Coucou les cromesquix !

La semaine dernière, les candidats ont pu cuisiner dans le lieu préféré de Stéphane Bern. Eh non, pas la maison de retraite Hervé Villard, mais bel et bien le château de Versailles. En binômes, ils devaient sublimer des produits du quotidien (en partant du principe que votre quotidien c’est pas des pâtes et des cordons bleus comme nous) : chou-fleur, oignon et lieu jaune et ainsi amadouer Christian Le Squer, chef triplement étoilé. Ensuite, que d’audace, nous avons eu la carte blanche. Devant Jean-François Piège la grande légende qui maigrit aussi vite que Benjamin Button rajeunit (non attendez … qu’il vieillit en rajeunissant. Enfin qu’il rajeunisse à l’envers … bon merde), les candidats devaient faire un spectacle culinaire. Pas de lancer de couteaux, juste deux trois trucs qui flambaient. Finalement au bout du suspens, c’est Jeremy qui a tenté un original mariage saumon et beurre vanillé. Un mélange visiblement bien dégueulasse sans aucune surprise, qui ampute la brigade de Philippe Etchebest de son premier membre !

Alors, quel Mix and Twist tout pourri cette semaine ? Verdict dans le récap qui suit.

1. Que notre vie est bouleversée

Le premier homme sur la Lune.

Le 11/09/2001.

Marignan 1515.

Le 12 juillet 1998.

Le jour de la sortie du single de Félicien du Loft.

L’Univers aura connu un bon paquet d’événements majeurs dans son histoire. Et bah croyez moi bien que c’est carrément pas grand-chose à côté de ce lundi ou je surfais sur les internets et ou je tombe sur cette information. Lors d’un reportage sur le site de Télé Loisirs (j’aime la télé et les loisirs ça va, arrêtez de juger), on apprend … Non, mais vraiment tenez vous bien. On apprend QUE LES INTERVIEWS DES CANDIDATS SONT TOURNÉES DEVANT UN PAUVRE POSTER. On s’imaginait depuis 9 saisons que ces confessions intimes se faisaient directement dans le garde manger, et ben non. Je ne sais plus qui croire.

2. Que les chefs aussi bouffent de la merde

Beeeeeeeeeeeerk.

Michel Sarran adore les croque-monsieur dégeu en plastique, la chef Darroze se fait des macaronis au fromage tout fades et Etchebest ne jure que par les tacos au guacamole qu’il tape violemment dans les coulisses de ses émissions. Franchement, rien de bien grave là-dedans, c’est à peu près ce qu’on bouffe tous les jours. Ah bah si on m’informe que c’est grave.

Quand y'a plus de guacamole

3. Que Camille est très chauvin

« Des gyozas ? Mais je sais pas faire je suis pas chinois. »

« Une pizza ? Mais mdr je suis pas Italien ? »

« Un burger ? Je ne suis pas américain c’est impossible. »

« De l’huile d’olive ? Mais enfin, je ne suis pas un arbre »

 

On aime bien Camille, mais il s’agirait de sortir hors de sa zone de confort parce que y’a pas que le pot-au-feu dans la vie. Deux trois tutos sur Youtube et hop, allez Camille on se sort les doigts du coq. Ceci dit, bravo pour la formule du soir : « j’aime bien les monochromes ou y’a qu’une seule couleur« . Habile.

4. Que c'était pas la Saint Valentin pour tout le monde.

Désolé.

5. Qu'on aime bien Tara

« L’autre il commence à m’appeler ´poupée’. Peut-être que je ressemble à une poupée mais à l’intérieur je suis une combattante. »

Non seulement Tara est une super candidate mais en plus elle se laisse pas faire avec ses gros lourds. Son sourire, sa fraîcheur et son talent font plaisir à voir. YO GO GIRL.

 

6. Que l'épreuve était sympa

Revisite des macaronis au fromage dégeu : façon gyoza/béchamel pour l’équipe d’Etchebest et plus classique avec du cheddar pour l’équipe Sarran. Et c’est Mathew et Adrien qui se qualifient. Décidément, rien ne va plus pour Etchebest.

Revistos de los guacamoles : Justine et Vincent pour la brigade Sarran avec une purée d’avocat grillé. Vincent laisse une belle place à une timide Justine, qui finit par prendre quelques initiatives de bon aloi. Pour la brigade Darroze, Clément et Geoffrey tentent le tacos soufflé. Et encore une fois, ça passe pour la brigade Sarran avec aucun candidat en dernière chance.

Revisite du croque-monsieur dégeu : FranckElie tente un plat façon pain perdu (s’il le retrouve mdrrrr abonnez vous) avec du jambon. La machine FranckElie est bien huilée et son plat donne vraiment envie. Tara et Thibault de la team Darroze se disputent mais réussissent à sortir un truc très classique, une crêpe roulée goût croque-monsieur en gros. Mais fidèle au thème, c’est celui-ci qui remporte l’épreuve. ENCORE UNE DÉFAITE POUR ETCHEBEST.

Phrase de l’épreuve : « si on n’a pas de croquant, ça ne croquera pas« . Bien vu Etchebest.

 

OM NOM NOM

7. Qu'on aime tellement Michel Sarran

Encore une fois, Michel Sarran confirme son statut de meilleur chef du concours en guidant Justine avec une pédagogie et une sympathie incroyable. Quel homme. Toujours agréable, toujours drôle et toujours valorisant, c’est le guide culinaire parfait. Là où Darroze est souvent un peu fausse et/ou en surjeu et Etchebest trop bourrin, Sarran lui est le patron de cuisine rêvé. On t’aime Michel.

8. Que Hélène Darroze est sur tous les dossiers

ON T’A VU ESSAYER DE CHOPER MARC VEYRAT, HÉLÈNE.

9. Qu'ils ont mangé des graines

Du lichen, des infusions, de l’osier, du chénopode, de la mousse, des champignons chelous. La cueillette pour le chef Veyrat est plus compliquée que prévue. « J’espère pas prendre un truc toxique sinon le chef il va claquer » avoue même Camille.

C’était plus Top Chef c’était « Silence ça pousse. » Mais les résultats valent le coup car certaines recettes intriguent pas mal mais semblent valoir le coup. Le trompe-l’oeil mousse/purée de Camille et les salsifis de Geoffrey notamment. Très belle épreuve. On en deviendrait presque vegan.

10. Que FranckElie est éliminé

En dernière chance, c’est Geoffrey qui affrontera FranckElie, justement choisi par Etchebest après n’avoir strictement rien compris à l’épreuve végétale. Une heure pour sublimer le filet de boeuf. Perso, on l’aurait juste fait cuire avec une bonne purée à côté mais c’est vrai qu’on n’est pas chefs. Pendant ce temps-là, FranckElie joue les gros kékés à base de « c’est moi le meilleur » alors que oui, il est en dernière chance. Donc calme-toi. Et qu’en plus, il se fait battre par un enfant. CHEH.

 

Salut l’artiste.

De nouveau un bon épisode, les candidats commencent (un peu) à s’affirmer même si c’est encore beaucoup trop sage. Mais la qualité est là, c’est déjà pas mal. A la semaine prochaine les bouffeurs de graines !