Comme dirait Télérama, on a vu on a aimé. Moins prompt à multiplier les citations d’autres films et de références en tout genre puisque s’inscrivant directement dans un événement très réel, le dernier Tarantino est une réussite que vous devriez aller voir si vous ne l’avez pas vu parce qu’après tout il n’y a pas grand’chose d’autre à faire en août. Et si vous en doutez, on essaie de vous en convaincre dans la première partie de ce top. Evitez de lire la deuxième si vous ne l’avez pas vu.

Partie sans spoilers graves

1. Al Pacino est encore capable de jouer correctement !

Divine surprise. A condition que l’on prononce correctement son nom de famille et qu’on lui laisse le temps de monologuer. Cette scène initiale est l’une des seules à avoir la patte dialoguée Tarantino. Ou comment enfoncer ce pauvre Rick Dalton en lui disant la vérité.

Source photo : Giphy

2. Pendant 1 heure, on a eu l'impression de jouer à GTA

Un Los Angeles digne de Lynch au moment du basculement de l’Amérique de papa vers l’Amérique hippie avec Brad Pitt comme chauffeur. Si on m’avait donné la main sur la radio j’aurais fait exactement comme Tarantino. Pas envie de la faire, cette mission, plutôt envie de traîner dans les rues.

3. Il y a plus de stars au casting que de stars de l'époque

Un truc de malade. Il y a même Lena Dunham et les filles d’Andy McDowell et d’Uma Thurman pour jouer des petits rôles à peine parlants. Pas un seul rôle n’est donné à quelqu’un d’inconnu. Et inutile de dire qu’on reconnaît les acteurs derrière Tate, Polanski et McQueen.

4. La bouffe pour chiens, ça ne donne vraiment pas envie

Après mûre réflexion, il est peu probable que nous testions la bouffe pour chiens en conserve après avoir vu la scène de Brad Pitt et de son chien dans la caravane. Le chien a eu la palm dog. Bravo à lui.

5. La scène avec Bruce Lee est délicieuse

Quoi qu’en dise la fille de Bruce Lee vexée de voir que Bruce s’en prend plein la tronche par Brad.

Source photo : Giphy

6. Pour un mec de 55 ans, Brad Pitt est quand même ultra stock

Le mec, c’est Julien Clerc sans la voix chevrotante.

Source photo : Giphy

7. Margot Robbie ne ressemble pas à Sharon Tate

Ce qui n’est pas gênant sauf quand elle va se voir elle-même au cinéma et qu’on voit donc Sharon Tate à l’écran et Margot Robbie censée se mater et qu’on comprend plus bien qui est qui.

Source photo : Giphy

8. La famille de Manson aurait pu prendre une femme de ménage quand même

Ah ouais non mais là c’est abusé franchement je veux bien qu’on ait la flemme de faire le ménage mais franchement les rats je trouve ça limite en plus avec les chèques emploi service ça revient pas très cher non vraiment il faut faire quelque chose.

9. On déconne pas avec la trilogie du samedi

Si tu empêches un mec de faire sa sieste alors que le soir il doit regarder la trilogie du samedi, on peut te crever tes pneus. Mieux vaut le savoir.

10. On aimerait voir le James Bond italien avec Rick Dalton

Parce que ça a l’air d’être une belle bouse bien comme il faut.

11. Il vaut mieux ne pas aller voir ce film quand on vient d'arrêter de fumer

Le premier qui me trouve un plan sans cigarette a gagné 1000000000000 de dollars (j’ai pas compté les zéros).

Partie spoilers qui vous gâche le film si vous ne l'avez pas vu

12. C'était vraiment le meilleur numéro d'acteur qu'on ait vu du haut de nos 8 ans

Bravo Rick.

13. Le LSD permet de garder ses nerfs en toutes circonstances

Une petite clope au LSD et vous voilà capable de manger la bouffe pour chiens que vous ne vouliez pas manger ET de tuer trois types à flingues et couteaux qui rentrent chez vous dans le seul but de vous terroriser et de vous tuer.

14. La picole aussi

50 margaritas et on peut tenir le choc contre un mort vivant dans sa pistoche. De toute façon, DiCaprio picole en permanence.

15. Le lance-flamme c'est pas facile à utiliser

Mais une fois qu’on a pris le coup, c’est comme le vélo, ça s’oublie pas. Connards de nazis.

16. Il y a bien un univers propre aux films de Tarantino

Comme esquissé dans la plupart de ses films qui se répondent aux abords, Tarantino dessine une sorte de réalité parallèle de part sa filmographie, une réalité dans laquelle Sharon Tate ne se fait pas tuer par les mecs de Manson (ce qui explique aussi sans doute que Polanski ne devient pas infréquentable aux US).

17. Tarantino s'imagine en Polanski des débuts

En intégrant Rick Dalton à la fin, star sur le retour, dans une perspective où il pourrait rejoindre les castings de son mari Polanski, Tate fait ce que Tarantino a fait toute sa vie : aller chercher des stars en déclin pour leur donner une nouvelle carrière. On pense notamment à Travolta dans Pulp Fiction.

18. Tarantino n'a pas vraiment fait du Tarantino

Pas de dialogues poncutés de punchlines, pas d’hémoglobine excessive sauf un peu à la fin, un rythme totalement différent de d’habitude. Un film à part dans sa filmographie.

19. (bonus) Où est Samuel L. Jackson ???

J’ai eu beau chercher, je ne l’ai pas vu. Vraiment un film à part.

Et le film réalise en France le meilleur démarrage de tous les films de Tarantino.