Il ne vous aura pas échappé qu’une bonne partie, très grande partie même, immense partie de la terre est recouverte par de l’eau. Et si l’eau a bien des vertus, elle complique quand même les choses pour savoir ce qu’il y a en dessous, rapport au fait que c’est assez opaque, tout ça. Se trouve donc à des kilomètres de la surface un certain nombre de choses vivantes ou non auxquelles on n’aimerait pas être confrontés, surtout pas dans une ruelle sombre le soir alors qu’on s’est foulé la cheville.

1. Un bruit bizarre

En juin 2016, plusieurs personnes ont affirmé avoir entendu un bruit super zarbi émanant des profondeurs de l’océan arctique. Un bruit tel qu’il aurait fait fuir les animaux du coin, alertant les associations locales de défense de la faune. Ce sont des pêcheurs qui ont d’abord ressenti ces bourdonnements à travers la coque de leur bateau avant que des plaisanciers ne captent à leur tour le signal. A ce jour, malgré une enquête, l’origine du bruit n’a pas pu être expliquée. Brrr Bouh.

2. Des calamars géants...

C’est généralement ce à quoi on pense automatiquement quand on pense abysses : les calamars géants. Ces grosse bestioles vivent à plus de 600 mètres de fond et peuvent atteindre jusqu’à 13 mètres – les femelles sont plus grandes et plus grosses que les mâles. A priori, les calamars géants ne se risqueraient pas à nous bouffer, mais perso j’ai pas envie d’aller vérifier.

Crédits photo (CC BY 2.0) : derekkeats

3. Et énormément de bestioles qu’on ne connaît pas

On estime que deux-tiers des espèces marines restent à identifier. Aussi il n’est pas rare de retrouver sur les plages d’ici ou d’ailleurs des animaux échoués gigantesques qu’on est bien en peine d’identifier. Parfois, il s’agit juste de cachalots souffrant de malformations, parfois ça a clairement l’air d’être des espèces inconnues et terrifiantes. Un peu comme cette espèce d’anguille-dauphin aveugle avec des dents de requin retrouvée sur une plage du Mexique en début d’année.

4. Des ruines sous-marines mystérieuses

Des villes englouties, il y en a un peu partout dans le monde. Mais parmi les plus bizarres, on trouve celles de l’île de Yonaguni, au Japon, dont l’origine remonte à 14.000 ans et dont les structures imbriquées sont bizarres. Les ruines présentent même une pyramide de 30 mètres de haut et on n’arrive pas à savoir s’il s’agit d’une structure créée par l’homme ou d’une formation naturelle qui ressemblerait vachement à une cité engloutie. En tous les cas, les ruines ont été englouties il y a 10.000 ans à la fin de la dernière ère glaciaire.

Crédits photo (CC0 1.0) : Melkov

5. Des squelettes de baleine en décomposition. Plein.

Quand une baleine meurt, ses potes baleines ont tendance à ne pas organiser à proprement parler d’enterrement. Le corps tombe donc là, au fond de l’océan, prêt à être bouffé par des charognards. Dans l’ordre, donc, ce sont les requins qui se servent les premiers, avant que la structure même du squelette ne serve à nourrir pendant des dizaines et des dizaines d’années plein de micro-organismes qui se serviront aussi de la colonne vertébrale pour fabriquer des abris. Le fond de l’océan est ainsi tapi de millions de squelettes d’animaux marins qui finissent par s’insérer dans le décor sous-marin et en devenir partie intégrante. Le carbone dégagé par la décomposition permet aussi la création de micro-climats spécifiques favorables à l’émergence de la biodiversité.

Crédits photo (Domaine Public) : Craig Smith NOAA

6. Des sous-marins perdus. Plein de sous-marins perdus.

Et donc probablement les cadavres décomposés de leur équipage. Rien que les Américains ont perdu plus de 70 sous-marins depuis le début du XX° siècle. Plus inquiétant encore, certains sous-marins disparus transportaient des ogives nucléaires. Au total, 9 sous-marins nucléaires ont été coulés depuis le début de l’ère atomique, dont 5 étaient soviétiques, 2 russes et 2 autres américains. T’as pas envie de tomber dessus en faisant trempette.

Crédits photo (Domaine Public) : MECU

7. Des bases militaires secrètes

La fonte des glaces peut réserver de drôles de surprises. En 2016, elle a ainsi forcé l’émergence d’une base militaire américaine immergée en Arctique, sous les glaces du Groenland. Et que contient-elle, cette base militaire installée pendant la Guerre froide en prévision de l’apocalypse nucléaire avec les Soviétiques ? Des têtes balistiques nucléaires, évidemment. Il y a donc un enjeu environnemental immense.

8. Des cimetières sous-marins

Il existe des cimetières sous-marins un peu partout dans le monde – et par cimetières sous-marins, j’entends des cimetières où on a enterré des humains sous l’eau, pas des endroits où plein de bateaux se sont échoués. L’un d’entre eux s’appelle le Neptune Memorial Reef et est situé en Floride. Il accueille 700 dépouilles à 15 mètres de profondeur dans un décor de colonnades grecques kitsch pensées pour rappeler l’Atlantide. On espère que dans 1000 ans les mecs qui tomberont dessus ne croiront pas qu’il s’agit VRAIMENT de l’Atlantide.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Elkman

9. Des statues qui font flipper

Il existe deux types de statues sous-marines : celles qui ne font pas flipper du tout dans la mesure où elles ont été placées là récemment par des artistes financés par les municipalités, et celles qui font grave flipper parce qu’elles sont là depuis des siècles et des siècles et qu’on retrouve des poissons morts dessus. Au large de l’île de Pâques, des opérateurs touristiques profitent d’un faux Moaï immergé pour un tournage et y emmènent les plongeurs, mais ce qu’ils ignoraient c’est qu’il existe un vrai Moaï immergé dans le coin : en 1952, une des statues a en effet été embarquée à bord d’un bateau de la marine chilienne en direction du continent avant de chuter au fond des mers sans que personne ne le retrouve jamais.

10. Des gens qui disent « je suis sous l’eau »

Et ils sont insupportables. Ils disent aussi « je suis charrette », « je suis overbooké », ils suent beaucoup et commencent toutes leurs phrases par « il faut absolument que ». Ce sont sans doute les plus grandes terreurs des abysses. Et je pèse mes mots. Ils font 18 grammes.

Mais si, je t’assure, elle est bonne.