On le sait, ça, que la NSA nous regarde, que les onglets de navigation privés ne le sont que pour les futurs utilisateurs lambda de l’ordinateur à qui l’on ne veut pas tout dévoiler de notre intimité, on le sait pourtant qu’Internet n’est pas une terre de liberté, que des grandes entreprises récupèrent nos données, on le sait ; mais c’est comme ça, on se sent seul, on se sent fort, on est comme Max, on est libre, y’en a même qui disent qu’ils nous ont vu voler, c’est dire.

1. Espionner les gens

A moins bien sûr de disposer d’un imperméable, d’un journal à l’envers, de lunettes de violeur et d’un van, il est assez rare, dans la vraie vie, de s’introduire chez les gens pour obtenir des informations sur leur passé, ou de les suivre dans la rue pour savoir qui ils voient.

Alors que sur Facebook…

Variante : Essayer de pirater le mot de passe de quelqu’un pour voir ses mails. Vous vous imaginez avec un cintre devant une boîte aux lettres ?

Source photo : Giphy

2. Insulter les gens

Je cite un exemple : « T’es vraiment un gros con inculte! Je pense que meme les orques ne te boufferaient pas la rate tellement tu sens la vase,espece de sac à merde! Qu’elles te bouffent la cervelle leur prendraient du temps,ne fusse que pour la trouver. Renseignes-toi avant de baver tes inepties espece d’abruti congénital…de quoi es tu né,pauvre type? Ton pere avait trop bu? Ta mere etait shooutee? T’es tombé à terre à ta putain de naissance? Suicides-toi Tu ne vaus rien! »

Variante : Topimerde.

Source photo : Giphy

3. Chercher des orthographes stupides

Est-ce qu’on oserait vraiment demander à quelqu’un comment s’écrit Philippe dans la vraie vie ?

Variante : « orthographe + pinguouin »

Source photo : Giphy

4. Jouir sur du Head Fucking

Mais attention, on a cliqué sans savoir ce sur quoi on cliquait. C’était pas voulu et, dans le feu de l’action, on n’a pas pris de vrai plaisir, hein… Mais pourquoi je me justifie, déjà, personne ne le saura jamais, j’étais en onglet de navigation privée.

Variante : Tout le porno non soft.

Source photo : Giphy

5. Acheter des trucs dont on a honte en vrai

Je me vois mal, à la librairie de mon quartier, arriver comme un roi, prendre avec assurance le dernier Marc Levy, le dernier Pancol, une BD de Titeuf et un album de Sylvie Vartan, puis payer avec assurance et repartir comme une légende. Alors que sur Amazon…

Variante : Des sex-toys.

Source photo : Giphy

6. Se renseigner sur la manière de réussir un braquage

C’est pas facile de trouver des bons conseils dans la vraie vie. Il faut aller voir qui ? La police ? Des prisonniers ? Il faut regarder des films de braquage ? Non, décidément, c’est pas le genre de questions que l’on pose à des inconnus. Alors que sur Internet, il suffit de taper « braquage + pas de victime » pour avoir des petits conseils super sérieux.

Variante : Fabriquer une arbalète en 3D.

Source photo : Giphy

7. Faire parler des étrangers en Français pour se moquer de leur accent

Vous vous voyez aller à un bar Erasmus interrompre une tablée et demander à tous les convives de dire des phrases de sexe en riant aux éclats ?

Google translate, par contre, on se prive pas de le chatouiller. Pareil pour Voxygen

Variante : « J’adore imiter Eddy Murphy » avec une voix créole.

Source photo : Giphy

8. Se renseigner sur les hémorroïdes

Est-ce qu’on oserait vraiment en parler à des proches ? Est-ce qu’on ne se forcerait pas à traverser tout Paris pour se rendre dans une pharmacie dans laquelle on ne remettra jamais les pieds ? Heureusement, Internet est là.

Variante : les mycoses.

9. Voler des films

Personne ne pique des DVD à la FNAC ; déjà parce que le photocopillage tue le livre, rappelons-le, mais surtout parce que personne n’achète des DVD. Pour autant, on a passé des bons moments sur Popcorn Time. PARADOXE.

Variante : Voler des disques.

Source photo : Giphy

10. Communiquer avec l'administration

Les lettres de relance s’accumulent sur la commode, on ne répondra pas. Je n’ai toujours pas de mutuelle, depuis 2 ans. Ni de carte vitale. En revanche, depuis que je peux échelonner mes impôts via Internet, je les paie à temps. Cacheter une lettre, c’est quand même quelque chose.

Variante : les lettres à la grand-mère.

Sur Minitel, on pouvait pas faire tout ça. En revanche, on pouvait voir la vie en marron.


Tu cherches des idées cadeaux pour Noël ? On a tout ce qu'il te faut :