La coloration c’est tout un art, un art que certains coiffeurs maîtrisent parfaitement, et d’autres clairement un peu moins. Et c’est pour cette raison qu’avant une première coloration il vaut mieux prendre trois minutes pour réfléchir un peu à ce que l’on s’apprête à faire subir à nos pauvres petits cheveux.

1. N'approche jamais à moins de 10 mètres du rayon coloration de ton supermarché

Nous avons malheureusement été nombreuses à enfreindre cette règle de base à l’adolescence et à nous retrouver avec des cheveux jaunes pisseux/vert d’une laideur certaine. Alors que ce soit dit une bonne fois pour toutes : coloriste c’est un métier alors on lâche sa colo maison et on file chez un coiffeur de qualité. Merci bien.

2. Arrête de fantasmer sur Instagram

Alors oui elle est très cool cette coloration grise qui tire vers le pastel, mais voilà tu as les cheveux noirs et moins de 1000 balles par mois à passer dans l’entretien de ta crinière. Par conséquent c’est mort et archi mort. Parce que si tu demandes ça à ton coiffeur, 1) tu vas devoir décolorer tes cheveux et les niquer pour arriver à ce résultat 2) ça va te coûter 5 reins et 3) au bout de 2 mois ça ne ressemblera plus à rien et tu auras juste l’air d’une personne avec un gros problème capillaire.

3. Demande un truc qui ne réclame pas trop d'entretien

Sauf si tu adores les racines et que tu trouves que c’est la deuxième plus belle chose au monde derrière Jon Snow, il y a plein d’alternatives qui te permettront d’espacer tes visites chez le coiffeur et de moins mettre la misère à ton portefeuille. Tu peux par exemple demander un balayage, c’est plus discret et surtout à la repousse tu auras juste l’air d’avoir fait ombré hair. Une bonne solution pour les flemmasses fauchées.

4. Évite de filer direct à la piscine après ta coloration

Si dans l’absolu il y a fort peu de chance que tu te retrouves avec les cheveux verts (et après tout, pourquoi pas), c’est quand même préférable de chouchouter un peu tes cheveux dans les 48H qui suivent ta coloration histoire de ne pas tout foutre en l’air et finir par pleurer en boule sous ton lit en pensant aux 200 balles que tu viens de perdre.

5. Change de shampoing et plus vite que ça

Les shampoings industriels étant rarement faits à partir de petites fleurs des champs cueillies à la mains dans la montagne suisse, ils ont tendance à être pas mal bourrés de produits chimiques dégueulasses. Et une partie de ces produits chimiques peuvent retirer ta coloration. Du coup, une seule solution : acheter des shampoings industriels spécial cheveux colorés qui seront tout autant bourrés de merdes, mais qui au moins n’abîmeront pas ta couleur.

6. Pointe toi chez le coiffeur avec les cheveux bien crados

D’après pas mal de coloristes, il est plus facile de faire accrocher une couleur sur des cheveux gras que sur une chevelure propre et soyeuse. Alors on trempe ses cheveux dans un bain d’huile de friture, on dort avec un masque aux rillettes et on file chez le coiffeur.

7. Attention à la décoloration

Oui oui, c’est évidemment indispensable si tu veux passer du brun au blond ou à tout autre couleur légèrement excentrique, mais sois tout de même plus que prudente parce que LA DÉCOLORATION CA NIQUE LES CHEVEUX. Donc si tu as déjà les cheveux fins ou fragiles c’est un grand non. Désolée de briser tes rêves, mais crois-nous c’est quand même plus sympa de pas perdre ses cheveux par poignées.

8. Protège tes cheveux de la chaleur

Déjà en temps normal, le fer à lisser et le sèche cheveux font plutôt très mal à tes cheveux qui se demandent ce qu’ils ont fait pour mériter une vie aussi merdique, mais le souci c’est qu’une fois colorés ils seront encore plus à l’article de la mort. Donc si tu ne veux pas les faire souffrir davantage, évite de les cramer avec des fers chauds et surtout utilise des sprays protecteurs avant de les sécher. On t’a déjà dit que ta coloration allait te coûter une blinde ?

9. Ne fais pas ça chez Séduc'tif ou Start'hair

Les scientifiques sont très clairs sur la question : 75% des prestations effectuées dans des salons possédant une apostrophe dans leur nom sont un échec. Si tu ne veux pas finir seule, triste, fauchée et sans famille, écoute-nous.

10. Ne demande pas leur avis à tes parents

Bon évidemment sauf si tu as 14 ans et que tu comptes payer cette coloration avec leur argent, auquel cas ça serait assez malvenu de faire ça dans leur dos. Dans tous les autres cas, ne leur en parle pas parce qu’ils seront toujours absolument contre, ne serait-ce que parce que tu ressembleras un peu moins à la personne que tu étais à 5 ans. Note que si tu es déshéritée suite à ce top, nous ne sommes en rien responsable de la situation.

Dernier conseil : sois bien bien sûre que ta carte bleue marche, parce que tu n’as pas forcément envie de passer le balai chez Séduc’tif jusqu’à la fin de tes jours pour payer cette coloration foirée.