Pour nous simplifier la vie, on a du mettre des mots sur les choses. C’est vrai que c’était hyper pratique dans l’histoire de l’humanité, parce qu’on ne parlait plus juste en rotant pour exprimer nos émotions, on avait enfin des mots communs à tous qui nous permettaient de communiquer et d’évoluer, d’inventer le feu et internet et toussa toussa quoi. Mais bon, faut avouer qu’il y a quand même eu quelques merdes dans l’invention de la langue française comme en témoignent ces mots qui expriment tout l’inverse de ce qu’ils sont vraiment.

1. La boîte noire d'un avion est orange

La boîte noire est très utile elle permet d’enregistrer tous les faits et gestes de l’avion et donc de savoir ce qui a merdé quand un avion s’est crashé. Et le truc marrant c’est que cette boîte noire est orange pour une raison simple : c’est une couleur vive qui permet de repérer la boîte plus facilement. En revanche, on n’a toujours pas compris pourquoi dans ce cas on appelait pas la boîte une boîte orange.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

2. Une carte bleue alors qu'elle est pas bleue

Certes on parle plutôt de carte bancaire ou carte Visa dans le langage courant mais la carte bleue est encore totalement intégrée à notre imaginaire financier. Et pourtant cette carte, entre nous, elle n’a rien de bleu. Moi la mienne, elle est verte, celle de mon collègue elle est rose, celle que je viens de piquer à un mec dans la rue elle est jaune. Mais tout ceci a une explication. La première carte de paiement en France arrive en 1967, cinq groupes bancaires se réunissent pour donner naissance à la carte bleue dont le nom a été inspiré par la couleur du maillot de l’équipe de France de rugby.

3. Un ver luisant, qui ressemble pas du tout à un ver

Le lampyre est appelé plus communément un ver luisant mais si on regarde sa tronche, rien dans sa morphologie ne semble rappeler la tronche du ver. Déjà parce que c’est un insecte mais en plus parce que ça ressemble à un coléoptère. En fait on l’appelle comme ça parce qu’on le remarque surtout la nuit quand il fait péter les lumières de son p’tit cul ce qui lui donne alors l’apparence d’un ver.

Crédits photo (creative commons) : Hectonichus

4. Le lait d'amande, parce que l'amande n'a pas de pis en fait

Bon OK c’est un abus de langage qui permet de livrer une alternative au lait plus lisible. Mais faut faire gaffe parce que du coup tout le monde commence à croire que les laits végétaux sont des vrais laitages alors qu’ils n’ont pas du tout les mêmes apports nutritifs (mais se digèrent mieux) que le lait tradi. Bref les amandes, le soja, l’avoine, et les noix de coco ne se font pas traire. MYTHO. #MeToo même.

5. Le Bon Marché qui n'est PAS DU TOUT bon marché

Qu’on m’explique pourquoi cet antre de l’Enfer porte un nom aussi mensonger. On y trouve les boutiques les plus chères de Paris, ça fouette la parfumerie de luxe et la vieille rombière, le simple fait de respirer l’atmosphère pestilentielle de luxe de ce lieu donne des envies d’immolation. Oui bon je suis un peu excessive mais j’aime pas les trucs qui coûtent cher, ça me grise le teint.

6. Le Chili con carne qui ne vient pas du Chili

C’est une croyance commune totalement bidon et qu’on excuse en partie à cause du nom de ce plat qui a de quoi induire en erreur. Le chili est un mélange d’épices très utilisé dans la cuisine tex-mex. La recette du Chili con carne vient originellement du Texas (et même pas du Mexique). Donc arrêtez de vouloir faire plaisir à votre ami chilien en lui sortant un chili con carne, ça ne lui parlera pas du tout.

7. Le Père Noël alors que le gars il a pas d'enfants

Et entre nous un type qui se fait appeler « père » alors qu’il n’a pas d’enfants et qui tape l’incruste dans la cheminée totalement illégalement afin de donner des petits cadeaux à de jeunes enfants avant de boire un bon verre de lait, c’est pas vraiment rassurant comme concept.

Source photo : Giphy

8. Le vinaigre balsamique alors que c'est pas du vinaigre

On le trouve souvent bien différent du vinaigre de cidre ou de vinaigre de vin et pour cause, le vinaigre balsamique n’est pas du vinaigre. Le vinaigre traditionnel est fait à base de fermentation d’alcool (vin, cidre ou bière) alors que le vinaigre balsamique qui est produit exclusivement dans la région de Modène en Italie résulte de la cuisson du moût de raisin. C’est donc plus un sirop qu’un vinaigre. On nous ment. On nous trompe.

9. La bécasse qui est loin d'être totalement con

Globalement les oiseaux ont souffert de quelques insultes qu’ils nous ont inspirés, et c’est pas très cool parce que maintenant il y a des oiseaux qui se font taper à la récré et qui souffrent de harcèlement scolaire à cause de leur nom trompeur. La bécasse n’est donc pas bécasse, c’est même un des oiseaux les plus difficiles à chasser c’est donc la preuve qu’elle est pas la moitié d’une conne.

10. Une chauve-souris alors que non

Très mignon hein la chauve-souris mais entre nous quelle connerie ce nom alors que l’animal qu’il désigne n’est ni chauve, ni une souris. Est-ce qu’on se fouterait pas un peu de la gueule du monde ?

11. Un fruit de mer alors qu'on fait pas de yaourt à la moule

Manger cinq fruits et légumes par jour, oui. Mais on ne mange pas cinq fruits de mer et légumes de terre par jour, ça non. Comment voulez-vous qu’un enfant se construise correctement dans un monde ou les huîtres sont qualifiées de la même façon que les pommes ? Y’a clairement arnaque.

12. Un livre d'or alors que c'est en papier grammage classique

J’ai laissé beaucoup de mots d’insultes dans beaucoup de livres d’or, mais je n’ai jamais eu besoin d’un couteau pour tailler dans le métal. Les livres d’or sont surtout des livres de papier. N’essayez pas de revendre votre livre d’or sur le marché noir, vous n’en tirerez probablement rien.

Source photo : Giphy

Les mots, les mots, mais surtout les maux.