Disclaimer : ce top ne vous permettra certainement pas d’obtenir votre permis. Croyez-nous. En revanche, vous allez apprendre tout plein de trucs super excitants en rapport avec le code de la route. Et ça, on est sûr que vous ne vous y attendiez pas…

1. Si on doit rouler à droite, c'est à cause de Napoléon 1er en 1804

Initialement, on roulait à gauche pour des raisons pratiques de maîtrise de l’attelage. Puis Napoléon décide de changer le sens de la circulation pour plusieurs motifs : d’abord parce que pendant les combats, il change de stratégie militaire et décide d’attaquer le camps adverse par la droite pour créer un effet de surprise. Mais également, probablement par opposition au royaume britannique où on conduit à gauche. Et oui : le fait se placer à droite de la chaussée a pour origine une mesure anti-royaliste. Ça claque un peu n’est-ce pas ?

2. Il faut manger 35 "Mon Chéri" pour dépasser la limite d'alcoolémie autorisée au volant

Limite qui est, rappelons-le, de 0.5 gramme d’alcool par litre de sang. Cela s’applique à un homme de 80 kilos. C’est le magazine Slate qui s’est amusé à réaliser ce brillant calcul. Donc si vous vous ennuyez tant à votre soirée que vous en arrivez à vous enfiler plusieurs boites de « Mon Chéri », on vous recommande clairement de ne pas prendre la voiture ensuite.

3. Vous risquez 15.000 € d'amende pour indécence publique si vous avez des relations intimes en voiture

Selon l’article 222-32 du Code Pénal, vous risquez également de finir en taule pour exhibition sexuelle (1 an). Néanmoins, rassurez-vous, ça n’arrive pas très souvent. Il faut vraiment se trouver dans un lieu passant et faire preuve d’exhibition de manière incontestable. Soyez discrets et tout ira bien…

4. Pas besoin d'avoir le bac, ni le brevet pour devenir moniteur de conduite

Avant la réforme de 2017, il fallait obtenir au moins le brevet. Depuis que l’on a mis en place le CCP ECSR, il faut être âgé de 21 ans révolu et avoir son permis de conduire depuis deux ans pour être apte à passer l’examen de moniteur de conduite. Perso, je remplis toutes les conditions. Sauf celle relative à l’obtention du permis. Mais est-ce vraiment grave ?

5. Si on foire son permis à cinq reprises, on doit repasser l'examen théorique, et ça fait mal

Très très mal. Parce qu’il n’y a rien de plus relou que de passer des heures dans une salle étroite et sombre face à un rétroprojecteur en mauvais état à contempler le vide de son existence entre chaque question. Puis, en général, plus l’épreuve approche, et plus tes résultats sont médiocres. Plus tu paniques et plus tu as envie de fuir loin en Antarctique, là où tout le monde se contrefout que tu aies ton permis ou non.

6. Lors d'un carambolage (ce mot est vraiment ringard), le piéton est toujours indemnisé sauf dans un cas précis

Bon alors évidemment, quand le mec essaie de se flinguer, il est responsable puisqu’il cherche volontairement à provoquer un incident. En revanche, s’il a plus de 16 ans et moins de 70 ans et qu’il n’est pas invalide à 80%, la seule possibilité pour qu’il ait à indemniser les dommages causés à l’automobile est la situation suivante : « le piéton se trouve, de nuit, en l’absence de tout éclairage public et sans dispositif permettant de le distinguer, sur la voie la plus rapide d’une autoroute, totalement interdite à la circulation et il s’expose un danger dont il aurait dû avoir conscience. Il doit avoir surgi brusquement sans que l’automobiliste n’ait pu l’éviter par une manœuvre de sauvetage. » Autant vous dire que c’est un cas très très très particulier. Le piéton sera toujours indemnisé de ses dommages corporels autrement.

7. On était limité à 12 km/h dans Paris en 1893

Et à 20km/h en rase campagne. On vous voit déjà venir avec vos remarques à deux balles (je me calme) : « Bah oui mais en même temps, les voitures roulaient pas aussi vite. D’ailleurs y avait pas tant d’automobiles que ça. Vraiment n’importe quoi Topito, comme d’hab. » Certes. N’empêche que si cette mesure était appliquée aujourd’hui, on en connaît beaucoup qui frôleraient la crise de nerfs dans notre belle capitale.

8. Des policiers en carton sont installés aux bords des routes pour dissuader les automobilistes d'aller trop vite

Et derrière ce policier fictif, peut se cacher un vrai policier. Et oui, c’est fourbe. Mais faut c’qui faut. D’autant plus que la méthode a été utilisée en Belgique et qu’elle aurait permis de réduire la vitesse des automobilistes de 5 km/h et les infractions de moitié. Plutôt très efficace.

9. En Allemagne, certaines autoroutes n'ont pas de limitation de vitesse

Et elles constituent près des deux tiers des autoroutes du pays ce qui n’est, tout de même, pas négligeable. Cependant la vitesse conseillée par les autorités correspond à celle que l’on applique sur nos autoroutes françaises puisqu’elle est de 130 km/h.

On espère que tu es sorti grandi de ce top et que tu es désormais en mesure d’impressionner tous tes potes grâce à tes vastes connaissances sur le code de la route.

Source Image : Riverdale.Wikia

Source : Le Parisien, Slate, Dalloz, Wikipédia, Sécurité routière de A à Z