San Francisco est sans aucun doute l’une des villes américaines préférées des touristes du monde entier. Quand Los Angeles se traîne parfois une sale réputation, San Francisco elle, attire de plus en plus de monde, y compris quand il est question de s’y installer définitivement pour y vivre. San Francisco qui réserve néanmoins quelques surprises. Bonnes pour la plupart…

2. Les lions de mer

Sur le Pier 39, un des pôles touristiques les plus incontournables de la ville, des dizaines de lions de mer viennent se prélasser au soleil pour le plus grand bonheur des visiteurs. Au bord de l’océan, dans cette région, les lions de mer sont immanquables et c’est assez génial de les voir évoluer comme si de rien n’était, en toute quiétude.

3. La face sombre de la ville

Dans l’imaginaire collectif, San Francisco est une ville culturellement bouillonnante et cosmopolite. Dans la réalité, San Francisco possède sa face sombre. Comme toutes les grands villes ? Oui c’est sûr mais ici, le contraste entre certains quartiers et d’autres, généralement mis en avant par l’office de tourisme, est relativement important. Surtout qu’en général, on considère Los Angeles comme la ville qui « craint » (dans certains quartiers) et San Francisco comme la ville qui « ne craint pas ».

4. Haight-Ashbury

Épicentre du mouvement hippie dans les années 60, Haight-Ashbury a vu défiler quelques figures majeures de l’époque, comme les gars du Grateful Dead ou encore Janis Joplin, qui possédaient tous une maison dans le coin. Haight-Ashbury qui a clairement deux visages. D’un côté il y a cette très longue rue, qui semble ne pas avoir bougé depuis les années 60, avec des disquaires, des bars et des coins un peu plus bizarres, et de l’autre, ces fameuses maisons colorées que l’on voit dans 99 % des films qui se passent à San Francisco.

5. Le fameux cable car

Le cable car, c’est le système de transport en commun le plus populaire de San Francisco. Il s’agit donc d’une espèce de tramway dont l’entrée en service remonte à 1873. Très populaire, il occasionne d’importantes files d’attente et s’impose à la fois comme moyen de transport pour les habitants mais aussi comme attraction touristique. Le truc à voir ? La plate-forme sur laquelle le tramway fait demi-tour à Powel, au niveau du terminus en centre-ville. Petit détail : le ticket est cher.

6. Le Japanese Tea Garden

Créé dans le cadre d’une exposition en 1894, ce jardin japonais est le plus ancien du pays. On peut y admirer des pagodes, des ponts et des plantes japonaises. Les carpes koï sont aussi de la fête. Un endroit magnifique, très représentatif du caractère cosmopolite de la ville.

8. Chinatown

Le Chinatown de San Francisco est unique au monde ! C’est non seulement le plus vieux d’Amérique du Nord mais aussi le plus grand. Parfait pour totalement s’immerger dans la culture asiatique au point de parfois en oublier que l’on est toujours à San Francisco. Par contre attention, car, victime de son succès, Chinatown est souvent bondé.

9. Il fait froid

Pas tout le temps ! Le truc, c’est que San Francisco possède son propre micro-climat. Du coup, il peut y faire un peu froid. Même en plein été. La faute à Karl, le célèbre brouillard qui parfois, enveloppe la baie.

10. La ville est relativement petite

On parle ici de la ville en elle-même, qui ne compte qu’un peu moins de 885 000 habitants. À l’échelle des États-Unis, c’est relativement peu. Le point positif, malgré le caractère accidenté du paysage, c’est qu’on peut en faire le tour très facilement. Pour autant, il serait dommage de se limiter au centre quand on sait que les environs sont absolument magnifiques eux aussi.

Il fait toujours beau à San Francisco.