Ah ça, les complexes on en bouffe toute la journée. Et que j’me plaigne de ceci et que j’me plaigne de cela et que ma vie c’est trop pourri parce que je suis trop moche et je vais me suicider tellement personne me comprend. Halte là moussaillon. Il y a un paquet de trucs qu’on déteste dans notre corps maudit alors qu’en fait ces trucs sont plutôt utiles ou le signe d’une bonne santé. Réjouis-toi donc de ces poils et ce gras.

1. La culotte de cheval

On se plaint injustement de cette surcharge graisseuse au niveau des cuisses et du cul. Déjà, arrêtons parce qu’on s’en fout et c’est pas en maigrissant du cul qu’on gagnera un prix Nobel de la paix. Surtout qu’en fait cette fameuse culotte équine présente le plus souvent chez les femmes est en fait un stock de graisse qui se loge dans cette zone en prévision de nourrir l’enfant qu’elle portera en son sein. Alors c’est sûr que quand tu veux pas d’enfants, tu trouves ça un peu injuste mais en théorie la culotte de cheval c’est un garde-manger prévisionnel pour le fœtus.

Source photo : Giphy

2. Les poils

On les rase, on les tond, on les brûle au laser, on les épile, on les chiffonne de toutes les façons possibles et inimaginables pour les faire disparaître mais les poils ont une bonne raison d’être dans le périmètre. Déjà, ce doux pelage te protège (un peu) du froid mais en plus ils piègent les odeurs qui émanent de ton corps. Or c’est grâce à ces odeurs imperceptibles à l’œil nu que tu attires des partenaires sexuels dans tes filets. Sans compter surtout que les poils te protègent également d’un paquet de microbes donc laisse ton maillot tranquille de toute façon comme dirait l’autre, la vie est trop courte pour s’épiler la chatte.

3. La calvitie

Les hommes sont souvent complexés par leur calvitie (quant aux femmes, j’vous en parle même pas), mais ce crâne d’œuf n’est pas si pourri. En fait la calvitie est en partie due à un excès d’hormones mâles, mais surtout la calvitie permet de stocker plus de vitamines D (rapport au fait que le crâne prend plein de lumière dans la tronche). Outre ces preuve irréfutables que la calvitie c’est giga top, on peut également souligner qu’elle permet de faire une belle économie de shampoing.

Source photo : Giphy

4. Le cérumen

Ce truc vaguement jaune qui s’écoule par litre de notre conduit auditif (ah non ? y’a que moi ?!) a de quoi nous dégoûter. Surtout quand tu te grattes l’oreille et que tu oublies que tu t’es gratté l’oreille et que tu mets ton doigt dans la bouche par inadvertance et que tu veux mourir. Bref le cérumen, contrairement à son apparence immonde est très utile en plus d’être la seule sécrétion stérile de ton corps. Alors range-moi ce coton de tige assassin et laisse le vivre.

5. Les crottes de nez

Elles sont bien dégueu mais heureusement qu’elles sont là. Ça veut dire que ton pif filtre bien la quantité de saloperies que tu respires. Par ailleurs, celles qu’on nomme aussi mucus nasal séché ne sont pas forcément mauvaises à manger. Enfin si c’est dégueulasse évidement je condamne tout ceux qui utilises leur mickey pour se faire un casse-croûte, mais sur le plan hygiénique c’est pas si con. Chargées en anticorps, ces petites crottes de nez ingérées devraient renforcer ton système immunitaire.

6. Le tubercule de Darwin

Bon OK je connais pas grand monde qui a un complexe de ouf contre cette petite excroissance auriculaire. Si toutefois parmi vous certains s’affligent de leurs oreilles d’elfes, sachez que cette petite anomalie a pour but initalement de protéger ton conduit auditif. Bon alors c’est vrai que ça servait davantage quand ce tubercule était plus imposant, là on peut pas dire que ça serve à grand chose mais disons que c’est l’héritage d’un truc bien utile, un peu comme la marque d’un organisme de qualité supérieure.

7. Les gros sourcils façon Emmanuel Chain

Aïe, aïe, aïe. Les sourcils chargés en poils sont souvent une source d’humiliation au collège, puis au lycée, puis à la fac, puis au travail, puis dans ta maison de retraite. Bref ils sont tellement gros qu’ils te poursuivront toute ta vie. Eh bien tu apprendras que tes sourcils sont tes copains. Déjà ils donnent de l’expressivité à ton visage et ça, c’est pratique ça évite de gueuler quand tu es énervé-e parce qu’on peut déjà le lire sur tes sourcils un kilomètre à la ronde. Mais surtout, ils protègent tes yeux notamment de la pluie en empêchant que les gouttes filent droit dans tes globes oculaires.

Source photo : Giphy

8. La transpiration

La sueur ça pue. Quoique ça pue moins quand tu ne mets pas de déodorant (parole de la rédaction, on a tous arrêté de schlinguer des aisselles à partir du moment où on a arrêté de mettre du déo). Mais la sueur c’est très pratique. Elle permet notamment de refroidir ton corps quand il est en surchauffe mais en plus cette transpiration permet d’évacuer pas mal de toxines. Bref, cette flaque de sueur dans ton dos est la preuve d’une vie saine et heureuse.

9. Les larmes

Les glandes lacrymales sont ultra serviables dans ton organisme. Outre le fait qu’elles ont un agréable goût salé très plaisant pour tes papilles gustatives, les larmes permettent l’hydratation de ta cornée. Bon alors bien sûr on parle de liquide lacrymal hein, pas vraiment de gros sanglots, mais disons que quand tu pleures ça lave tes yeux et en plus selon une étude scientifique, pleurer permet de moins pisser.

10. Les pieds

Ils ont beau être souvent très très moches ces cons-là (enfin les vôtres surtout, parce que perso j’ai des pieds magnifiques quoiqu’un peu poilus), ils sont super pratique puisqu’ils permettent à ton corps de se déplacer d’un point à un autre.

Source photo : Giphy

Finalement le corps humain est trop bien foutu bordel.

Ce top nous a été partiellement inspiré par cet ouvrage outrageusement rigolo :

Prix : à partir de 19€ chez Amazon.fr