Et on sait que tu aimes ça, le risque. Si tu as prévu de faire tout ça chez toi, tu n’es, certes, pas un délinquant (puisque aucune de ces activités n’est illégale), en revanche tu es super badass pour ne pas dire inconséquent et on hésite entre « te faire gravement la morale » ou « te féliciter ».

1. Accoucher VRAIMENT tout seul

On ne te parle pas de l’AAD (« Accouchement À Domicile », et oui cet acronyme n’est pas forcément utile mais je suis heureuse de le connaître… pas vous ?) où la maman est suivie par une sage-femme tout au long de sa grossesse qui sera tout à fait équipée le jour-J. Mais bien d’un accouchement totalement solo grâce à des vidéos « Youtube ». Bon, certes, une jeune californienne y est parvenue en Turquie parce qu’elle n’avait pas envie de payer de frais hospitaliers exorbitants. Mais certains risques sont à prendre au sérieux, notamment en cas d’urgence (hémorragie interne, hypothermie du nourrisson) : vaut mieux se trouver à proximité d’un hôpital ou rapidement composer le 15 (SAMU).

2. Se faire un piercing

Alors, une fois de plus, rien ne t’empêche d’acheter des aiguilles stériles et de te trouilloter le lobe d’oreille toi-même (ou ce que tu veux d’ailleurs). Mais d’abord, la stérilisation peut être complètement foireuse et provoquer une infection des familles bien dégueulasse. Et pis ensuite, tu risques de souffrir ta race et de pleurer des larmes de sang que même le sang pleurerait s’il s’agissait d’un être vivant à part entière.

3. Se couper la frange

C’est totalement VOUÉ à l’échec. Personne sur cette Terre n’est jamais parvenue à se couper la frange tout seul sans que ce soit trop long, trop court, trop saccadé, en escalier, en triangle, affreux, déroutant, immonde, dégueulasse, terrifiant, traumatisant. Si un jour vous décidez de vous couper la frange vous-même, renoncez.

4. Réviser

Les tentations sont si nombreuses qu’il est quasi-impossible de se concentrer plus d’une heure d’affilée. Entre votre frigo qui vous fait de l’oeil, votre téléphone qui ne cesse de vous avertir que des gens vous AIMENT et vous envoient des messages et Netflix qui s’obstine à vous présenter tout plein de nouveaux films ultra dérangeants, c’est la catastrophe… En revanche, si vous tentez l’expérience et que vous y parvenez, vous méritez notre respect à jamais.

Source photo : Giphy

5. S'épiler le maillot, encore moins le SIF

Déjà que c’est une torture de s’épiler les jambes (et qu’on devrait pas se l’imposer), mais alors il n’est rien de pire que de s’attaquer à cette zone super sensible. Et si certaines personnes -les plus téméraires, s’y attellent- il est évident que nombreuses sont les victimes de cette activité à haut risque. Nombreux sont ceux qui se sont déjà retrouvés dans un état de souffrance extrême, à poil, bande de cire à moitié arrachée, et franchement ça fait pas plaisiiiir.

6. Se tatouer soi-même

Surtout en choisissant une aiguille bien crado dont on s’est déjà servi pour éclater nos boutons que l’on trempe ensuite dans une vieille cartouche d’encre bleue qui traîne depuis des années dans notre sac à dos de collégien, très très mauvaise idée. Après si tu as quelques skills en dessin, que tu as la foi de te payer une machine à 70 balles et que tu n’as pas peur de risquer ta vie, libre à toi d’effectuer un tatouage de qualité.

Source photo : Giphy

7. Sa propre soirée d'anniversaire chez soi

Déjà, c’est la tristesse ultime d’organiser son propre anniversaire. Mais alors si en plus tu prends le risque d’inviter tes potes chez toi pour qu’ils saccagent ton appartement et qu’ils te laissent tout ranger sans respect le lendemain, on te déconseille fortement de t’organiser ta propre fête. Soit tu attends sagement que tes potes s’y mettent (et tu prends le risque de te retrouver seul comme une merde le jour de ton anniversaire), soit tu les payes et obtiens la certitude de vivre un moment exceptionnel (ceci est faux).

8. Faire ton propre alcool

Ce n’est pas dangereux, mais ça risque franchement d’être dégueulasse.

Source photo : Giphy

Si par hasard, tu as réussi à faire l’une de ces choses chez toi, tout seul, et que tu es resté en vie les mois suivants sans être infecté de partout ou brûlé au dix-huitième degré, alors tu mérites définitivement notre vouvoiement.