Hello les loulous, c’est Andrew qui vous pawrle et qui va arrêter de faire l’accent anglais en écrivant parce que c’est tout nul. Mais je suis quand même venu en Frwance (je ne peux pas m’en empêcher) pour faire les comptes, parce que vous, bande de sales niqueurs qui puez sous les bras, vous nous avez volé plein de trucs sans même mettre le copyright et ça, c’est vraiment pas nice.

1. Le Gorafi

The Onion a été créé en 1988, c’est-à-dire en même temps que moi. Son principe est similaire à celui du Gorafi : raconter n’importe quoi en y mettant les formes journalistiques, de manière à être repris par d’autres médias et s’en moquer. Soit exactement le principe du Gorafi.

Source photo : Giphy

2. Le Black Friday

Comme son nom l’indique, puisque black ne veut rien dire en français et friday non plus, le vendredi noir, ou black friday, dont perso je viens de découvrir l’existence, et qui consiste en une démarque importante le lendemain de Thanksgiving, lequel tombe toujours un jeudi, est une invention américaine et de toute façon, en France on fait pas Thanksgiving, qui ne s’appelle du coup pas mercipourdonner.

3. On n'est pas couché

Piqué des Late shows typiques américains à la Jimmy Fallon qui mêlent édito, divertissement et politique, l’émission française propose en outre un festival de mauvais jeux de mots en début d’émission dont la franchouillardise n’est pas objet de débat.

4. 2 heures de perdues

Le podcast 2 Heures de perdues, qui se moque de manière éhontée des films très moyens, est librement inspiré de How did this get made, un podcast américain où des chroniqueurs dézinguent des films.

5. Le hackathon

La première apparition du mot hackathon date de 1999. Le concept visait originellement à permettre à des développeurs réunis en équipes de mettre sur pied des projets en quelques heures, sous forme de concours. Il est désormais largement utilisé par les collectivités locales pour mieux confronter le public à l’apprentissage du développement informatique et pour faire émerger des projets innovants.

Source photo : Giphy

6. Le Téléthon

Le concept du Téléthon est d’abord apparu dans les années 1950 aux Etats-Unis pour aider les malades atteints de poliomyélite. Il a été adapté pour la première fois en France en 1987 par l’AFM.

7. Le Jamel Comedy Club

Le Jamel Comedy Club, puis le Topito Comedy Club et, de manière générale, tous les comedy clubs, étaient d’abord des établissements américains où des comiques venaient pour se produire les uns après les autres de manière à se faire connaître. Jamel, lui, est français, par contre.

Source photo : Giphy

8. Topito

L’idée de faire des tops tout le temps est piquée au personnage de John Cusack dans High Fidelity, qui passe sa journée entière à faire des tops, des tops, des tops, des tops, comme nous. Trop concept.

9. Salut les amoureux de Joe Dassin

La chanson emblématique de la dépression lors d’une rupture est en réalité une reprise de City of New-Orleans, de Steve Goodman, sortie en 1971. Fait assez rare pour être signalé, la reprise est meilleure que l’originale, ce qui prouve que Joe Dassin est un dieu.

10. Le joueur du grenier

Le joueur du grenier s’est inspiré d’Angry Video Game Nerd, une chaîne YouTube américaine où des personnes critiquent en s’énervant et se marrant de vieux jeux vidéo. Le joueur du grenier ne s’est jamais caché de la filiation et affirme avoir écrit aux équipes d’AVGN pour les prévenir qu’il comptait adapter le concept.

Ça vous en bouche un coin, hein ?


Tu cherches des idées cadeaux pour Noël ? On a tout ce qu'il te faut :