Enfin ! Enfin la meilleure émission culinaire du monde est de retour. Après de longues semaines d'attente, place aux cromesquis, aux tartes, aux pâtes, aux viandes, aux desserts, aux fruits et légumes qu'on connait pas, aux frites et bon ok, on a un peu la dalle. Comme l'an dernier, les 4 mousquetaires sont bien présents : Philippe Etchebest, Hélène Darroze, Michel Sarran et le légendaire Jean-François Piège. Toujours suivis de près par Stéphane Rotenberg, évidemment. Et pas mal de changements pour cette saison 8 puisque les chefs pourront choisir les candidats qui iront dans leur brigade. Oui, comme dans The Voice. On a donc hâte de voir ce que ça va donner. ALLEZ A TABLE MAINTENANT.

  1. Qu'on est content de les retrouver
    On les aime bien, les chefs. La malice du chef Sarran, la grande gueule du chef Etchebest, la sympathie du chef Darroze. Et puis évidemment, l’espièglerie du chef Piège. Pour ceux qui ne nous connaissent pas et bien Jean-François c'est notre chouchou. Sous ses airs de petit ourson se cache une boule de gentillesse, sur un coulis de gentillesse. Bon évidemment, on ne lui a pas donné d'équipe sinon c'était de la triche. Mais même sans lui, rien ne change. Ça s'envoie des vannes, ça se cherche et ça rigole bien. Mais pas que. Chacun ayant maintenant son équipe, ça se bagarre pour les meilleurs candidats. Et quand on connait la hargne des chefs, on est sûr que ça promet de belles épreuves.


    SALUT LES NOUVEAUX

  2. Qu'on a encore le candidat "ohlala il a des tatouages"

    Ça devient une habitude, un candidat soit-disant "décalé" juste parce qu’il a des tatouages. Comme si c'était encore un signe de rébellion. Calmez-vous les gars, Eve Angeli aussi a des tatouages hein, ça fait pas d'elle une rebelle ou un génie. Mais même un peu cliché, le Guillaume en question a l'air plutôt décidé. Peut-être un peu trop confiant quand même, avec déjà un beau melon. Mais sûrement un candidat à suivre. MÊME SI IL A DES TATOUAGES DE GANGSTER OH LALA ATTENTION LES YEUX. Attention à ne pas finir à chaque fois 30 minutes avant le terme de l'épreuve par contre, sinon Etchebest va te défoncer la gueule. Tatouages ou pas.

  3. Qu'on sent pas du tout le Jean-François

    Alors on est désolé mais déjà physiquement, y'a un blocage. Ressembler autant au Prince de Shrek, c'est flippant. Et puis il a l'air complètement paumé avec sa recette. Et c'est le premier de la saison à utiliser le agar-agar. ON AVAIT DIT STOP AVEC LE AGAR-AGAR. Quasiment sûr que le premier cromesqui est pour lui. Non vraiment, on le sent pas. ET RETIRE NOUS CETTE ETOILE SUR TON MAILLOT Y'A QUE ZIZOU QUI A LE DROIT.

  4. Qu'on a notre champion

    Maximilien a l'air, disons ... gentil.
    Et forcément, il faut qu'il soit Belge. Au bout de deux phrases, il nous avoue que "travailler avec des femmes, ça permet un côté féminin". Ok champion. Le jeune homme a l'air très très lourd. On a recensé à peu près 48 allusions graveleuses en 5 minutes. Ça va être long. Oui oui, Maximilien comme ta bite oui haha, laisse nous maintenant.

  5. Et qu'on a retrouvé Ratatouille

    Alors on pose la question : POURQUOI CETTE TOQUE PUTAIN ?

  6. Que Etchebest est un peu ringard

    Être strict sur l'hygiène et la tenue des candidats,on est d'accord. Mais pitié, les blagues sur le rap à partir du moment où le mec a juste une casquette, c'est pas obligatoire. Surtout avec cet accent.

  7. Que Miss Monde est un peu sensible

    On aura compris que t'étais mannequin Marion. On aura compris que tu as l'air hyper humble aussi. Mais c'est pas une raison pour fondre en larmes après deux secondes d'épreuve. Oui, ok beaucoup d'émotions tout ça tout ça mais bon, va falloir muscler ton jeu. Parce que là, la crise de larmes pour que dalle, ça passera une fois, pas deux.

  8. Qu'on aime trop les réactions de Michel Sarran

    Et ses blagues nulles aussi. Au candidat qui travaille en Chine : "Attention à ne pas retourner à Pékin Express"

    Et cette tête de surprise-étonnement-wtf-choqué-déçu, on ne s'en lassera JAMAIS.

  9. Qu'on dit qu'on arrête avec la cuisine féminine

    C'est le plus vieux cliché de l'émission et sûrement le plus fatiguant. LA CUISINE FÉMININE CA N'EXISTE PAS. Pas plus que la cuisine masculine. Y'a des cuisines inventives, des cuisines remplies d'émotions, des cuisines sensibles, des cuisines rustiques, des cuisines futées, des cuisines dégueux, des cuisines raffinées ... Et y'a des cuistots hommes et des cuistots femmes. Qui ont des passifs, des histoires, des façons de faire. Mais ça n'a aucun rapport avec le genre. Mettre une fleur dans une assiette n'en fait pas une assiette féminine. Toutes les chefs du monde ne foutent pas des fleurs dans leurs assiettes et heureusement. Alors parlez de la bouffe, parlez des assiettes, du contenu. Et arrêtez avec ce terme à la con.

  10. Qu'on a eu DU SANG
    Première coupure de la saison, et une belle ! Gros steak de pouce pour Thomas, qui pense à abandonner face à la douleur avant de se faire copieusement engueuler par Etchebest, et de repartir au combat. On parie que le plat aura un petit goût salé supplémentaire.

  11. Que c'est Alexandre, Marion et Michael qui s'en vont

    Après environ 857 heures d'émission. Ouf.

  12. Une première émission très copieuse et presque indigeste. On aime bien le nouveau concept des brigades, mais ça ne va vraiment démarrer que la semaine prochaine. Là, c'était les choix des candidats et faut bien avouer, y'a eu des gros gros temps morts. Mais pas mal de candidats sont intéressants. Ça promet !

    Alors à jeudi prochain les cromesquix !

    Tu ne sais pas quoi offrir pour la fête des pères ? On a déniché les trucs les plus cool :