OK, les filles sont moins payées, discriminées dans le travail, sexualisées par la société et la publicité, réifiées, battues, emmerdées par toutes les religions et ça ne s’améliore pas tant que ça, même dans les sociétés occidentales. OK. Mais quand il s’agit d’avoir chaud en été, c’est qui qui trinque ? Je vous le demande.

1. Leurs robes

En vrai, ça doit être le bonheur ABSOLU de porter une robe en été. ABSOLU. Et quand on dit ça, les filles de répondre : « bah vous avez qu’à mettre des robes » en gloussant. Evidemment que tout le monde se foutrait de notre gueule, à nous, si on portait des robes.

Source photo : Giphy

2. Les seins

Je crois que la phrase « si j’étais une fille, je me toucherais les seins toute la journée » a été prononcée tellement de fois par tellement de garçons que ça pourrait en devenir un meme.

Source photo : Giphy

3. Ne jamais être soupçonné dans les rapports sociaux intimes avec les enfants

Ouais, cette entrée a l’air cheloue, mais des témoignages concordent pour dire que les rapports sociaux avec les enfants font souvent l’objet d’une forme de suspicion, notamment chez les hommes éducateurs spécialisés ou animateurs. Une forme de petit truc bizarre qui plane quand on prend une petite fille triste dans ses bras pour la consoler.

Source photo : Giphy

4. La taille des pieds

Quand on fait du 47, on regarde avec une certaine envie, pas bien installé dans ses baskets en 45 trop petites, les pieds chaussés en 38 dans des pompes conséquemment moins chères. Mélancolie.

Source photo : Giphy

5. La puberté plus tôt

A 14 ans, une fille fait à peu près sa taille adulte et ne passe pas l’intégralité de son temps à jouer à qui pisse le plus loin en comptant ses poils pubiens. Ça aide, pendant l’adolescence, de ne pas muer avec des boutons en ne pensant QU’au sexe.

Source photo : Giphy

6. Les notes en EPS au bac

Sans doute la plus grande injustice de ce monde avec la pauvreté. Personne n’a pu me fournir une explication crédible pour expliquer pourquoi, en ayant fait un meilleur temps et en ayant mieux respecté mes annonces, j’ai eu la moitié de la note d’Aude Vellard au 3×500 mètres au bac. PERSONNE. INFAMIE !

Source photo : Giphy

7. C'est beaucoup plus facile de trouver des fringues pas chères quand on est une fille

En fripes, dans des magasins, partout : tout est moins cher et plus facile à trouver quand on est une fille. Pour un mec, marque pas cher = pas si pas cher et mal coupé, le choix est restreint et tout est moche.

Source photo : Giphy

8. L'alopécie féminine est plus rare que la calvitie masculine

Vous en voyez beaucoup des filles avec la coupe de Juppé à 30 ans ?

Source photo : Giphy

9. Les femmes ont quand même très rarement des poils sur les épaules

Vous en voyez beaucoup, des filles qui ont une forêt vierge dans le dos, sur la plage ? Alors, OK, la société oblige les filles à s’épiler et c’est chiant. Mais sincèrement, à mon sens, la société accepte mieux des jambes de fille un peu poilues que des furbys sur les épaules. Ou alors c’est juste que les gens que je côtoie sont méchants.

Source photo : Giphy

10. Les filles peuvent se peindre les ongles et tout le monde trouve ça normal

Hein ? Vous croyez que ça me plairait pas, à moi, de me vernir les ongles en orange ? J’aime bien le orange, voilà, coming out, je le dis ; vous croyez que ça me plairait pas, hein, de pouvoir vivre ma passion au grand-jour ? SALAUDS ! INTOLERANTS !

Source photo : Giphy

Moi si j’étais un homme, je serais capitaine.