Il faut se l’avouer, la sortie d’un nouveau Star Wars n’est plus l’événement interplanétaire qui rendait les foules hystériques. Et pourtant, entendre la musique géniale de John Williams en intro fait encore tressaillir nos petits cœurs. Pour tous ceux qui fuient les spoils et pour tous ceux qui ont vu le film et attendent une analyse hyper pointue d’un média de référence, passez votre chemin. Les autres, par ici.

1. Que c'est pas exactement comme l'Empire contre-Attaque, mais un peu quand même

Le Premier Ordre poursuit sans relâche les rebelles, une apprentie Jedi s’entraîne dur, des trahisons, beaucoup de morts et l’espoir qui disparaît… Tout ça est malheureusement terriblement familier, et l’histoire semble se répéter… mais pour mieux nous embrouiller : les nouveaux héros que sont Riley, Ben, Poe et Finn sont finalement bien différents de leurs aînés et leurs décisions (et les conséquences) sont finalement différentes. Un peu comme quand ta grand-mère te prépare son fameux bœuf bourguignon mais qu’elle a rajouté du gingembre pour voir ce que ça fait.

Source photo : Giphy

2. Que les femmes sont enfin dans la place

A part Padmé et Leia, qui étaient les femmes inspirantes des précédentes trilogies ? (Indice : aucune) Le Réveil de la force tente de corriger le tir en présentant Rey en héroïne inspirante, mais cet épisode VIII fait encore mieux avec 4 personnages féminins intéressants qui ne sont pas là pour servir la soupe aux traditionnels héros qu’on connaît par coeur. On peut même dire que ces héroïnes sont plutôt les seules personnes censées de l’histoire.

Source photo : Giphy

3. Que le capitalisme, c'est mal

Les séquences dans le casino géant font écho à la première trilogie, toute en décors brillants et en belles personnes bien habillées qui s’en cognent des petites gens. Tout ce beau monde se fait un pognon monstre en vendant des armes de guerre (aux méchants comme aux gentils). En découvrant tout ça, nos gentils rebelles sont dégoûtés et se sentent bien insignifiants. Ça vous dit quelque chose ? La guerre c’est mal, vive la répartition des richesses, le pouvoir au peuple !

4. Qu'un "fuck you Trump" aurait pu se cacher dans le générique de fin

L’un des autres grands thèmes du film aborde le leadership et l’héroïsme. (Pour résumer : être leader c’est pas forcément être populaire, et être un héros c’est pas forcément se sacrifier comme un con face à l’ennemi) Et comme par hasard ce sont des femmes qui sont les plus vertueuses et morales, montrant l’exemple à des mâles hyper testostéronés et un peu cons-cons, avouons-le. On a bien compris que Ryan Johnson a voté pour Hillary l’année dernière.

5. Qu'il y a du caméo en veux-tu en voilà, mais qu'on s'en rend même pas compte

Allez si vous êtes super fort (façon « Où est Charlie ? ») vous pouvez apercevoir ou entendre Joseph Gordon-Levitt, les réalisateurs Gareth Edward (réalisateur de Rogue One), Edgar Wright (Shaun of the Dead), Joe Cornish (Attack the block), les princes Harry et William, Tom Hardy, Justin Theroux. Mais comme la plupart sont déguisés en Stormtrooper vous fatiguez pas non plus. D’ailleurs je pense que tout ça c’est du mytho pour fans crédules.

Source photo : Giphy

6. Que le sous-titre du film pourrait être : Du passé faisons table rase

Si tu aimes un perso qui a plus de trente ans dans le film tu peux être sûr qu’il ne survivra pas à l’hécatombe. Je dis pas qu’ils font de l’âgisme chez Disney, mais en tout cas ils n’ont pas d’états d’âmes avec les retraites de leurs serviables héros.

7. Qu'il faudrait qu'ils se décident entre drame et film pour enfants

D’un côté on a des centaines de morts, de la crise existentielle, et des rebelles à l’agonie… On peut vraiment pas dire que ce film respire la joie. Et pourtant les héros trouvent quand même le moyen de faire des blagounetttes, et on nous case par-ci par-là des animaux ultra mignons. Disney veut bien faire des choses sérieuses, mais il faut tout de même vendre des peluches aux enfants.

Source photo : Giphy

9. Que les parents de Rey sont des nobods

On en est sûrs. Ou alors, Ben / Kylo s’est foutu de la gueule du monde et on aura un méga twist dans l’épisode IX ? Aaaaaah trop de doutes !

10. Qu'Adam Driver est bien gaulé quand même

Il a bien poussé à la salle, et un peu de nudité masculine ne fait de mal à personne. Même Riley est troublée, la coquine.

Source photo : Giphy

11. Que le grand méchant c'est pas Snoke mais bien Kylo

Le mec il doit avoir des problèmes d’hémorroïdes à pas bouger de son fauteuil, je vois pas autrement. On est bien content qu’ils le fassent disparaître parce que le grand-père arthritique de Gollum et Dobby était bien moche et pas crédible.

12. Qu'il faut prendre ses précautions avant d'aller le voir

2h30 au compteur, c’est (beaucoup trop) long. Faites bien pipi avant ou prévoyez votre couche confiance.

13. Que c'est con, ils ont parié sur la mauvaise mort dans leurs acteurs

Franchement s’ils avaient su ils auraient dû tuer Leia et non Luke. Bon Ok on pariait plus sur la bonne santé de Carrie Fisher que celle de Mark Hamill, mais au final on n’aura plus personne dans le IX.

Source photo : Giphy

14. Que c'est un peu du soap opéra quand même

Rose est amoureuse de Finn qui est amoureux de Rey qui est visiblement attirée par Kylo, qui se regarde un peu trop dans la glace pour être honnête. Malheureusement personne a le temps de ken rapport au fait qu’ils sont tous en train de s’entretuer. C’est pas Game of Thrones non plus, mais presque.

15. Qu'on va bouffer du Star Wars pendant des siècles et des siècles

La dernière image du film est très très claire : Une nouvelle génération spontanée de Jedi est en train d’apparaître, et nos enfants et nos petits-enfants pourront suivre leurs aventures dans les épisodes 1245 et 1246. Je pense qu’ils ont prévu des histoires jusqu’à ce qu’on arrive sur Terre à l’âge des cavernes.

Bon ok on rigole on rigole, mais ça nous emmerde bien profond de devoir attendre jusqu’en 2019 pour avoir la conclusion de cette trilogie. Puis 2021 pour la trilogie suivante. Et 2023, 2025, 2027… et jusqu’à la fin des temps.