Tous les jours, nous consentons à dépenser de l’argent pour des choses qui devraient être gratuites, soit par impératif philosophique, soit parce qu’elles existent en version gratuite et que nous n’avons donc aucune raison de les payer, soit parce que nous sommes de gros flemmards. Ce qu’on est con, je vous jure.

1. Les cagnottes en ligne

Pourquoi exactement donne-t-on de l’argent à une boîte qui se contente de rassembler de l’argent qu’on lui verse ? Le principe, c’est prendre une commission sur la générosité. On peut taxer toutes les vertus, aussi, histoire de vivre la fin de l’humanité aussi vite que possible.

Source photo : Giphy

2. L'Urban Foot

20 ou 30 balles de l’heure pour un truc qu’on faisait gratos dans la cour de récré avec des manteaux en guise de poteaux. Le genre de mecs qui feraient payer les enfants pour bosser.

3. La banque

Le principe de la banque c’est : confiez-nous votre argent, qu’on fasse de l’argent avec en vous faisant payer le fait qu’on fait de l’argent avec votre argent. ET IL EST IMPOSSIBLE DE VIVRE SANS BANQUE. Impossible.

Kafka likes this.

Source photo : Giphy

4. La TVA dans les autres pays

La seule raison pour laquelle on ne se fait pas rembourser (et elle se comprend), c’est parce qu’on a la flemme de faire la queue au guichet dédié à l’aéroport. Pourtant, on parle de sommes astronomiques. Presque autant que ce que te prend la banque tous les mois pour faire du blé avec ton fric.

5. Les péages

Il existe des routes nationales gratos, c’est juste une question de gain de temps et de gros sous. Il n’y a aucune raison valable pour avoir privatisé les autoroutes si ce n’est pour gagner un peu de fric à court-terme et en perdre beaucoup à long terme.

Source photo : Giphy

6. L'eau

Quitte à me faire traiter de grosse gauchiasse de merde (ce ne serait pas la première fois), j’aime en appeler au principe de gratuité du service public qui me semble de toute façon contenu dans les deux termes service et public sans pour autant être respecté.

Source photo : Giphy

7. L'emballage et la communication

La plupart des produits que l’on achète sont vendus 15 fois leur prix de revient parce que leur prix de vente inclut des budgets pour la communication et l’emballage ; du coup, on paie davantage pour financer le fait que la marque nous vend quelque chose. Payer pour avoir le droit de payer, en gros. Moi j’adore donner de l’argent pour avoir le droit d’en donner, c’est sans fin et trop sympa.

Après, je reconnais que je n’ai pas beaucoup d’amitié dès le départ pour les banques, hein. Ca ne vous aura pas échappé.

Et sinon, t'as 2 minutes (allez 3) ? Alors découvre notre dernière vidéo !