prennent des passagers peuvent aussi transporter des cadavres ou des organes

Pour un rapatriement de corps ou pour envoyer un organe d’un lieu à un autre (même si on choisit plus souvent l’hélico), on peut utiliser un avion qui transporte des gens comme toi et moi. Après, c’est quoi un cadavre, hein ? Franchement j’aurais un peu plus les chocottes si on me disait qu’on transportait un essaim d’abeilles tueuses.

Source photo : Giphy

Une fois ma mère m’a dit « touche à ton cul et fais l’avion », j’ai jamais compris comment c’était possible.

Sources : libération, brightside, peuravion, wikipedia, demotivateur