L’Islande, c’est une terre de glace avec plein de noms bizarres pas si loin en avion. Un bout du monde pas au bout du monde où l’on peut voir les paysages les plus accidentés et les plus dingues possibles à condition d’avoir des moufles. Mais quitte à y aller, autant y aller en sachant où l’on met les pieds.

1. Il n'y a pas de train en Islande

Du coup, je n’ai absolument aucune idée comment aller dans ce pays… Peut-être en y allant à pied, ça peut pas être bien loin, hein : une petite randonnée de quelques jours. En tout cas, sache que l’absence de ferroviarité (j’invente des mots si je veux) est due à l’activité sismique de la région. Dont tu as peut-être entendu parlé lorsqu’il y avait ce volcan au nom imprononçable qui avait pourri à peu près le monde entier en entrant en activité : Eyjafjöll.

2. Les flics se baladent sans arme

L’Islande est un pays assez sympathique, puisque les policiers islandais ne portent ni pistolet ni matraque. Il faut dire qu’il y a 1,8 meurtre par an depuis 2001. De quoi déprimer à peu près n’importe quel serial killer.

4. 6% de la population islandaise est venue voir l'Euro en France

Ils étaient environ 20 000 à être venus supporter leur équipe qui est quand même arrivée en quart de finale. 200000 personnes, c’est à peu près 6% de la population, donc. Le pays devait être bien bien vide.

5. Un site permet aux Islandais de vérifier s'ils ne vont pas se marier avec quelqu'un de leur famille

Comme la population islandaise est assez faible, un site Internet a été créé : « Le livre des islandais », qui permet de vérifier si tu n’es pas en train de vouloir te marier avec quelqu’un qui partage ton arbre généalogique. En même temps, si vous avez les mêmes grands-parents, ça peut être une piste…

6. Ils ont un système de noms de famille très condifié

Un site bien utile lorsqu’on n’est pas à l’aise avec le système patronymique islandais : le nom de famille est construit avec le prénom du père ou de la mère, suivi de « son » pour les hommes et « dóttir » pour les femmes. Exemple : Jon Snow, s’il avait été islandais, aurait pu s’appeler Jon Rhaegarson, et on n’aurait pas attendu 6 saisons pour savoir qui était son père, mais ça aurait coupé une sacrée scène de la saison 7 puisque les protagonistes auraient additionné 2 et 2.

7. Les routes islandais sont chauffées

D’ailleurs, en parlant de trucs chauds, sachez que pour régler les problèmes de neige et surtout de verglas sur les routes, celles-ci sont chauffées grâce à un système installé sous la voirie, en vigueur depuis environ deux décennies. Quand je pense que le chauffage au sol chez moi tombe en panne chaque hiver…

8. C'est le premier producteur de bananes européen

Du coup, les Islandais se sont un peu chauffés (tu l’as ? tu l’as ?) et ont décidé que les tropiques, maintenant, c’était chez eux ! Ils se sont donc mis à être le premier pays producteur de bananes en Europe (hors outre-mer, on s’entend). Pour cela, encore merci à la géothermie qui permet la culture des bananiers sous serre.

9. Leur plat le plus connu est fait à base de requin pourri

En même temps, on comprend ce fort désir de banane. Quand tu sais qu’une de leur spécialité culinaire est le hákarl, soit du requin en décomposition, ça te donne un peu la gerbe… Le hákarl est en effet de la chair de requin qui n’urine pas. Elle est donc saturée en acide urique et en oxyde de triméthylamine, une neurotoxine. Pour rendre le tout « mangeable » (question de point de vue), il faut donc presser la chair et la laisser plusieurs mois enfouie dans le sol avant de la faire sécher plusieurs autres mois. C’est sûr qu’à côté de toute cette préparation, faire pousser des bananes paraît moins emmerdant.

Crédits photo (creative commons) : Xfigpower

10. L'Islande abrite des lieux entièrement dédiés à la recherche scientifique

Les sites naturels sont exceptionnels en Islande ! Tellement exceptionnels, d’ailleurs, qu’il y a des endroits interdits d’accès, comme l’île de Surtsey, formée entre 1963 et 1967. Impossible d’y mettre les pieds puisque les scientifiques étudient comment s’opère la colonisation de la vie sur cette nouvelle terre.

Crédits photo (creative commons) : Worldtraveller

11. L'Islande abrite l'un des sites de plongée les plus beaux du monde

Il s’agit du rift immergé de Silfra. Un endroit pas dégueu, classé au patrimoine de l’UNESCO, situé entre deux continents : pile à la jonction entre les plaques tectoniques américaine et eurasienne. Un endroit incroyable.

Crédits photo (creative commons) : Diego Delso (1974–) Alternative namesPoco a pocoDescriptionSpanish photographer and wikimedianFree-license photographerDate of birth19 May 1974Location of birthAlicante, SpainAuthority control: Q28147777creator QS:P170,Q28147777

C’est parti pour la rando !