100% des meurtriers ont déjà vu un film. De là à penser qu’il y a corrélation entre le passage à l’acte et l’inspiration fictionnelle, il n’y a qu’un pas, que nous ne franchirons pas, parce que la mort au cinéma, c’est vraiment n’importe quoi.

1. Il est impossible de couler dans de la lave

La densité de la lave est trois fois supérieure à celle de l’eau et sa viscosité 100.000 fois. Il est donc strictement impossible de se noyer dans un truc qui ressemble plus à un trottoir en réfection qu’à un lac chaud, quoiqu’en dise Anakin. De toute façon, la question ne se pose pas, puisque si vous tombiez dans le la lave, vous seriez juste désintégrés. Dé-sin-té-grés. Ah ça fait bizarre d’imaginer ça, hein ?

DE-SIN-TE-GRES.

Source photo : Giphy

2. Etouffer quelqu'un, c'est hyper long

Au cinéma, les meurtriers étranglent leur victime jusqu’à ce qu’elle relâche toute pression et, satisfaits de leur prestation qui a duré environ 17 secondes, sourient, se tapotent les mains et s’éloignent dans la nuit sans qu’on ait décelé leurs traits. Sauf que, dans la vraie vie, si vous voulez faire son affaire à la voisine du dessus, il va falloir vous armer de patience. Une fois la victime dans les pommes, il faut continuer l’entreprise d’étranglement un bon moment pour s’assurer que la victime ne respirera plus. Pour être sûr de tuer sa cible, il faut empêcher l’oxygène de passer pendant une dizaine de minutes – ce qui est très long, surtout quand la/le futur mort ne se débat plus.

On ne peut pas vraiment en vouloir aux films de réduire la durée de la scène. « T’as aimé la scène d’étouffement où le tueur consulte et répond à ses mails en attente tout en achevant la fille ? »

Source photo : Giphy

3. Les requins n'ont aucun intérêt à nous manger

Malgré leur sale gueule – il faut dire ce qui est – les requins ne sont pas des tueurs-nés. En nous apercevant, ils sont plutôt étonnés de croiser un truc qui leur ressemble aussi peu et qui n’a pas de nageoires. Leur réflexe, dès lors, serait plutôt de fuir. Les attaques de requin font super peur, mais elles sont rarement mortelles. Le requin se contente généralement de mordre, et parfois ça se passe mal. Et ils ne mordent pas parce qu’ils sont affamés, mais parce qu’ils veulent savoir exactement ce que nous sommes, ou ce qu’est cet étrange truc en tôle qui flotte, ou ce qu’est ce bizarre bout de polystyrène en forme de banane sur lequel un autre truc étrange se tient debout, et qu’ils n’ont pas de mains. Ballot.

Source photo : Giphy

4. Les grenades ne tuent pas tout le monde à 2 bornes à la ronde

Dans les guerres, les grenades visent plus justement à blesser l’ennemi pour pouvoir avancer qu’à le faire exploser pour pouvoir quitter le champ de bataille sur une musique rock. L’explosion d’une grenade tuera évidemment le malheureux sur qui elle tombera, mais pour le reste, elle ne fera qu’envoyer des débris sur ses camarades.

Source photo : Giphy

5. Il est presque impossible de se noyer dans des sables mouvants

La seule manière de mourir dans des sables mouvants serait de plonger dedans la tête la première. La densité des sables mouvants est bien supérieure à celle du corps humain, et un homme normal (c’est-à-dire qui dispose encore de mains et de force) sera tout à fait capable de se sortir de là avant d’être englouti. Des études pratiquées avec des objets dont la densité est proche de la densité humaine montrent que ces objets ne sombrent jamais complètement et ressortent du piège d’eux-mêmes, sans rien faire. En réalité, se débattre en surface peut-être dangereux, car cela peut accélérer le processus d’enfouissement. Mais les scientifiques conseillent de remuer doucement les jambes pour reprendre de la hauteur.

Source photo : Giphy

6. Il faut y aller pour mourir de peur

Dans Les diaboliques, notamment, le méchant Paul Meurisse imagine un terrible stratagème pour faire mourir sa femme, malade du cœur, de peur. Mais pour réussir à ce qu’un choc soit suffisant pour que le cœur, même malade, d’une personne s’arrête, il faut y aller. Les morts subites liées à des émotions fortes touchent essentiellement des personnes atteintes de syndromes graves, comme le QT Long, soit presque personne. Inutile, donc, de vous déguiser en fantôme pour hériter rapidement de tatie Jeanne.

Source photo : Giphy

7. Bon courage pour mourir de pendaison à petit feu

Une branche, un âne, une corde, un cri, une suffocation, un mort. Ouais, ouais. S’il est évidemment techniquement possible de mourir de pendaison, il faut savoir que la mort n’est pas liée à une quelconque strangulation effectuée par la corde, mais au choc causé par la chute, laquelle conduit à la rupture des os de la nuque. Il ne faut pas rater son cou(p), sans quoi vous allez juste positionner votre victime dans une position inconfortable dont elle parviendra probablement à s’extraire avant de vous traquer dans tout l’Ouest du Pecos pour obtenir vengeance.

Source photo : Giphy

8. Le coup hyper bien placé qui tue

C’est une sorte de légende urbaine merveilleuse, alimentée par des types qui débutent le Krav Maga et par des films d’action à budget moyen. Il existerait des endroits du corps qui, touchés d’une certaines manière par des doigts experts, provoqueraient la mort immédiate de leur détenteur. Evidemment, si vous mettez un coup de tatane à pleine puissance dans le sternum de quelqu’un, il est possible que vous vous retrouviez avec un mort sur la conscience. Mais, sérieusement, vous pensez qu’en pinçant l’arrière de sa clavicule avec deux doigts, le cerveau du super méchant qui essaie de détruire le monde va déposer le bilan ? Et d’ailleurs, pourquoi tant de violence ? Pourquoi ne pas essayer de comprendre son point de vue sur le monde ? Et si c’était vous, le méchant ?

Source photo : Giphy

9. Mourir d'avoir trop mangé

Dans La grande bouffe, Piccoli, Mastroianni, Tognazzi et les autres se suicident en mangeant sans discontinuer. S’il est techniquement possible de mourir d’une occlusion intestinale parce qu’on n’arrête pas de bâfrer, c’est sous-estimer son corps que de penser qu’il va accepter d’ingurgiter de la nourriture non stop sur une période courte jusqu’à cesser de fonctionner. Vous vomirez bien avant ça et vous ferez un gros dodo. Mais vous pouvez toujours tenter.

10. Se faire manger par un dinosaure

Est-il nécessaire de s’expliquer ?

Source photo : Giphy

Par contre, il est prouvé que la balle dans la tête fonctionne réellement (même si au cinéma elle est à blanc).

Source : Cracked

Tu cherches des idées cadeaux pour Noël ? On a tout ce qu'il te faut :