Toulouse est une ville étonnante. Parfois, même quand on y vit depuis longtemps, on est surpris par l’un de ses aspects. Alors c’est bien sûr pire quand on y débarque pour la première fois. Une chose est sûre : la vie à Toulouse est pleine de surprises. Des bonnes mais aussi des moins bonnes…

1. Il y a souvent des travaux

À Toulouse, on aime bien les travaux. Parfois, dans une rue, il y a carrément plusieurs chantiers simultanés. Du coup, la circulation, déjà chaotique, devient vite cauchemardesque.

2. Le canal du Midi est crade

Heureusement, ça s’arrange quand on sort de Toulouse. Autour de Ramonville c’est déjà plus acceptable. Mais partout en ville, un simple regard sur le canal suffit à vous faire passer l’envie de piquer une tête en cas de canicule. Mais c’est beau. Enfin la plupart du temps.

3. Le métro par contre, est relativement propre

Le métro toulousain, forcément beaucoup plus récent que le métro parisien, est plutôt bien entretenu. C’est tout aussi valable pour les couloirs que pour les rames.

4. Le périphérique est cauchemardesque

En gros, il est bouché jusqu’à 10h et à partir de 16h. Parfois, on arrive même à être bloqué la nuit. Du coup, à Toulouse, si on ne fait pas gaffe, on arrive souvent à la bourre à ses rendez-vous. Le fameux quart-d’heure toulousain se transformant rapidement en heure toulousaine.

5. C'est super festif

On a beau savoir que Toulouse est une ville festive, il faut vraiment se pointer un samedi soir sur la place Saint-Pierre ou pendant un festival comme Rio Loco pour se rendre compte que dans la ville rose, on sait vraiment s’y prendre pour festoyer.

6. Les loyers sont chers

On pense souvent (à tort) que Toulouse est plus abordable que Paris. Alors oui forcément, mais la ville reste tout de même très chère. Et ça ne s’arrange pas.

7. Il y a une impressionnante concentration de chauffards

Conduire dans le centre de Toulouse peut vite être épuisant. Entre ceux qui roulent à tombeau ouvert, ceux qui grillent les priorités, ceux qui se garent en double-file et les piétons qui traversent n’importe où, c’est parfois tendu !

Source photo : Giphy

8. Le dialecte

Le Toulousain parle français sans vraiment parler français. Il y a l’accent forcément, mais pas que. Ici, on cause avec plein de mots bizarres et finalement, on s’y fait très rapidement !

9. On trouve plein de vélos et de trottinettes abandonnés

Toulouse, comme d’autres grandes villes, a vu fleurir ces dernières années les véhicules en libre-service. Entre les VélôToulouse (l’équivalent du Vélib), les trottinettes et les scooters, il n’est pas rare d’en trouver dans les rues. Parfois il manque la selle, parfois les roues. Dans ces conditions, il est difficile d’en louer un en état de rouler.

10. Il y a toujours la queue devant L'Entrecôte

L’Entrecôte est un restaurant situé dans le centre-ville de Toulouse. On y sert essentiellement des entrecôtes et des frites. Si on trouve des restaurants de cette franchise à Montpellier, Bordeaux, Nantes et Lyon, c’est à Toulouse que c’est le meilleur. Et si la ville est connue pour son cassoulet, c’est pourtant ici que les clients se pressent. C’est tout le temps complet. Tout le temps. Les gens font la queue sur le trottoir comme si la bidoche qu’on y mangeait avait des pouvoirs magiques. C’est peut-être d’ailleurs le cas. Mais ne comptez pas sur moi pour vous renseigner car je déteste attendre.

Ah oui sinon, la ville rose, et bien en fait, elle est plutôt orange.