J’vous entends d’ici : c’est quoi encore ce truc ? L’hapto-quoi ? C’est encore un truc pur les bobos du 11ème ? Tu n’as peut-être jamais entendu parler de cette technique qui aide à entrer en communication avec ton bébé in utero, mais il parait que ça aide vraiment les futurs parents à se préparer à la venue au monde de leur enfant. Installe-toi, on va faire le point.

1. Ça te permet de communiquer avec ton bébé avant de le voir

Grâce à des caresses, des pressions sur le ventre, des paroles… Avant même que votre héritier ne se soit barré de votre utérus, vous pouvez réellement entrer en communication avec lui, sans planche ouija, mais juste avec du contact et des voix.

2. Les pères doivent s’impliquer tout autant

Ce n’est pas une séance qui doit se vivre uniquement entre la future mère et l’enfant, le père doit participer tout autant. Le but de ces séances est de créer un lien entre vous trois, et de pouvoir donner l’opportunité au futur père de vivre la grossesse lui aussi, même s’il ne porte pas l’enfant.

3. Un vrai lien avant la naissance est créé

Grâce à ces séances, vous pourrez voir votre futur bébé réagir à vos caresses, pressions sur le ventre, vos voix, et comprendre ses réactions. Oui c’est assez bizarre si on ne le vit pas, mais ces séances d’haptonomie sont assez magiques, vous aidant à vivre la grossesse complètement différemment, prenant pleinement conscience de la personnalité de l’être qui vit déjà en vous.

4. Les séances commencent dès que vous sentez le bébé bouger

C’est à dire aux alentours du quatrième ou du cinquième mois de grossesse. Après le septième mois, il est déjà trop tard pour commencer les séances, donc dès que vous commencez à ressentir des mouvements, c’est le moment de prendre un rendez-vous.

5. Ça aiderait à apaiser le bébé à sa naissance

Puisqu’il aurait, grâce à ces séances, déjà créé un lien avec ses futurs parents, il serait plus détendu à la naissance, plus éveillé, plus serein. Les bébés ayant participé à des séances d’haptonomie ont le visage plus ouvert, et seraient plus apaisés en venant au monde.

6. La Sécurité Sociale peut rembourser les séances

A hauteur de 7 ou 8 séances hors dépassement, mais que si vous les faites avec du personnel médical spécialisé, comme une sage-femme, un(e) kinésithérapeute ou un(e) gynécologue obstétricien. Il faut se renseigner avant de prendre rendez-vous, pour être certain d’être bien remboursé.

7. Ça permet de vivre la naissance, et non de la subir

Ce qui peut clairement marquer la différence, surtout quand on voit à quel point la grossesse et l’accouchement peuvent être ultra médicalisés. Grace à l’haptonomie, vous allez vivre cet événement à trois, vous, le bébé, et le papa, chacun aura sa place et pourra dès le départ développer cette relation triangulaire, aidant ainsi la future mère à ne pas être uniquement en fusion avec son bébé, le tout facilitant le maternage et le développement de l’enfant.

8. Ça continue après l’accouchement

Une ou deux séances après l’accouchement peuvent être proposées, pour continuer à développer ce lien à trois, pour donner des techniques de portage, revenir sur le déroulement de l’accouchement, et aider le nouveau-né à s’ouvrir au monde qu’il vient tout juste de découvrir.

Et vous, vous aviez testé l’haptonomie pendant votre grossesse ?